AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

La complainte du chevalier solitaire ft Akela
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: 
Les Cités Libres
 :: 
Volantis
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : Une bonne quarantaine
Maison/Rang : Ser Mormont
Allégeance : Targaryen
Missives : 58
MessageSujet: La complainte du chevalier solitaire ft Akela Jeu 28 Juil - 22:06


La complainte du chevalier solitaire

ft Akela




Qu'est-ce que l'honneur ? Vaste problématique à laquelle Ser Jorah Mormont s'exposait à présent et après avoir bu quelques chopes de l'alcool le plus fort que l'on puisse lui servir. Nombreuses furent les tavernes où il trouva refuge pour se repaître de ses maux et boire sans soif les quelques nombreuses chopes qu'il se commandait. Cette taverne (et de loin) servait le breuvage le plus amer et le plus corsé de tout Volontis. Assez fort pour enivrer totalement le plus aguerri des buveurs ( Tyrion Lannister à titre d'exemple) Seul à sa table, au fin fond de l'établissement, l'ancien chevalier suscitait la pitié des quelques prostituées qui passaient de temps à autre. Un constat qui agaçait au plus haut point l'ancien seigneur de L'Île aux Ours, qui continuait à noyer « ses » peines dans l'alcool. Si dans les premiers jours, la Khaleesi fut au centre de ses pensées, c'est à présent Ser Jeor Mormont son père qui les occupait. Tombait sous les coups de ses propres hommes, piégé comme le vulgaire soldat qu'il n'était pas. Le lord Commander s'était battu vaillamment au cours de sa vie et c'est ainsi que s'achevait l'ultime chapitre de son existence. Jorah eut ouï dire que l'épée qui lui était destinée, était revenu à un autre et que de ce fait, il n'existait plus aux yeux de son père. Triste constat qui alourdit davantage le cœur de notre chevalier solitaire.

« -T'es sûr d'être à la hauteur !? »

Surprit et croyant qu'on lui parlait, l'ancien conseiller et protecteur de la khaleesi, se retourna et ne put que constater qu'il n'était pas la personne à qui était adressé cette interrogation. Soufflant bruyamment, il leva le bras et fit signe à l'une des serveuses qui s'approcha aussitôt. « -Une autre ! » lança-t-il en tendant sa chope « -Je crois qu'il m'en faut davantage pour être à la hauteur ! » dit-il à l'homme qui se trouvait face à lui et qui évoquait sans détour ses quelques performances sexuelles. « -A la vôtre ! » Jorah, qui se fichait bien qu'on lui tombe dessus, tenta de se redresser, attendant impatiemment que sa chope soit à nouveau pleine. L'homme qu'il venait de provoquer s'apprêtait à sortir son épée afin de faire taire l'insolent « vieillard », mais fut stoppé par l'un de ses camarades qui préféra l'éloigner pour éviter l'affrontement direct. Jorah, légèrement enivré par l'alcool, esquissa un sourire avant de poser son regard sur son poignet. Sous le cuir de son bracelet se cachait une odieuse blessure qu'il ne préféra pas dévoiler en ces lieux. Le tavernier arriva à sa hauteur et versa le fabuleux nectar dans la chope avant de lancer un regard plein de pitié à ce fidèle client qui s'empressa de boire sans soif. Il réitéra l'action à trois reprises avant de se lever, ou du moins d'essayer. L'ivresse affluant dans ses veines, l'ancien chevalier tituba non sans mal jusqu'à la sortie, sous le regard de celui qu'il avait gentiment titillé quelques secondes auparavant. Prenant soin de ne toucher personne, Ser Mormont, qui rasait les murs, regagna l'extérieur loin de se douter qu'il était suivi de toutes parts.

« - Tu comptes aller où vieillard ? »

Le sourire aux lèvres, l'ancien seigneur de L'Île aux Ours s'arrêta. La main sur son fourreau, il continuait malgré tout à tourner le dos à ses interlocuteurs.

« - Je vais où bon me semble gamin ! »

« -On ne s'adresse pas à quelqu'un le dos tourné… »

« -On n'attaque pas un vieillard qui plus est ivre à plusieurs »

Aussitôt, l'ancien conseiller de Daenerys Targaryen se tourna, presque trop brusquement pour ses jeunes assaillants qui sortirent aussitôt leurs épées sans que Jorah ne s'en offusque, au contraire.

« -On dirait que le vieillard représente une menace ! Écoutez, je n'ai pas envie de me battre ce soir encore moins contre des personnes que je pourrais très aisément tuer si l'envie m'en prenait. »

« -Je sais qui tu es. Jorah Mormont, le conseiller de cette salope qui revendique le trône de fer. »

« -Modère tes propos ! »

« -Sinon quoi vieillard ?! Dis-moi donc ce que tu comptes faire si je clame haut et fort que je baiserai cette pute qui occupe un trône qui n'est pas le sien… »

L'homme ne put se résoudre à terminer « son allocation » en effet sous la colère, Jorah se défit de son fourreau et planta son épée dans l'entrejambe du « beau parleur » qui hurla de douleur, ameutant au passage ses autres camarades. L'adrénaline permit à Ser Mormont d'amoindrir les effets de l'ivresse et de se mouvoir avec un peu plus d'aisance. Il se précipita sur le nouveau castré, récupéra son épée et commença à combattre. Ces jeunes pillards, l'avaient sous-estimé et apprendront à leur insu, qu'il ne faut parler ainsi de la Khaleesi lorsque son plus vaillant serviteur se trouve dans les parages. Mormont continua à lutter et si l'ivresse n'était plus un problème, l'on ne pouvait en dire autant de sa blessure au poignet qui l'obligeait dès lors à changer de main. N'étant pas gaucher, le pauvre peinait à présent à rendre les coups. Assailli de toute part, il continuait malgré tout à lutter et ce même lorsqu'il perdit son épée.

« -Tu vas crever joli cœur ! »

Plaqué contre le mur de pierre, il se prit plusieurs coups au visage et dans l'estomac. L'homme qui venait de le menacer sortit une lame qu'il s'apprêtait à planter dans son abdomen ne laissant aucune chance à sa victime. À moins d'un miracle, le sort de Ser Jorah Mormont semblait scellé.

Code by Sleepy

_________________
I LIVE TO PROTECT HER
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 38 ans
Maison/Rang : Capitaine polyvalent
Missives : 55
MessageSujet: Re: La complainte du chevalier solitaire ft Akela Mar 23 Aoû - 12:12
Jorah & Akela
"La Complainte du Chevalier Solitaire."


A cheval sur un des bancs de l'auberge miteuse qui servait à ses hommes de "coin de pause", le Capitaine du Crépuscule Noir tirait sur un cylindre d'herbes brunes. Ainsi en terrasse, il profitait d'une quiétude éphémère, peu enclin à entrer dans le minable établissement. De temps à autres, il interrompait ce rituel pour boire une gorgée de sa choppe, désormais à moitié vide, d'alcool à l'arôme tapageur. D'une oreille distraite, il écoutait les conversations de ses frères, mercenaires aguerris et compagnons de vie, tous atablés près du bar. La plupart discutaient femmes. Caracco se vantait une énième fois de ses compétences en matière de baise, et Akela était prêt à parier qu'il allait déballer l'histoire de la pute unijambiste.

C'est sur un fond intellectuel aussi élevé que Le Loup réfléchissait aux paroles de sa seconde et compagne, la belle et redoutable Rashka. La Mère des Dragons, patati et patata... Elle vouait une admiration particulière pour cette femme, et au delà, pour la maison Targaryen. Depuis des mois, Rashka le taraudait pour se mettre en quête de la célèbre Khaleesi. Allait-il finir par céder ? Possible. D'autant plus que cela ne ressemblait en rien à un caprice de seconde en mal d'autorité. Non non, sa blonde savait très bien se faire entendre. Il y a encore quelques minutes, devant le silence du Capitaine, elle avait tapé un grand coup sur la table, avait jeté sa choppe au milieu de la taverne, et s'était retirée en grandes pompes.
Au fond, c'est aussi pour ça qu'elle lui plaisait, Rashka.

Le Loup fut tiré de ses réflexions par une sensible hausse de ton inhabituelle. Plissant les yeux, il fut pour dire vrai soulagé de constater qu'il ne s'agissait d'aucun membre de son équipage. Leurs rixes avaient tendances à mal finir, et même si le Capitaine s'en amusait, faut dire que ça nuisait pas mal aux affaires. Avec un plus d'attention, son regard se porta sur un homme, visiblement bourré, qui provoquait verbalement un grouillot du coin. Ou peut être était-ce l'inverse ? Qu'importe. L'homme vida sa choppe de nombreuses fois, ce qui ne donnait jamais rien de bon. Soit l'alcool allait lui monter et le persuader qu'il était capable de se défaire d'un assaillant, soit l'autre allait profiter de son état pour lui flanquer la raclée de sa vie...

Le type parvint finalement à se lever, et tenta de se traîner à l'extérieur. C'était sans compter sur les misérables, visiblement vexés de s'être fait tenir tête auparavant. Akela tira une bouffée de fumée blanche, happé par le spectacle qui se jouait devant lui. Le blond était carrément mal barré. Sûr qu'il allait vivre les dernières minutes de sa vie. Et pourtant, quelque chose dans son attitude, même en étant alcoolisé, restait... Menaçant ? L'épée à sa taille était de qualité. Il n'était plus tout jeune, sans pour autant paraitre réellement agé. Nul doute qu'il avait livré des combats et ôté des vies, seulement, pour l'heure, c'était plutôt mal barré. Des types bourrés, le Loup en avait vu des nombres, se faire trancher à la sortie d'auberges. Celui-là lui faisait quand même presque de la peine. Il glissa un coup d’œil à son équipage, qui suivait aussi le déroulement des événements.

Le blond continuait de les provoquer, peut-être inconscient du danger qu'il créait contre lui même. Finalement, il se retourna avec une rapidité étonnante, si bien que les autres armèrent leurs mains. Le type était cuit. Akela bu une gorgée anticipée en la mémoire du fou-suicidaire, et manqua de s'étouffer. « -Je sais qui tu es. Jorah Mormont, le conseiller de cette salope qui revendique le trône de fer. » Ce gar-là était Mormont ? A moins que le mémoire lui fasse défaut, il semblait au Capitaine que Rashka lui avait mention d'un tel nom... Et il y avait de forte chance que les grouillot parlent en termes peu flatteurs de Daenerys Targaryen. Bon dieu. Il fallait vraiment que ça tombe sur lui. Heureusement que sa seconde était partie auparavant, ça lui laissait le temps de voir comment les choses évoluaient. Akela faisait pas dans le bénévolat. Sauver un blondinet d'une mort certaine faisait pas partie de son champ d'action.

Et puis d'ailleurs, il semblait s'en sortir très bien... Après avoir castré le provocateur, il affronta vigoureusement ses assaillants, avec une rapidité épatante pour un type sous l'emprise de l'alcool. Le Loup pensa même que Mormont allait s'en sortir, quand son épée tomba lourdement au sol. Les choses tournaient mal. D'un signe de tête, le Capitaine du Crépuscule Noir intima à son équipage de se tenir prêt. Le conseiller de la Khaleesi se faisait joliment tabasser quand Akela s'approcha. « Assez. » prononça-t-il d'une voix forte, mais extraordinairement calme. Il lui sembla que l'agresseur stoppait son mouvement, sans pour autant se défaire de la lame à l'éclat meurtrier qu'il pointait toujours sur le Mormont.

« Tu prends la défense du vieillard ? C'est tellement touchant... T'en fais pas, dès qu'on en aura fini avec lui, on s'occupe de toi mon beau. »

« Je pense que tu n'as pas très bien saisi la situation. Si tu en finis avec lui, on en finit avec vous » Il désigna ses frères d'armes d'un geste de la tête, qui sifflèrent comme on siffle une donzelle. Caracco leur laissa entendre qu'il leur passerait dessus avant de les achever, ce qui provoqua un léger rire gras dans l'équipage.
Un ange passa, le grouillot visiblement très hésitant quand à la démarche à suivre. Akela soupira, et s'avança vers Mormont, apparemment plutôt mal en point. Le type à la lame regardait tour à tour Jorah, Akela, l'équipage... Puis finit par cracher à la face du conseiller Targaryen, avant de ranger son arme, l'oeil mauvais. Il préféra quitter la taverne avec les autres, sous les mots doux des mercenaires du Crépuscule Noir.

Le Loup les regarda partir, avant de tendre un bout de tissu au rescapé.

« C'est que vous vous ennuyez au point de chercher à mourir, Mormont ? »

Les rires et discutions reprenaient dans la Taverne. Peu étonnant. Ses camarades se foutaient pas mal de la discussion qui allait suivre. Mais ils méritaient bien un temps d'escale plus long. Une fois que Jorah eu l'air un peu plus d'aplomb, Akela l'invita à sa table en extérieur. « Akela. Capitaine du Crépuscule Noir. Je vous commande pas un autre verre, je pense que vous avez eu la dose. » Puis, il ralluma son cylindre d'herbes à fumer, tirant dessus d'un air détaché.

© ASHLING POUR EPICODE



_________________


<< When you talk behind the wolf's back, you finally find him. >>
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : Une bonne quarantaine
Maison/Rang : Ser Mormont
Allégeance : Targaryen
Missives : 58
MessageSujet: Re: La complainte du chevalier solitaire ft Akela Dim 16 Oct - 22:21


La complainte du chevalier solitaire

ft Akela




Malgré l'alcool qui déferlait dans ses veines engendrant mille et une sensation dans la tête du chevalier, ce dernier robuste comme le sont ceux de son rang, tenait le choc et continuait à se battre comme un beau diable. Il faut dire qu'il en avait vu passé des audacieux tous plus jeunes les uns que les autres. Son expérience, de ce fait, était au moins aussi redoutable que son agilité, malgré l'âge. Notre chevalier aimait se jouer des apparences, la victoire n'en était que plus extatique. Le nouveau castré continuait à hurler à la mort, retenant ce qu'il restait de ses bijoux de famille. Ses mains teintées de rouge, annonçaient une fin tragique à venir, mais Jorah n'en avait que faire. Sur ses gardes, il se prépara à combattre de nouveaux adversaires, il faut dire que le castré avait donné de la voix après avoir été délesté de sa virilité par « un vieillard » Galopant comme des dératés, les compagnons du malheureux pointèrent le coupable du doigt et dégainèrent leurs épées sans attendre. La colère pulsait encore dans les veines du chevalier solitaire qui lança un regard mauvais sur « le chef » du troupeau, toujours à terre implorant un dieu qui ne pourra, de toute évidence, pas lui rendre ce qu'il avait perdu. À l'inverse et avant de subir la colère des nouveaux arrivants, Jorah récupéra l'épée du malheureux et se prépara une fois encore à combattre. L'honneur de la Khaleesi avait été verbalement bafoué, l'ancien souverain de l'Île aux Ours ne pouvait de ce fait, laissait passer une telle injure et ce même avec plusieurs grammes d'alcool dans le sang.


Emporté par la colère et alourdi par sa blessure au poignet, le chevalier luttait avec plus de difficultés qu'à l'accoutumer. L'un de ses assaillants frôlant le sol du pied, envoya au visage de Mormont, un nuage de poussière qui le désarçonna, laissant la porte ouverte à un autre assaillant qui attendit de voir l'ancien conseillé de la mère des Dragons, perdre son épée pour se jeter sur lui et le plaquer contre le mur de pierre. La menace lancée, Jorah resta droit et digne ne quittant pas son adversaire du regard. « - Si je dois mourir, alors qu'il en soit ainsi ! » L'on pouvait lire une certaine lassitude dans le regard azur du chevalier qui se fichait bien de mourir aujourd'hui, à vrai dire, tous ses espoirs s'étaient envolés lorsque Daenerys le congédia après avoir découvert sa trahison. Toutefois, dans son malheur, Jorah n'avait pas remarqué la présence de cet homme à la carrure imposante que les initiés appelaient Akela. Mormont l'ignorait encore, mais c'est bel et bien cet homme qui d'ici quelques secondes, lui épargnera le trépas et le déshonneur qui l'accompagne.

« -Une dernière parole Mormont ?! »

« -Feu et sang ! » Après tout puisqu'il s'apprêtait à trépasser, personne ne l'empêcherait de faire état, une dernière fois, de sa fidélité à l'une des dernières représente de la maison Targaryen. Le voleur se prépara à enfoncer sa lame, Jorah serra la mâchoire avant de fermer les yeux. À sa grande surprise rien ne se passa et pour cause, le fameux Akela venait de se faire entendre et il n'était pas seul. Jorah rouvrit les paupières et posa son regard sur son sauveur d'un jour. Le meurtrier bien qu'arrêtait dans son élan, tenait toujours son adversaire en jonc. « Tu prends la défense du vieillard ? C'est tellement touchant... T'en fais pas, dès qu'on en aura fini avec lui, on s'occupe de toi mon beau. » Jorah, malgré son état peu flatteur, ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire face à l'impertinence du Loup et de ses frères d'armes venus en nombre. Quelques longues et intenses secondes s'écoulèrent, avant la délibération. Malgré tout le seigneur en déroute restait droit et fier comme une tour de cathédrale, ne laissant rien paraître de ses maux.


« -Des fils de chiennes, voilà ce que vous êtes tous ! Et toi… » le voleur posa son regard sur Jorah et lui cracha à la figure avant de ranger son arme. Puis il fit signe à ses acolytes de ramasser le malheureux qui continuait à se tenir les bijoux de famille. Les pillards s'en allèrent donc, laissant Ser Mormont seul avec « ses sauveteurs » d'un jour. Le chef eut la bonté de tendre un bout de tissu au chevalier qui s'en saisit sans attendre pour ensuite s'essuyer le visage. « -Et vous, vous vous ennuyez au point de faire la charité à un vieillard avide de pulsion morbides ? » lança Jorah amer avant de lui tendre son bout de tissu. « - Par fierté, je pourrais vous dire que je maîtrisais la situation, mais n'ayant plus aucune fierté, je vais m'abstenir. » Akela, à peine touché par la remarque proposa à notre chevalier solitaire de se joindre à sa tablée en extérieur ce à quoi Jorah répondit « -Laissez-moi pisser avant et je serais des vôtres ensuite ! » Sans formalité aucune, Jorah se tourna et pissa face au mur qui aurait pu être son peloton d'exécution si le Capitaine du Crépuscule Noir n'était pas intervenu. Passé cet intermède urinaire, Mormont accepta de suivre « son sauveur » jusqu'à sa table. L'homme consentit dès lors à se présenter à son nouvel interlocuteur qui l'écouta avec attention avant de répondre à son tour « -Ser Jorah Mormont, mais vous le savez déjà ! Pour ce qui est du verre, je pourrais m'offusquer, mais non. Il est vrai que j'ai un peu trop forcé sur la dose. Donc vous êtes le capitaine d'un navire ?! Et où voguez-vous cher Akela, à qui prêtez-vous allégeance ? Dois-je voir en vous un allié ou un ennemi ?»

Code by Sleepy


HORS RP:
 

_________________
I LIVE TO PROTECT HER
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La complainte du chevalier solitaire ft Akela
Revenir en haut Aller en bas
La complainte du chevalier solitaire ft Akela
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ayden ¤ Le Chevalier solitaire ¤
» [CI] Niko : Chevalier solitaire : Artémus Blade
» Un honorable chevalier
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: 
Les Cités Libres
 :: 
Volantis
-
Sauter vers: