AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

A la source de la vie [Nova ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: 
Winterfell
 :: 
Le Bois Sacré
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: A la source de la vie [Nova ♥] Dim 22 Mai - 0:11

A la source de la vie

naeva & noleen
C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.
Dans le secret de sa chambre ou de ses pensées, Noleen n'avait cessé de rejoué sa rencontre avec la guerrière dans le Bois Sacré de Winterfell. La Fer-née ne comprenait pas ce qui se passait en elle, mais peut-être ne devait-elle pas chercher à comprendre... Quelquefois, le souvenir des traits de Naeva lui revenait de plein fouet et le trouble la submergeait à nouveau, contractant son estomac et accélérant soudain les battements de son cœur.

Et aujourd'hui, Noleen était consciente que ce nouveau rendez-vous connu d'elles seules serait sans doute également éclairant sur ses propres ressentis... Tandis qu'elle patientait non loin du lieu où les deux jeunes femmes avaient convenu de se rejoindre, emmitouflée dans son manteau de fourrure et à l'abri des regards indiscrets, la capitaine aperçut finalement Naeva : elle eut l'impression qu'elle se disloquait de l'intérieur tant l'émotion était brutale et intense.

- Heureuse de voir que tu ne m'as pas oubliée, déclara enfin Noleen avec un franc sourire, les joues rosies par le froid et l'émoi. J'ignore où se trouve cette fameuse source d'eau chaude, aussi je serai ravie d'être guidée par une familière des lieux. Mais avant tout, je dois te demander une faveur...

Très sérieusement en dépit d'une lueur espiègle au fond des yeux, elle poursuivit :
- Plus de vouvoiement. Ici, je veux juste être Noleen. Pour toi, du moins...

Elle avait maintenu le contact visuel et ne le rompit que pour soudain laisser fuser un rire clair, témoin d'une joie qui l'habitait en dépit de l'incongruité de la situation ; un rire un peu fou, évident, indomptable et spontané, à l'image de la relation qui se semblait se tisser doucement entre elles.

Alors que les jeunes femmes progressaient sans hâte à travers le Bois Sacré, leurs pas craquant dans la neige épaisse, la brune faisait de son mieux pour démêler l'écheveau de ses sentiments. A chaque fois qu'elle cédait à son envie de lancer un regard à Naeva, il lui semblait que tout devenait limpide : sa silhouette élancée, son pas souple, son visage aux hautes pommettes et aux lèvres pleines, ses yeux couleur ciel liquide et cette grâce sauvage, presque animale, qu'elle dégageait... Concentrée et plongée dans ses pensées, Noleen se mordilla la lèvre, en proie à ces questions dont les réponses ne lui apparaissaient que trop clairement : ce qu'elle ressentait pour la jeune femme, c'était une irrépressible et impérieuse attirance.

Mais il ne s'agissait pas seulement de cela... Elle avait pour la guerrière un respect qu'elle n'aurait jamais pensé avoir pour une native du continent, une forme de fascination qui la poussait à se remettre en question, elle qui n'avait jusqu'alors jamais douté d'elle-même. En peu de temps, la brune s'était sentie enflammée par une force qui rendait chaque fibre de son corps désireuse de la présence de Naeva, elle-même n'aspirant qu'à pouvoir contempler son visage, à lui parler en toute liberté et en toute sincérité...

Elle était consciente que c'était probablement une très mauvaise idée, mais quand il s'agissait d'émotionnel, Noleen savait que sa raison et sa patience quittaient le navire... Aussi, elle fit tout-à-coup volte-face pour se retrouver tout près de la Nordienne, un pas les séparant tout au plus. En silence, le regard soudain grave, elle fit mine de recueillir du bout du doigt un flocon qui était allé se déposer sur une mèche de Naeva. Son cœur frappait fort dans ses côtes et cependant, la brune se sentait parfaitement sûre d'elle-même à cet instant précis.

Tout en replaçant délicatement la mèche derrière l'oreille de la guerrière, elle lâcha à voix basse, d'un ton moins assuré qu'elle ne l'aurait escompté :

- C'est étonnant, la façon dont les dieux tracent nos chemins... Et dire qu'il y a encore quelques jours, je regrettais l'absence de surprise que me réservait ce voyage...!



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Dim 22 Mai - 23:22



A la source de la Vie


« L'Amour est un petit bateau, qui s'en va, joyeux, sur l'onde, voguant vers des pays nouveaux, au hasard de sa course hasardeuse » CT

Après s'être attaquée à la dernière mèche à natter, la Nordienne tenta vainement de discipliner sa crinière blonde, avant de soupirer face à tant de futilité. Prestement, elle fourra son arc dans sa paillasse, et ajusta sa fourrure de loup blanc de façon plus convenable. Par réflexe, sa main gauche descendit à sa taille, jusqu'à ce que ses doigts effleurent le pommeau rassurant de sa fidèle épée. Elle était prête. D'un pas haut et rapide, elle quitta sa chambre, puis la Taverne, et évolua telle une ombre claire dans le décor hivernal du Nord.

Sous son calme et sa tranquilité fière, Naeva cogitait. Dans quelques minutes, elle retrouverait Lady Noleen Harloï, Capitaine émérite en séjour à Winterfell, berceau des Stark arraché par les mains sales des Écorcheurs. Si le fait lui aurait volontiers secoué les tripes d'un dégoût vengeur, la tragédie n'était pour une fois pas au centre de ses préoccupations.
Le crissement léger des flocons sous ses pas avaient autant de réalité qu'une simple et bête idée : D'un moment à l'autre, elle allait de nouveau être en compagnie de la Fer-Née. Élégante et habile jeune femme, qui, plus que la blonde ne l'aurait souhaité, avait occupé ses pensées. Noleen était d'une grande beauté. Il aurait fallu être sot, ou mort, pour oser le nier. Le fait d'être attirée par une personne telle, n'était donc nullement surprenant. En effet, comme tant d'autres, Naeva ne s'interdisait pas la compagnie rapprochée de femmes. Par contre, ce qu'elle s'interdisait, s'était l'attachement. Ce sentiment aussi puissant qu'inutile et affaiblissant.

Pas après pas, l'impression grandissante qu'elle commettait une énorme erreur la saisissait. Le pire n'était pas d'avoir la certitude d'agir à l'encontre de ses principes, mais de n'avoir aucun contrôle là dessus. Elle approchait du lieu de rendez-vous, et pour rien au monde, un évènement quelconque ne l'aurait éloignée de son chemin. Après plusieurs jours, passés à maudire un exécrable ressentiment de manque, il fallait qu'elle pose les yeux sur la brune. C'était une obligation. Quelque chose qui devait être.
Son habituel air renfrogné laissa place à un simulacre d'agréable surprise. Noleen.

Le choc doucereux de la rencontre passé, Naeva afficha un simple sourire formel, pendant qu'elle imprimait dans sa tête la teinte amusante des joues de la Capitaine. A peine était-elle réunies que la Fer-Née fit mention d'une faveur. Bien que ses yeux brillaient étrangement, la blonde fronça légèrement les sourcils, avant de se détendre à nouveau. Ainsi donc, elle souhaitait faire fit des règles de bonne conduite, et lui permettre de l'appeler par son nom ? La Nordienne n'en fit rien paraitre, mais cette marque de confiance, qui portait une connotation agréablement intime, ne la laissa pas indifférente...

De façon tout à fait inattendue, Noleen parti d'un rire joyeux et léger. Étonnée, la blonde l'était. Bien qu'en ce moment précis, elle ne sache pas trop si elle était surprise par l'affriolante pureté nacrée de la gorge déployée de la Capitaine, ou par le frisson tumulteux qui venait chaudement de lui traverser le bas ventre... Préférant ignorer le fait que son coeur semble perdu dans son rythme de palpitations habituelles, la guerrière répondit avec un sourire « Bien... Alors... Entamons la traversée, chère Noleen... » Suite à quoi les deux femmes partirent d'un pas lent à travers le Bois Sacré.

Après avoir maudit intérieurement ses paroles stupides et franchement vides d’intérêt, Naeva surprit les oeillades furtives de la Capitaine. Amusée, elle songea qu'elle n'était pas la seule à regarder autre chose que les arbres innocents qui jonchaient leur promenade interdite. Finalement, Noleen la prit une nouvelle fois de court en se postant soudainement au devant d'elle. Intervention qui était potentiellement louable, compte tenu du fait que le fil de ses pensées commençait dangereusement à dériver... La Nordienne laissa le peu de méfiance qui lui restait s'endormir, et savoura silencieusement les gestes pourtant innocents de la jeune femme... Un nouveau frisson l'envahit. Celui-là avait un nom traître. L'Espoir. Était-il possible que, malgré tant de différences, la Fer-Née puisse avoir de l’intérêt pour sa personne...?

Amusée par les dires de son interlocutrice, Naeva lui saisit brusquement le poignet. D'un mouvement de tête, elle dégagea avec un peu de peine il faut l'avouer la mèche rebelle des doigts de la détentrice, et haussa un sourcil espiègle « Vraiment ? Dois je comprendre qu'il me faut me considérer comme... Une agréable surprise de ton séjour ? » Pendant qu'elle prononçait ses mots d'une voix un peu plus chaude qu'elle ne l'aurait souhaité, l'ancienne sauvageonne passait lentement son pouce sur la peau immaculée du poignet de la brune. Finalement, elle relâcha son étreinte, avant d'indiquer d'un signe de tête le paysage qui patientait derrière Noleen. Elles avaient tout leur temps, après tout. Mais... Peut-être valait-il mieux éviter de s'éterniser ici. Les sources, en plus d'être magnifiques, étaient beaucoup moins surveillées...

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Mar 24 Mai - 16:45

A la source de la vie

naeva & noleen
C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.
L'œil rieur et le geste vif, Naeva s'était emparée du poignet de la brune, l'interrompant dans son geste. Cette dernière leva un sourcil joueur, surprise, avant de sentir son cœur rater un battement au doux contact de la main de la guerrière. Troublée, tous ses sens et son attention concentrés sur cette minuscule parcelle de peau jouissant de la caresse de la blonde, Noleen entendit ses paroles sans être immédiatement capable d'y rattacher un sens logique. Ce n'est que lorsque Naeva la relâcha que la Fer-née retrouva tout-à-fait ses esprits, bien qu'elle eût mille fois préféré que le contact se poursuive, encore et encore... Quitte à y abandonner sa raison.

- Une agréable surprise...? sourit-elle, reprenant les mots de la Nordienne. Elle feignit de réfléchir un instant, le coin de ses lèvres trahissant ses intentions taquines. Certes, je crois qu'on peut dire ça... En réalité, je serais même tentée de dire que tu es de loin la meilleure surprise de ce séjour... mais ce serait sans doute faire offense à l'inégalable charme de mon futur époux !

Elle adressa un regard faussement innocent à la jeune femme, avant de retrouver son sourire. Tandis que toutes deux déambulaient lentement au milieu des arbres dépouillés et des conifères enneigés, elle reprit ensuite plus sérieusement, s’interdisant de réfléchir aux éventuelles conséquences de ses mots :

- … Ce mariage ne sera qu’une mascarade. Jamais je n’appartiendrai à Ramsay Bolton. En revanche, notre alliance, elle, n’a rien d’une farce. Nous avons tous deux grandement intérêts à ce qu’elle fonctionne, et mes sentiments personnels à l’égard de Ramsay ne doivent pas interférer…

Il y avait encore une semaine, l’idée qu’elle puisse ainsi dévoiler le pacte que Ramsay et elle avaient passé à l’insu de tous l’aurait fait éclater de rire, tant cela lui aurait paru absurde et proprement impossible. Pourtant, au fond d’elle-même, la Fer-née avait ressenti le besoin d’en informer Naeva… Pourquoi ? Parce qu’aussi idiot que cela puisse être, elle avait désespérément envie de lui faire confiance. Entièrement. Et parce même si la Nordienne n’avait sans doute que faire des détails de la véritable relation qui liait Noleen au Bolton, la pensée que Naeva puisse l’imaginer heureuse de s’unir à Ramsay révulsait la brune.

En ce qui la concernait, la capitaine n'aurait rien eu à reprocher au futur Gouverneur du Nord ; avec elle, il s'était toujours montré courtois mais surtout étonnamment franc et direct, ce qu'elle avait grandement apprécié. Ils avaient pu parler sans détours de leurs objectifs respectifs et négocier clairement les termes de leur alliance. Seulement, Ramsay avait commis une erreur... Il avait détruit Théon. Pas exactement tué, non, puisque son corps servait de carcasse à son répugnant Schlingue ; mais son cousin, le garçon intelligent, fonceur et vaniteux qu'elle avait connu, celui-là avait été anéanti avec une implacable cruauté. Noleen n'avait guère d'espoir de retrouver un jour le véritable Théon : lorsqu'elle lui avait donné l'occasion de se venger et de laver son honneur, n'avait-il pas préféré remettre son arme entre les mains de son bourreau ? Pour cela, pour avoir l'avoir brisé, Ramsay devrait un jour payer... le prix du fer.

Mais soudain, un murmure chantant se fit entendre... Un chant que la jeune femme aurait reconnut entre mille. Elle avait été bercé par ce son depuis sa plus tendre enfance, et cette rumeur familière de l'eau chassa ces sombres promesses de vengeance de ses pensées ; de la vapeur apparaissait entre les troncs, effleurant le sol blanchi comme l'aurait fait un spectre pour se perdre dans les bois... Les sources devaient être tout près.



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Mar 31 Mai - 16:03



A la source de la Vie


« L'Amour est un petit bateau, qui s'en va, joyeux, sur l'onde, voguant vers des pays nouveaux, au hasard de sa course hasardeuse » CT

Naeva s'autorisa un léger éclat de rire, quand la brune fit mention du charme de son futur époux. La capitaine aimait plaisanter, et la Sauvageonne appréciait de plus en plus ce trait de caractère. Les deux femmes reprirent le cours de leur marche, évoluant silencieusement et calmement à travers le Bois Sacré. La blonde ne s'était aventurée qu'une seule fois aux sources. Bien sûr, elle retrouverait leur emplacement sans problème, mais une fois le lieu atteint, que ce passerait-il ? Non pas qu'elle craignait qu'une immobilisation face à un site de toute beauté implique un quelconque rapprochement mais... L'idée l'effleurait, oui.

Cette légère et fausse inquiétude se dissipa quand la jeune femme enchaîna sur un sujet bien moins agréable. Ramsay. Rien que ce nom, prononcé par de si voluptueuses lèvres... Ignorant un frisson qui lui parcouru froidement l'échine, Naeva ne quitta pas le visage frais de son interlocutrice pendant qu'elle poursuivait.
Un tel aveu de la part de l'héritière Harloï lui laissa un gout amer. Comment pouvait-elle se plier à une telle alliance... La blonde laissa échapper son étonnement, ou pointait clairement l'admiration. « Je ne sais pas comment tu fais pour affronter une telle union... Jamais je n'en aurais la force. » Bien sûr, la chasseresse comprenait. La Capitaine avait beaucoup à y gagner. Mais l'Ecorcheur était... Tout simplement une personne ignoble. Cruelle. Dérangée. L'image des deux fiancés réunis infusa en elle un puissant sentiment de haine mêlé de dégoût. Naeva rassembla ses pensées en fermant un instant les yeux. Était-elle déjà trop attaché à Noleen pour ne pas ressentir de pulsions de jalousie à la savoir en compagnie d'un autre ...? Fort probable. Non, cela n'était que pure imagination.

Toutefois, la jeune femme lui avait en quelque sorte avoué qu'elle n'avait aucun attrait pour le bâtard. Le fait qu'elle lui en fasse part avec une telle spontanéité avait un effet étrangement rassurant sur la blonde. Marque de confiance ? Besoin d'être claire à ce sujet ? Il était trop tôt pour le dire.
Le silence s'était légèrement installé, mais l'esprit de la sauvageonne bouillonnait. C'était injuste. Pourquoi Noleen devait-elle subir un tel poids ? Pourquoi pas une autre ?

Inspirant une bouffée d'air frais ravigorante, Naeva ne sut pas trop pourquoi elle saisit doucemment la main de la Capitaine, pendant que l'eau se faisait entendre non loin. « Tu es une femme brave, et droite. Et même su je désapprouve totalement cette union, j'en comprends les enjeux. Du moins, je m'y emploie. Et puis d'une certaine manière, je n'ai pas mon mot à dire. Je suppose que je devrais simplement de réjouir. Jamais nos chemins ne se seraient croisés, sans cette union, n'est ce pas ? » Croisant le regard acier de la Lady, elle ne put s'empêcher d'ajouter, d'une voix qui se voulait plus douce, « Devras-tu rester une épouse Bolton toute ta vie ?  » A première vue, on aurait presque dit que la guerrière s'enquiétait pour sa nouvelle amie. Ce qui était le cas, bien entendu. Alors... Quelle était cette soudaine note d'espoir, transparaissant dans sa voix d'ordinaire si affirmée ?

Quand la Nordienne posa de nouveau les yeux au devant d'elle, elle distingua entre les troncs la vapeur grisée des sources. Un sourire se dessina sur ses lèvres, et ses yeux retrouvèrent leur fière quiétude sauvage. Elles étaient arrivées. Muées dans un silence admirateur, les deux comparses admiraient la petite cascade d'eau chaude, qui retombait en une danse crépitante dans le petit bassin entouré de larges roches. La plus naturellement du monde, Naeva se dirigea vers l'un des rochers, et s'y assit, face à la petite étendue aquatique fumante. Adressant un sourire à la Fer-Née, elle tapota gaiement du pied la surface limpide, et épousseta exagérement le côté libre de son siège pierreux. Cette invitation allait entraîner une certaine proximité, mais qu'importait ...?

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Mar 7 Juin - 14:46

A la source de la vie

naeva & noleen
C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.
La remarque de Naeva laissa la Fer-née pensive, encore que convaincue au fond d'elle-même que la blonde aurait tout aussi bien pu être à sa place et endurer la même situation avec un stoïcisme similaire. Il était des sacrifices dont le prix à payer était à la mesure de ce qu'il y avait à gagner, et Noleen était prête à beaucoup pour les Iles de Fer... tout comme la Nordienne l'était sans doute pour accomplir sa quête, cette quête qu'elle taisait et qui semblait donner son sens à sa vie toute entière.

Sentir la main de Naeva se saisir de la sienne, dans un geste à la fois simple et naturel, fit naître un frisson d'agréable chaleur dans le ventre de la brune. Chaleur apaisante et réconfortante. Mais ce furent les mots de la guerrière qui la touchèrent plus profondément encore. Naeva l'acceptait telle qu'elle était, la respectait et faisait la démarche de se mettre à sa place, là où tous les autres Nordiens qu'elle côtoyait se contentaient de la toiser avec haine et mépris. Et plus encore que cette sollicitude, Noleen était consciente que c'était l'estime qu'elle portait à la blonde qui rendait ses paroles si douces à ses oreilles. Mais s'agissait-il seulement d'estime ?... La capitaine admettait à présent sans crainte que non. "Je suppose que je devrais simplement me réjouir. Jamais nos chemins ne se seraient croisés, sans cette union, n'est ce pas ? " Ces dernières paroles, ainsi que le regard aussi clair qu'intense de la guerrière, avait suffit à ce qu'un infime frémissement un peu fou aux couleurs de l'espoir agite la mer de ses pensées.

- C'est plus que probable, oui, répondit Noleen dans un souffle, admirant les nuances d'azur des yeux de celle qui lui faisait face. Ou alors, cela aurait été dans de toutes autres circonstances, bien moins propices aux confidences et aux rapprochements...

L'idée qu'elles auraient pu se trouver nez-à-nez lors d'un raid sur les côtés nordiennes lui retourna l'estomac. Elles se seraient férocement battues, cela ne faisait pas l'ombre d'un doute... Dire qu'elles n'auraient pu que se croiser brièvement, le sang de leurs ennemis respectifs sur les lames, acharnées au combat et brûlantes de fureur...! Comme si cette simple pensée pouvait mettre en péril leur réalité présente, Noleen emprisonna avec douceur les doigts de la jeune femme entre les siens, des myriades de papillons tressaillant dans son estomac à ce geste, et lui adressa un sourire qui laissait aisément deviner sa joie de partager cet instant en sa compagnie.

La question que Naeva posa ensuite, d'une voix moins assurée qu'à l'ordinaire, renforça ce frissonnement de bonheur : la blonde se souciait donc un tant soit peu de son devenir...? Cela semblait irréel, mais en ces lieux enchanteurs, le mot "impossible" paraissait perdre son sens. Rendue momentanément muette par le fabuleux spectacle des sources qui s'offrait à elles, Noleen se perdit dans la contemplation de la petite source, de sa cascade que le froid ambiant rendait fumante et brumeuse, des larges pierres grises qui la ceignaient tels les bras d'un amant de roche... L'endroit respirait la paix, une sobriété pure et rustre, mais aussi une impression de magie ancestrale, comme si des dieux millénaires veillaient toujours sur ces eaux... A cet instant, la Fer-née se sentait près de croire à l'existence de ces anciens dieux si chers aux natifs de ces territoires austères, tant leur présence semblait presque sensible. Comme la blonde l'invitait à la rejoindre sur un siège improvisé, son sourire rieur aux lèvres, Noleen ne se fit pas prier et prit place à ses côtés. Elle se sentait parfaitement en confiance et si une certaine tension semblait l'électriser, celle-ci était plus liée à la proximité de la jeune femme qu'à une quelconque réserve. Réalisant que sa question était demeurée sans réponse, la brune ironisa sans chercher à dissimuler sa satisfaction :

- Non, fort heureusement pour ma santé mentale, je ne porterai le nom des Bolton que durant quelques heures... Le temps pour Ramsay et moi de régler quelques "affaires de famille" avec nos pères respectifs, et nous romprons les liens de cette si charmante union. Nul doute que les Nordiens déploreront de me voir partir !

Noleen eut un sourire mi-railleur mi-sérieux à ces derniers mots, imaginant une foule de petits bonshommes aux couleurs des Bolton agiter des mouchoirs blancs à son intention en pleurant à chaudes larmes, tandis qu'elle leur souhaiterait sans regret "bon vent !" depuis le pont du navire qui la ramènerait chez elle... Elle se tut, peu désireuse de s'attarder sur les Bolton dans un moment si parfait, ou de songer au retour dans les Iles de Fer qui suivrait inévitablement ses "noces"... Pour la première fois de sa vie, l'idée de retrouver Harloi ne l'emplit pas d'une allégresse inconditionnelle mais lui laissa un arrière-goût vaguement amer.

Elle laissa plutôt ses pensées vagabonder et ces dernières s'en revinrent aussitôt, comme aimantées, à la fascination viscérale qu'exerçait la blonde sur elle (comment aurait-il pu en être autrement, alors qu'elles se trouvaient si proches l'une de l'autre ?), tandis que ses yeux caressaient le visage et la silhouette de la guerrière - de manière relativement discrète, du moins l'espérait-elle -. Naeva avait en elle quelque chose de flamboyant, de libre et de sauvage comme ces lumières étranges qui ne peuvent naître que dans les cieux polaires... Comment les voyageurs de passages les appelaient-ils, déjà ? Des aurores boréales... Oui, c'était cela : Naeva avait le charme, la froidure et le feu insolent des aurores boréales.

Comme elle imitait la Nordienne et s'amusait à troubler la surface de l'onde du bout de la botte, tout-à-coup, Noleen envoya délibérément une gerbe d'eau éclabousser Naeva, avant de lui lancer un regard crâneur digne du plus grand Moineau à dreads du continent.

- Oups, la provoqua-t-elle d'une voix espiègle. Chez moi, un tel affront ne saurait rester impuni... Mais il est vrai que nous autres Fer-nés ne nous battons qu'au corps-à-corps, et je crains qu'une Continentale ne soit apte à relever un tel défi... Surtout sans armes.

Joignant l'acte à la parole, Noleen saisit la dague qui la quittait jamais et la posa sur le rocher à côté d'elle, sans lâcher la guerrière des yeux. Elle arqua un sourcil comme dans l'attente de la reddition de la Nordienne, un sourire joueur aux lèvres. La pensée qu'elle se comportait comme une enfant lui traversa l'esprit, mais elle n'en tint aucunement compte : elle se sentait trop libre et trop heureuse en cet instant pour se soucier de quiconque, fût-ce sa propre conscience.



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Mar 7 Juin - 19:52



A la source de la Vie


« L'Amour est un petit bateau, qui s'en va, joyeux, sur l'onde, voguant vers des pays nouveaux, au hasard de sa course hasardeuse » CT

C'est pourtant la Nordienne qui avait tiré du silence cet étrange fait : Sans Ramsay, les deux femmes n'auraient jamais été amenées à se rencontrer. L'idée même la troublait. Mais plus encore, son coeur se serrait d'une horrible façon, quand elle s'imaginait comment cela aurait été. Si jamais. Si jamais elles s'étaient croisées. Au vu de leurs différents modes de vie, nul doute que le face à face aurait pris une tournure moins légère. Un duel. L'affrontement de deux guerrières aguerries et avides de victoire. Seule l'une d'entre elles aurait poursuivi son existence, ignorante du bon temps dont elle se serait privée. Naeva eut la brève impression que la Fer-Née accentuait la pression sur sa main. Elle n'en était pas certaine, peut être s'agissait-il simplement de son imagination. Toutefois, le coin de ses lèvres s'étira en un infime sourire de satisfaction.

Finalement, le duo était arrivé au but de leur promenade. Après avoir contemplé silencieusement la Source Chaude, elles s'étaient assises, proches l'une de l'autre. C'est alors que Noleen avait donné réponse à l'épineuse question de la durée de la maudite union avec l'Écorcheur... Elle avait usé d'ironie tout en étant concise, particularité de la Lady qui plaisait à la Sauvageonne. Peut-être même de plus en plus... Bien qu'elle ai été éduquée de manière à rester ferme, et maîtresse de ses émotions, Naeva ne parvint pas à réprimer un soupir de soulagement. La nouvelle semblait lui avoir ôté un poids invisible, mais bien présent, des épaules. Savoir la brune en compagnie du bâtard la dégoutait toujours d'une façon très saisissante, mais au moins, l'union n'avait pas été prévue pour durer... A cette interlude de soulagement s'ajouta la note tout aussi amère du doute. Qu'adviendrait-il de Noleen, après cela ? La réponse lui résonnait aux tempes, mais la blonde se surprit à vouloir l'ignorer avec acharnement. Et pourtant. La jeune femme ne pouvait demeurer dans le Nord. Ses Terres l'attendaient.

Alors, la chasseresse se mit à rêver. Imaginer qu'elles quittent les paysages glacés de Winterfell, ensembles. Découvrir le monde aventureux de la navigation, la saveur entêtante des courses en mer, la fraîcheur salée du vent marin, les coutumes Fer-Nées... Tout cela n'était qu'utopie. Naeva en avait conscience. L'exaltation de la découverte durerait, elle n'en doutait pas. Surtout si Noleen demeurait aussi proche d'elle qu'à l'instant présent... Mais ensuite ? A défaut d'être laissée de côté, son amie ayant de nombreuses obligations auxquelles une Sauvageonne ne pourraient prendre part, c'est sa quête personnelle qui serait inachevée. Un échec. Cette simple réalité la frappa comme le vent glacial le faisait autrefois, au delà du Mur. Non... Tout cela n'était qu'utopie.

Le triste cheminement de ses pensées était sans appel, mais cependant, et heureusement, il fut mis de côté quand une brusque et tiède rafale aquatique s'abattit sur elle. Surprise, Naeva inspira bruyamment en laissant échapper un petit cri de stupeur, puis elle posa un regard faussement sévère sur sa voisine de rocher. Cette dernière semblait bien moins offusquée, et lui adressait un franc sourire espiègle. La jeune femme la provoqua d'ailleurs sans retenue, visiblement satisfaite de son geste. Ainsi donc, elle était d'humeur joueuse ? Si la guerrière n'était pas du genre à se laisser aller, elle se prit cependant au jeu. Elle observa paisiblement la Fer-Née mettre de côté une dague dont elle ne soupçonnait pas même l'existence, en affichant un air facticement choqué. Bien, c'était donc à son tour ? La blonde ne quitta pas les iris cendrés de la brune, tâchant tout de même de ne pas trop s'y perdre. Le menton haut et la mine fière, elle dégaina sa fidèle épée, ne parvenant pas à effacer un mince sourire en la déposant derrière elle. Haussant brièvement un sourcil en inclinant légèrement la tête, elle défit également son manteau en peau de loup, qu'elle laissa nonchalamment glisser sur la surface pierreuse. Très chère, lança-t-elle, il me semble que tu n'ai pas connaissance de toutes les ruses Nordiennes...

Suite à quoi, elle se rapprocha sensiblement de son assaillante. Encore un peu. Elle brisa alors un instant le contact visuel, baissant les yeux sur les ô combien attirantes lèvres colorées de la Capitaine. L'instant s'inscrivit pour la Sauvageonne dans la catégorie "mystère". Le genre de moment qui, peut très bien avoir laissé filé une minute entière comme quelques secondes à peine. Elle fut étonnée d'être aussi brutalement et intensément troublée par la jeune femme, comme si cette dernière lui avait lancé une soudaine onde de choc. Quoi qu'il en soit, Naeva retrouva ses esprits, et son regard revint aux yeux étincelants de Noleen. Passant savamment une main derrière sa nuque, elle se détourna le plus possible, de façon à avoir la Source au maximum derrière elle... Et elle afficha un franc sourire. Agrippant plus fermement la nuque de l'imprudente, elle se laissa basculer dans le bassin aquatique, entraînant fatalement la Lady dans sa chute. L'excitation infantile de la connerie réussite lui arracha un léger fou rire alors qu'elle se trouvait encore sous l'eau, aussi remonta-t-elle à la surface en toussotant.

C'est quand elle croisa de nouveau les yeux d'aciers de la Fer-Née qu'elle craint un instant d'avoir poussé la plaisanterie trop loin. Mais le doute ne s'installe pas longtemps. En dépit de la sensation collante des vêtements sur sa peau, l'eau est agréablement chaude, et le niveau ne dépasse pas même ses épaules. Replaçant une mèche ébène venue barrer le visage de la Capitaine, elle lance sur un ton satisfait : Je vois que tes défenses laissent à désirer... Peut-être voudrais-tu que je t'enseignes la méfiance ? Bien évidemment, la chasseresse se doutait que l'intéressée soit très honorablement formée, mais la pique était venue d'elle même, et ne se voulait en aucun cas blessante ou moralisante. Jouant avec l'eau de ses mains, la blonde profite de l'immersion soudaine pour dévisager discrètement son amie. Comme elle s'y attendait, Noleen reste d'une beauté fraîche et saisissante... Que se serait-il passé si elle n'avait pas cherché à faire tomber la jeune femme ? Si elle s'était simplement penchée de quelques centimètres encore...?

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Ven 10 Juin - 15:57

A la source de la vie

naeva & noleen
C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.
Beaucoup se serait interrogés sur la finalité de faire progresser une relation qu'on sait vouée à mourir à petit feu. Beaucoup auraient conclu qu'ils n'avaient aucun intérêt à s'investir réellement puisque à plus ou moins long terme, même cette amitié était condamnée. A quoi bon tenter d'arracher quelques miettes de plaisir, s'il fallait ensuite les payer de plusieurs mois ou années de nostalgie, d'amertume, voire de souffrance ?...

Oui, beaucoup auraient renoncé à attendre quoi que ce soit d'une telle relation, mais Noleen était une Fer-née. Ce que nous voulons, nous le prenons : ainsi disait l'adage insulaire. Or la brune savait parfaitement ce qu'elle voulait en cet instant précis : elle voulait que Naeva éprouve le même désir que celui qui flamboyait dans ses propres pupilles assombries. Un désir d'union des corps, certes - c'était plus qu'évident au vu du feu qui s'était embrasé dans son ventre quand la belle avait posé la main sur sa nuque, manquant de l'engloutir dans son regard clair, avant qu'elles ne basculent finalement toutes deux dans le petit bassin des sources. Mais également désir d'affection sincère et gratuite, de complicité et de liberté d'être soi face à l'autre en toute confiance. Désir d'aimer, mais - et là était la nouveauté - aussi de se laisser aimer.

Non pas qu'elle ne fût pas consciente des nombreux obstacles qui se dressaient entre la guerrière et elle, mais peu lui importait. Si, comme le lui soufflait chaque fibre de son être, Naeva et elle pouvaient partager ne serait-ce qu'un seul moment de bonheur ensemble, alors la capitaine était bien décidée à ce que cet instant ne leur échappe pas - et si cette décision contrariait la volonté des dieux, qu'ils soient anciens, nouveaux, sept ou mille, alors faire ce pied-de-nez au Destin ne serait pour elle qu'une satisfaction de plus !

Trempée, le visage figé dans un "oh" muet de surprise et les yeux écarquillés, Noleen ne put qu'émerger de l'eau chaude pour essayer de comprendre comment elle s'était retrouvée dans cette position - c'est-à-dire dans le bassin. Elle ne put réfréner un éclat de rire faussement choqué (mais vraiment amusé) en croisant le regard de Naeva. Quand cette dernière s'était soudain approchée d'elle, près, si près que Noleen avait pu sentir son souffle tiède effleurer ses lèvres, elle avait eu l'impression de basculer dans l'un de ces rêves dans lesquels on perd le contrôle de son corps. Incapable de bouger le moindre muscle, comme hypnotisée par la jeune femme qui la frôlait, par ses yeux envoûtants et la conscience aiguë de sa peau toute proche, la Fer-née s'était laissée guider par cette main sur sa nuque, cette main qui la ramenait sans qu'elle ne le sache à son élément naturel, à l'eau. A présent, cette même main venait de replacer l'un de ses mèches, dans un geste qui rappelait celui qu'elle-même avait eu au début de leur rendez-vous, un peu plus tôt... La situation inversée la fit sourire et elle attrapa à son tour le poignet de Naeva pour lui répondre :

- Une simple tendance à me laisser distraire par la beauté... des paysages, bien entendu !

Elle accompagna la fin de sa déclaration d'un sourire mi-provocateur mi-espiègle, dans lequel se dissimulait peut-être aussi à son insu une timide pointe de tendresse. Entravée par le manteau de fourrure que l'eau alourdissait sensiblement, la capitaine s'en délesta sans regret et l'envoya rejoindre sa dague sur le rocher. Elle retint un sourire de sale gosse en songeant à la tête que ferait Ramsay s'il voyait dans quel état était son riche vêtement, et s'étira avec bonheur avant de lorgner vers Naeva qui s'aspergeait d'eau... Par Nagga. Certes, la source était chaude - ce qui était très agréable au vu de la glace qui régnait partout autour -, mais cela ne suffisait pas à justifier un tel affolement de sa propre température interne... La silhouette de la blonde (à laquelle les vêtements mouillés rendaient parfaitement justice) et son visage aux traits ciselés sur lequel ruisselaient les gouttes n'y étaient de toute évidence pas étrangers. La guerrière semblait être une nymphe tout droit sorti d'une légende locale.

Noleen n'était pas particulièrement prude - elle était issue d'un peuple de voyageurs et avait entendu raconter des choses sur les mœurs de certains coins du monde à faire rougir comme une vierge effarouchée le plus blasé des patrons de bordel ! Sans compter qu'elle vivait essentiellement avec des hommes qui n'avaient pas franchement la réputation d'être des enfants de chœur... La brune était à peu près certaine que plus rien ne pouvait la choquer en la matière. Seulement, là, il s'agissait tout à la fois d'une femme, d'une étrangère à sa culture, et surtout d'une personne à laquelle elle tenait - sans doute plus qu'elle ne se l'avouait. Dans la culture fer-née, il était très aisé de revendiquer le désir physique ; les émotions, beaucoup moins... Mais jamais encore Noleen n'avait eu affaire à une femme qui la troublât de cette manière ; et si, aux yeux de Naeva, cela apparaissait comme une abomination ?... Les gens du Sud étaient connus pour leur ouverture (d'esprit mais pas que mdrrr) en la matière, mais qu'en était-il des Sauvageons et des Nordiens ?...

Le regard fixé sur les ondes qu'elle provoquait en barbotant - des élans d'eau frémissants s'écartant à l'infini autour d'elle -, la brune était sur le point de songer qu'elle n'était finalement pas prête à prendre le risque de briser l'amitié qui se tissait entre Naeva et elle quand elle croisa soudain les yeux couleur lac gelé de la guerrière. Le monde cessa de tourner une fraction de seconde et le cœur de Noleen rata un battement. C'était tellement évident. Elle ne parviendrait pas à se convaincre qu'elle pouvait ne rien tenter ; à la seconde où la blonde lui sourirait à nouveau, la toucherait par inadvertance ou croiserait son regard, Noleen savait qu'elle serait tout simplement incapable de la considérer comme on considère une simple amie : ce qu'elle verrait, comme elle le voyait à présent, c'était une jeune femme d'un charme à couper le souffle qu'elle crevait d'envie de serrer contre elle.

S'approchant lentement de Naeva sans vraiment l'avoir prévu, Noleen se trouva face au dos de la guerrière. Sans réfléchir davantage, elle céda à ce que lui enjoignait ses désirs et passa doucement un bras autour de la taille de la Nordienne, dégageant délicatement la nuque de Naeva de sa crinière blonde avec l'autre main, avant de poser son menton au creux de l'épaule de la jeune femme. Elle sentit son cœur s'affoler dans sa poitrine et taper contre ses côtes tandis qu'elle resserrait à peine son étreinte, comme si elle craignait que Naeva ne s'échappe en se changeant en fumée entre ses bras. Malgré l'adrénaline causée par l'émotion, la Fer-née se sentait si bien que ça lui paraissait presque indécent ; elle aurait signé sur-le-champ si on lui avait proposé de passer le reste de ces jours ainsi, à vivre cet instant éternellement, à respirer le parfum boisé de la blonde. Elle aurait voulu dire quelque chose, mais les mots lui parurent tout-à-coup inutiles et superflus.

Tout doucement, elle effleura de ses lèvres la peau douce du cou pâle de Naeva, à la fois profondément calme et fébrile à l'idée qu'elle venait peut-être de commettre une erreur qui serait fatale à leur relation.



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Jeu 30 Juin - 16:27



A la source de la Vie


« L'Amour est un petit bateau, qui s'en va, joyeux, sur l'onde, voguant vers des pays nouveaux, au hasard de sa course hasardeuse » CT

Qu'ai-je fais ? A quoi donc je pense jouer ? Un jeu excitant de séduction amicale ? Glissant malgré elle un coup d’œil à Noleen, qui se débarrassait gaiement de sa fourrure, la blonde tenta de ne pas analyser trop en détail les courbes fines de la silhouette perlée d'eau. Au moins, son petit assaut n'avait pas été mal pris. Surement la Capitaine était d'humeur joueuse. Autant que moi, faut-il croire. Plissant les yeux, comme soudainement hypnotisée par les vaguelettes qu'elle créait de ses mains, Naeva ne cessait de tourner une à une les milles pensées uhuhuhu qui la distrayait. Elle voulait s'accorder ne serait-ce qu'une minute de pure tranquillité avec la Fer-Née. Comme une violente bourrasque, telle ou telle considération la traversait, et réduisait l'étincelle de bonheur qui s'embrasait bien trop souvent à la proximité de la belle brune.

Au fond, la Nordienne ne cherchait pas vraiment à comprendre le pourquoi de cette retenue. Quelque chose l'empêchait de se laisser aller, voilà tout. L'inquiétude de la réaction de son amie ? L'empreinte encore brûlante qu'avait laissé Neenath à son départ soudain ? L'Ombre morbide et écœurante du bâtard Bolton ? Le souffle traître d'un départ programmé de l'Héritière Harloi ? La crainte de délaisser cette quête, qui lui tenait tant à coeur...? Un mélange de tout cela, c'était certain. Ça, et une haine viscérale de l'attachement, voir pire, de l'Amour. Ce doux poison entêtant qui feint de vous rendre fort pour mieux vous mettre à terre. Non. Non, jamais Naeva ne connaîtrait un tel attachement. Elle se l'était promise, le jour où sa mère avait succombé, délaissant la vie, refusant de s'accrocher pour la simple raison que la perte de son bien-aimé lui était insupportable. Faible.

Alors oui. Elle l'admettait. Cette femme là, certainement l'une des plus belles qui lui serait jamais donné de voir, la charmait. Totalement. Et surement chaque seconde davantage. L'interdit ne jouait-il pas lui aussi un rôle, dans ce désir ardent qui saisissait la Sauvageonne par saccades chaudes et doucereuses...? Peu importent les raisons de cette attirance, songea-t-elle brutalement, frôlant toujours de ses doigts la surface aquatique avec une fascination quelque peu statique. Le fait était simple. Relevant les yeux, elle croisa ceux de celle qui agitait autant son esprit. Le temps de constater que ses prunelles avaient prises une surprenante teinte fraisiteubesque, elle lui adressa un simple sourire, qui ne trahissait pour autant aucune gêne ni préoccupation.

Décider de la posture à adopter, et au plus vite. Voilà tout. Mettre des barrières tant qu'elle en était encore capable, ou s'adonner entière à une passion d'un temps, pour profiter, ne serait-ce que quelques heures, de la compagnie tant désirée de la déesse des Iles de Fer qui se trouvait à quelques pieds derrière elle. Naeva songea d'ailleurs qu'il n'était pas très poli de garder un tel silence, et voulu entamer une suite innocente de conversation quand une légère pression au niveau des hanches la stoppa net. Du même temps, elle senti ses cheveux être éloignés délicatement par le toucher savant de la Capitaine. Un frisson traître lui arracha un léger sursaut, tandis que sa bouche s'était entrouverte. Figée, presque incapable de respirer malgré un rythme cardiaque bien plus élevé qu'à la normale, la barbare avait du mal à réaliser. Est-ce un rêve...? Suis-je seulement éveillée ?

Pour toute réponse, c'est le souffle délicat et tiède de la belle brune qui caressa la sensible peau de son cou. Inspirant sensiblement une bouffée d'air qui commençait à lui manquer, la Nordienne réalisa qu'elle ne rêvait pas. Elle était bien là, à moitié immergée dans la Source Chaude, à moitié baignée dans l'eau claire qui unissait indirectement son corps à celui de Noleen. Elle réalisa que cette dernière était bien contre elle, tout près... Si près... Ses yeux se plissèrent avant de se refermer doucement, happée qu'elle était par la caresse des lèvres douces sur sa peau. Un ange passa. Quand elle eut conscience qu'un laps de temps s'était écroulé sans qu'elle ai le moindre contrôle dessus, la Sauvageonne s'affola, et rouvrit les yeux. Elle constata avec surprise que l'une de ses mains s'était accrochée à l'avant bras de la Capitaine, celui qui la tenait au niveau de la taille, pendant que l'autre s'était agrippé doucement à la crinière ruisselante et sombre de la brune.

Prise de court, Naeva relâcha à contrecoeur sa double étreinte, pour murmurer inutilement d'une voix qu'elle maudirait plus tard, Noleen... Je... Se détournant avec un manque immense de volonté, elle sembla perdre davantage de force en croisant les yeux de chat de la Fer-Née. Quelques secondes s'écoulèrent, avant qu'elle puisse poursuivre, les sourcils froncés, Qu'es-tu en train de faire...? Au fond, la blonde ne savait même pas pourquoi elle disait cela. Elle était tellement... Déstabilisée ? Perdue ? Pire encore. Il lui semblait qu'elle nageait dans un océan agréablement tiède, et qu'elle n'en sortirait jamais entière. Finalement, elle se décida à prendre les devant. Elle passa une main dans la chevelure sombre qu'elle admirait tant, et caressa doucement l'os de sa mâchoire de son autre main. Après un second instant où les mots semblaient inutiles, la chasseresse acheva: A quoi cela te servirait-il ? Bien sûr. Prendre du bon temps était permis. Désiré, même. Mais les battements irréguliers du coeur de Naeva lui indiquait que le désir seul n'était pas se qui se profilait pour elle. Avec la Capitaine, il lui faudrait plus, bien plus. Et elle ne vivait pas dans un monde où un tel rêve était réalisable.

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Dim 3 Juil - 0:34

A la source de la vie

naeva & noleen
C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.
Noleen avait senti son amie s'immobiliser et tressaillir, puis le temps avait semblé se figer pendant quelques secondes. Dans l'attente - assez inquiète - d'une quelconque réaction, la brune releva la tête, supposant immédiatement le pire. Mais quelle idiote... A quoi t'attendais-tu ? A ce qu'elle te saute dans les bras ?!... Cependant, alors que ces pensées et nombres d'autres plus amères encore - mêlées de colère contre elle-même et de tristesse - affleuraient à sa conscience, une main de Naeva se cramponna soudain à son avant-bras tandis que l'autre se mêlait avec douceur à sa chevelure humide.

Une pointe d'espoir douloureux foudroya la capitaine, malgré la voix traîtresse au fond d'elle qui lui soufflait qu'il ne s'agissait sans doute là que d'un geste amical destiné à amoindrir la violence du rejet. La guerrière se tourna pour faire face à Noleen et le rythme anarchique du cœur de cette dernière accéléra tandis que Naeva effleurait le bas de sa joue d'une main caressante. Les mots de la Sauvageonne semèrent un instant le trouble dans son esprit, et ce que la brune décela dans les prunelles de celle vers qui tendait tout son être la bouleversa profondément, bien plus qu'elle ne l'aurait jamais pensé.

Incertitude. Désarroi. Peur d'abandonner ses défenses et de se révéler complétement vulnérable. Les yeux perdus dans ceux, clairs et limpides, de Naeva, la Fer-née ne savait plus si ce qu'elle croyait percevoir appartenait réellement à son amie ou s'il s'agissait du reflet de ses propres craintes... A quel point avait-elle été égoïste ? L'estomac noué, Noleen réalisait qu'elle n'avait pas envisagé une seconde que son geste puisse à ce point déconcerter la blonde et la jeter dans les affres du doute, elle qui paraissait si forte et assurée. La voir fragilisée, l’air perdu, fit naître un élan de tendresse infinie chez la capitaine, et elle dut se faire violence pour ne pas la serrer dans ses bras et déposer un baiser rassurant sur son front qui ruisselait encore. Elle n’osait plus faire un mouvement de plus, craignant de la troubler davantage.

Mais si elle hésitait ainsi sans la repousser, ce ne pouvait signifier qu'une chose, n'est-ce pas ? Que Naeva pressentait, tout comme Noleen, qu'entre elles il ne s'agissait pas uniquement de désir. Que quelque chose d'autre était possible, quelque chose qui était peut-être même déjà latent dès à présent ; quelque chose de bien plus grand et de bien plus beau, mais aussi de plus effrayant et au pouvoir dévastateur... Cette idée fut source d'une vague de soulagement pour la brune. Mais c'était à double-tranchant, car si elle ne comprenait que trop bien cette peur d'être blessée, Noleen ne pouvait se bercer d'illusions : elle aurait donné n'importe quoi à cet instant pour promettre à la guerrière que jamais, au grand jamais elle ne la ferait souffrir... Pourtant, si les sentiments s’en mêlaient, hélas la séparation liée au retour dans les Iles de Fer ne se ferait pas sans douleur – pour ce qui était de la capitaine, c’était d’ors et déjà certain.

La question de Naeva sonna étrangement à ses oreilles. A quoi lui servirait-il ?... Tout en posant une main sur celle que la jeune femme avait déposé sur sa mâchoire et l’autre sur la taille de la guerrière, Noleen répondit doucement, soutenant difficilement ce regard qui la remuait de fond en comble :

- J’ignore si cela doit servir à quoi que ce soit… Ce que je sais, c’est que je ne veux pas passer le restant de mes jours à regretter de n’avoir pas osé… Par les dieux, ce que parler pouvait être compliqué parfois ! C’en était ridicule.

… Je ne veux pas passer le restant de mes jours à regretter de n’avoir pas osé te dire ce que je ressens pour toi. A m’interroger sur ce qui aurait pu se passer si je t’avais dit combien tu me troublais, à quel point tu m’attirais, que tu étais la plus belle femme que je n’avais jamais rencontré et la première à m’envoûter de la sorte. Que je me sentais plus proche de toi que de quiconque sur cette terre et que depuis notre rencontre, il ne s’était pas passé un jour sans que je ne me surprenne à penser à toi, à ton sourire espiègle et à la ligne souple de ton corps. Qu’à chaque fois, j’avais un sourire stupide et que j’aurais ri de moi-même si on m’avait dit autrefois que je serais un jour aussi niaise. Que certains soirs j’ai même songé, l’espace d’une folle et merveilleuse seconde, à renoncer à mon nom et à mes responsabilités pour vivre loin de tout ce qui compte à mes yeux, du moment que c’était à tes côtés. Même si la force de ce que tu me fais ressentir m'effraie, je refuse de renoncer à toi par crainte d'une peine future.

Sa voix s’étrangla dans sa gorge. Allons bon, voilà qu’elle se découvrait émotive !... Mais de qui voulait-elle se cacher ? Il n’y avait ici nul pirate gouailleur près à la railler pour sa sensibilité et elle savait qu’il n’y aurait nulle malveillance dans le jugement que Naeva poserait sur elle. Dans le pire des cas, elle aurait à gérer le rejet – ce qui la terrifiait toutefois bien davantage qu’affronter n’importe quel monstre marin -, mais au moins elle aurait laissé une chance à cette histoire d’exister. Un jour, se promit Noleen, elle lui dirait tout ceci. Quand elle serait certaine que la blonde serait prête à l’entendre.

- … je ne veux pas regretter de n’avoir rien tenté parce que j’avais peur de souffrir, poursuivit-elle finalement, d’un ton à peine plus raffermi. Oui, elle admettait la possibilité d’être blessée, et oui cela signifiait qu’elle n’était pas aussi insensible que ce qu'elle tentait généralement de faire croire. Mais fuir sans cesse devant l’épreuve ne l’aiderait pas à affronter ses faiblesses, et Noleen voulait croire qu’elle avait plus à y gagner qu’à y perdre.

- Ce que je sais, reprit-elle en regardant à nouveau Naeva droit dans les yeux, retraçant à son tour le dessin de la joue de la blonde du bout du doigt, c’est que ma raison me souffle que je vais me brûler, tandis que mon cœur me supplie de le laisser s’embraser…

Sa voix se réduisit à un murmure, alors qu’un léger sourire réapparaissait sur ses lèvres.

- … Hélas pour ma raison, j’ai toujours aimé jouer avec le feu.

Avec une infinie délicatesse, Noleen appuya son front contre celui de la Nordienne, sa main toujours posée contre son visage, son pouce caressant doucement sa joue. A présent, le choix appartenait à Naeva : la capitaine ne voulait pas prendre le risque d’être la cause d’un quelconque souci pour elle. Elle la voulait parfaitement libre de choisir ce qui adviendrait de ce « nous » fragile qui était sur le point, peut-être, de voir le jour.



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Lun 4 Juil - 22:55



A la source de la Vie


« L'Amour est un petit bateau, qui s'en va, joyeux, sur l'onde, voguant vers des pays nouveaux, au hasard de sa course hasardeuse » CT

Naeva, farouche Sauvageonne libérée se retrouvait face à un ennemi de taille, qu'elle n'avait jusqu'alors jamais affronté. Elle. Ses limites. Celles du coeur, qui semblaient s'opposer furieusement à celles de la raison. Pourtant, ainsi accolée à l'étonnante Fer-Née, tout lui paraissait clair, simple. Ses doigts, emmêlés dans l'épaisse chevelure ébène, étaient peu enclins à relâcher leur étreinte. Frôler doucement la peau nacrée du visage de la Capitaine n'était pas non plus acte à inciter un quelconque retour en arrière. Si le choix lui avait été donné, la blonde aurait surement choisi de pouvoir passer le reste de sa vie de cette manière. Proche de Noleen. Seule avec elle, loin de toute animosité et souci de convenances.

La future épouse Bolton lui saisit la main, et posa l'autre contre son flanc. De son côté, la chasseresse fit de son mieux pour rester impassible, afin de n'exprimer d'aucune manière l'étrange et chaleureux frisson qui lui parcourait les entrailles. Une tentative de rester digne, et d'afficher le masque impartial que le monde des vivants lui connaissait. C'était peine perdue, bien évidemment. D'autant plus que la Capitaine ne faisait pas partie de cette catégorie générale d'êtres que Naeva côtoyait de façon journalière. Sa présence était rare, et la sauvageonne savait qu'elle savourait cette dernière comme elle savourait le contact doux et mordant d'infimes flocons précurseurs de tempêtes.

Les paroles de Noleen la firent tressaillir, en un sens. Bien que le ressenti le plus appuyé était celui d'un espoir nouveau. N'avoir pas osé...? Se pourrait-il alors que l'oiseau furieux qui battait rageusement contre ses côtes ai un jumeau ayant élu domicile chez l'Héritière Harloi ? La guerrière préférait ne pas y croire. Pourtant, en ce moment même, elle aurait donné beaucoup, sacrifié un grand nombre, et fait couler des litres de sang pour que cela s'avère vrai. Pour que les deux femmes, si différentes et pourtant si semblables qu'elles étaient, partagent un monde, un univers, rien qu'à elles. Aussi doux et apaisant que l'ère aquatique dans laquelle elles baignaient. L'eau, élément cher de la brune, qui l'avait sans prévenir, unie à la blonde, ne serait-ce qu'un court instant. Cette même eau qui partageait le secret de leurs échanges, paroles ou mouvements.

Comme étrangère à ce monde, comme absente, distraite, Naeva laissait la Fer-Née s'exprimer. Pendue à ses mots, autant qu'aux diamants argentés de ses yeux, elle sentit ses muscles tressauter quand la main de son amie glissa jusqu'à sa joue. L'air lui manqua, et ne sembla pas décidé à se manifester de nouveau quand la voix de Noleen s'amenuisa dans un souffle de mots libérateurs. Soudainement privée de toute forme de conscience, de réflexion, obnubilée par le visage parfait de la jeune femme, la blonde ferma les yeux, comme pour voir l'invisible, cherchant peut-être davantage à savourer et encrer pleinement ce moment en sa mémoire, plutôt que d'intimer à son coeur de calmer sa folle danse.

Il n'était plus possible d'esquiver désormais. De toute évidence, Naeva ne le souhaitait point. Alors que le front des deux femmes se rejoignait, elle se laissa guider par son habituel instinct, bien que ce dernier ai pris une forme plus fougueuse, presque brûlante. Sa tête s'inclina alors légèrement, et elle pût ainsi goûter aux lèvres fines, et pleines, de l'affriolante insulaire. D'abord, avec la douceur savoureuse de la découverte, la Nordienne captura un instant la lèvre supérieure de Noleen entre les siennes, comme pour s'approprier une partie d'elle. Dans une posture plus assurée, sa main, toujours agrippée aux cheveux de jais, vint trouver refuge dans le creux de la nuque. S'approchant davantage, Naeva releva le menton, donnant à la Fer-Née un baiser plus appuyé, à la fois tendre, et gardien d'une ardeur qui ne pouvait s'exprimer dans une telle caresse. Le moment était trop intense, trop riche d'émotions indescriptibles et de sensations saisissantes pour risquer de le briser par une perte de contrôle aussi primaire.

Réalisant soudainement que l'air lui manquait une nouvelle fois -Depuis quand s'embrassons-nous ? Depuis quand sommes nous aussi proches ?- la blonde mis un peu de distance entre leurs visages. Gardant le silence quelques secondes, elle admira une fois encore la beauté fraîche et sauvage de la jeune femme, avant de sourire, simplement. Elle se mordit un instant les lèvres, encore savoureuses du goût de Noleen, avant de lancer dans un murmure semblable à celui qui avait permit le baiser, Ma foi... Je crois que tu n'auras plus rien à regretter... Pour le moment. ajouta-t-elle en haussant un sourcil. Satisfaite, et peut être bien heureuse, la Sauvageonne se hissa sur la pointe des pieds pour déposer une chaste bise sur son front, avant de s'emparer d'une mèche précise de sa chevelure, à l'arrière de son oreille gauche. Sans quitter les iris cendrés de la Capitaine, elle entreprit une tresse à la trame compliquée.

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Mer 13 Juil - 15:54

A la source de la vie

naeva & noleen
C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible. Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle.

~ ♫ ~ :
 

Les yeux clos, parfaitement détendue en dépit de son cœur qui tressaillait dans sa cage osseuse, Noleen sentit le souffle tiède de Naeva effleurer brièvement ses lèvres avant que ces dernières ne soient délicatement caressées par celles de la Sauvageonne. Le premier contact fut doux, puissant ; ses lèvres avait un parfum d'évidence et de rosée. Osant à peine s'autoriser à y croire, la Fer-née répondit tout d'abord presque timidement au baiser et ses mains remontèrent jusqu'au cou de son amie sans même qu'elle n'y songe, offrant instinctivement à sa fine mâchoire un écrin de douceur.

Alors que Naeva approfondissait leur baiser avec une fougue contenue, la brune ne put s'empêcher de sourire sans pour autant rompre le lien entre elles. Un sourire un peu incrédule et trop heureux pour être réprimé, un sourire qui trahissait l'importance qu'avait revêtue la Nordienne à ses yeux. Embrassant à son tour la lèvre inférieure de la guerrière avec une tendresse toute aussi brûlante, Noleen agrippa d'une main la nuque pâle de sa compagne pour encore resserrer leur étreinte avec un intense sentiment d'urgence, comme si elle risquait de se noyer si Naeva s'éloignait ne serait-ce qu'un peu d'elle à cet instant. A l'intérieur de la bulle de douceur, de tendresse et de complicité qui s'était cristallisée autour des deux jeunes femmes, n'existait plus que la neige gardienne bienveillante de leur secret, la chaleur de l'eau qui les unissait, leurs souffles emmêlés et leurs êtres enlacés.

Elle se sentait parfaitement à sa place, là, entre les bras de la Sauvageonne au regard limpide, et c'était un sentiment aussi étrange qu'agréable. Jusqu'ici, Noleen n'avait jamais vraiment compris quel plaisir les jeunes gens trouvaient-ils à s'embrasser ou à s'étreindre ; pour être honnête, la brune avait fini par s'accommoder de cette pratique qui la laissait plutôt indifférente, mais aujourd'hui... Par le Noyé, aujourd'hui, sentir Naeva contre elle, pouvoir la câliner et même déposer un simple baiser sur le bout de son nez lui semblait être le chose la plus merveilleuse au monde.

Perdue dans l'éternité de ce moment à part, la capitaine ne réalisa qu'elle n'était à bout de souffle que lorsque l'air salvateur empli de nouveau ses poumons. Le baiser rompu, les jeunes femmes ne paraissaient pas pour autant désireuses de mettre de la distance entre elles - ce qui convenait parfaitement à Noleen. Elle aurait voulu que cet instant dure toujours... Il lui semblait émerger d'un rêve, mais le sourire de Naeva suffit à l'ancrer dans la réalité ; la guerrière se mordit doucement les lèvres, et la brune se contenta de l'envelopper d'un regard qui lui disait : joie de gosse, tendresse, admiration et respect, désir et cœurs à l'unisson.

Le murmure que lui adressa Naeva fit naître un sourire complice sur le visage de la Fer-née. Pour le moment ?... Ces quelques mots, promesses tacites d'autres moments à venir, n'étaient certes pas pour lui déplaire et elle répondit au baiser sur le front par un gentil coup de nez affectueux contre celui de la blonde.

- C'est plus que je n'avais espéré, souffla doucement Noleen tandis que la Nordienne s'attachait à tresser l'une de ses mèches sans la quitter du regard. Mais comme si elle craignait confusément de rendre les choses trop sérieuses et que cela n'effarouche Naeva, elle reprit sur un ton plus léger, son éternel sourire en coin de retour : Pour le moment, du moins, oui...

Car encouragée par la proximité des corps, la flamme qui dansait en son ventre se manifestait de plus belle par des ondes de chaleur qui l'irradiait toute entière avec une force étonnante, assombrissant ses pupilles et rendant chaque parcelle de sa peau désireuse de celle de la blonde. Mais Noleen se fit quelque peu violence pour ne pas en tenir compte : pour l'heure, l'unique chose qui lui importait, c'était la lueur qu'il lui semblait percevoir dans les yeux de son amie. Lueur de confiance raffermie ? De satisfaction ? De bonheur ?... Quoi qu'il en soit cette lueur illuminait la blonde et l'embellissait encore, et la Fer-née se promit silencieusement d'entretenir cette fragile lumière du mieux qu'elle pourrait, tant que cela lui serait possible.

Savourant la sensation des doigts agiles de Naeva jouant dans ses cheveux, Noleen l'admirait tresser en silence. Silence qui n'avait rien de pesant ou de vide : leurs yeux parlaient pour elles davantage que des mots.

Hélas, si pour elles le temps avait paru s'arrêter, ce n'était pas le cas à l'extérieur du Bois Sacré et la brune ne pouvait chasser de son esprit la crainte qu'on finisse par la chercher... Jusqu'à preuve du contraire, elle appartenait encore à un monde dans lequel la plupart de ses actes étaient dictés par le devoir ou la stratégie. Après avoir goûté à la liberté d'être, tout simplement, en compagnie de Naeva, l'idée de réintégrer son rôle d'héritière, de conspiratrice, de vengeresse et de prétendante au Trône de Grès lui sembla furieusement futile et inintéressante. Mais au fond d'elle, Noleen n'ignorait pas qu'elle n'agissait pas pour elle seule... Elle avait des responsabilités. Une jeune sœur douce, impressionnable et inexpérimentée à protéger. Sous peu, une île à diriger. Et, si Nagga le voulait, peut-être même bientôt toutes les Iles de Fer...

Alors puisqu'il le fallait, elle poursuivrait son objectif. Et cette liberté partagée avec Naeva, à défaut d'en jouir pleinement pendant des années... Peut-être pourraient-elles au moins la vivre quelques semaines ?

- Le jour décline déjà, constata Noleen avec un sourire terni par la tristesse qu'elle tâchait de dissimuler tant bien que mal. Elle effleura doucement la joue de la Sauvageonne du bout du doigt, avide de contact, se résignant difficilement à la pensée de la quitter, tentant de retarder au maximum le moment de la séparation. Crois-tu que les Écorcheurs m'en tiendront rigueurs, si je décline leur hospitalité au profit d'une cabane dans les bois ? Si je fais valoir l'argument que la compagnie y est mille fois plus plaisante...

Sa tentative peu convaincante de plaisanterie lui arracha un faible rire moqueur envers elle-même.



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥] Dim 16 Oct - 14:44



A la source de la Vie


« L'Amour est un petit bateau, qui s'en va, joyeux, sur l'onde, voguant vers des pays nouveaux, au hasard de sa course hasardeuse » CT

Appliquée dans son travail, qu'aucun aurait pu juger futile, Naeva faisait rouler entre ses doigts les cheveux sombres de son amie. Amie...? Croisant une nouvelle fois les yeux de chat de Noleen, elle fut saisi d'un frisson intérieur. Non. Ce qui les avaient rassemblées ici ne concernait point la simple amitié. Elle était tacite, évidemment. Mais rendue plus forte par un sentiment lui aussi chargé de force, et de vigueur... La Fer-Née sembla comprendre le sous-entendu, et s'accorda à ses mots en les répétant de sa voix agréablement teintée de chaleur "pour le moment, du moins, oui..." C'est dans un silence parfait et léger que Naeva médita sur le sens caché de leur échange.

Se revoir, donc ?Fatalement. L'idée de laisser la Capitaine ici-même, sur un adieu froid et dénué de promesses ne lui avait même pas traversé l'esprit. Sûr qu'elles se retrouveraient de nouveau. Elles continueraient d'arpenter le sentier qu'elle venaient de tracer, leur chemin à elles seules, bordées des fleurs d'une passion naissante et sauvage. Que lui passait-il donc par la tête à ce moment ? La sauvageonne aurait le temps de se questionner plus tard. La raison l'avait quittée depuis un moment. Comme si l'onde liquide et chaude de la source avait le pouvoir de taire les liens faux de la "bonne conduite".

Comme en écho de cette raison embrumée, Noleen observa gentiment la venue des premiers signes de la nuit. Naïvement, la chasseresse leva les yeux en direction de la voûte céleste, comme dans l'espoir que la clarté de l'après midi réapparaisse. La brune caressa sa joue, dans un contact infime. Naeva lui adressa un mince sourire, quelque peu résigné, qui ébaucha sur un rire léger à la pique de son amie envers la maison Bolton. Ils te donneraient raison, à coup sûr ! D'un geste précis, elle acheva la fine tresse qui occupait ses mains. Saisissant l'extrémité de la natte, elle chatouilla le dessous du menton de la Fer-Née, avant d'ajouter, un sourcil haussé par une expression étrangement joueuse: Mais... Il serait peut être intéressant que tu puisses justifier une nuit passée en dehors du château. Poursuivant dans son idée, Naeva lâcha la mèche tressée pour faire le tracé de la mâchoire de la brune de son pouce, tout en continuant : Disons que j'apprécie passer les nuits de pleine lune à observer le ciel. Ce qui nous mènerais à... Trois jours.

Le fait était vrai. Sans d'autre raison que la beauté simple, la sauvageonne loupait rarement l'occasion de passer une nuit à la belle étoile, à observer la lune dans son état entier. Si elle arrivait à organiser ce qui lui trottait dans la tête, il était possible qu'elle ne soit pas seule, lors de la prochaine soirée de pleine lune. Il était également plus que possible que les deux femmes ne soient pas des spectatrices attentives... Cela restait à voir. Après tout, la blonde n'était pas comme ses hommes qui se conduisent comme des animaux. Revoir Noleen serait déjà une grande victoire. Après tout, l'Héritière Harloi devait prendre garde à ne pas trop dévier du regard des écorcheurs...

Rompant le contact, elle se pencha pour donner un baiser rapide à Noleen, et s'écarta pour quitter le berceau doucereux de la Source. Essaies de te libérer ! Lança-t-elle d'un ton qui se voulait aguicheur. Ignorant le froid qui mordait chaque parcelle de son être, elle s'emmitoufla dans son manteau de fourrure après avoir essoré l'épaisse crinière dorée de ses cheveux qui dégoulinait encore. Ceci fait, elle retourna vers le bassin, s'agenouillant vers la Fer-Née, prête à lui tendre son manteau de fourrure sombre. Les mêmes. Ajouta-t-elle dans un sourire un peu enfantin, en agitant sous le nez de Noleen une petite tresse blonde, semblable à celle qu'elle venait de confectionner sur la Capitaine.

- Adrenalean 2016 pour Epicode


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la source de la vie [Nova ♥]
Revenir en haut Aller en bas
A la source de la vie [Nova ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» Chaos Nova, Double bash...
» [Code Source] Code Source
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» une source "valable" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: 
Winterfell
 :: 
Le Bois Sacré
-
Sauter vers: