AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

May we meet again Feat. Noleen Harloi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: Reste du Nord :: 
Le Neck
Invité
Invité
MessageSujet: May we meet again Feat. Noleen Harloi Lun 9 Mai - 3:22

MAY WE MEET AGAIN

feat. Noleen Harloi

Les vents glacials grondaient lourdement, annonçant la venue d’un triste hiver. Le Nord était tout près, il n’y en avait aucun doute. Quelques jours de voyage, peut-être, et enfin la belle serait-elle à destination. Si seulement les choses se faisaient si faciles. Voyager s’était avérer plus difficile que Neenath ne l’aurait escompté et malgré la compagnie de son tendre ami primate qu’était le petit Kah’vi, jeune primate dont l’intelligence égalait parfois celle de l’homme, semblait-il que de localiser le nord du sud se faisait plus ardu que prévu. En effet, c’était uniquement par l’aide d’âme charitables et la promesse de quelques pièces d’or à d’autre un peu moins serviables que la jeune prophétesse avait eu la chance de se rendre si loin. C’était donc le long du Neck, dans un village de pêche non loin des eaux de La Morsure que la belle s’était enfin arrêté afin d’y passer la nuit. Le ciel se faisait sombre et les larges et fortes vagues frappaient bruyamment la rive, tels de géants monstres s’apprêtant à dévorer les terres. Lentement mais sûrement, le village s’endormait.
Dans la taverne, Neenath se trouvait assise dans l’une des minuscules chambres offerte par l’établissement. Le bois sous ses pieds y était froid, et les quelques fourrures y étant n’étaient guère assez pour réchauffer cette médiocre pièce. D’un pas lent et léger vint-elle se poser devant les flammes d’un foyer au pied de son lit, s’y penchant afin de s’asseoir à même le sol. D’un touché délicat vint-elle délacer ses bottes, une grimace endoloris déformant ses jolis traits alors qu’elle vint finalement les retirer une à une. Ses pauvres pieds pâles étaient rougis par le froid et la marche, leur peau endurcie, sec et craquelée, formant ainsi quelques plaies qui vinrent lui arracher un doux gémissement de douleur, aigu et tremblant, ce qui vint attirer l’attention du jeune primate, qui vint se glisser sur les genoux de sa maîtresse dans un faible geignement d’inquiétude.

▬ ''Ce n’est rien, petit frère. Ce n’est rien. '' » Lui dit-elle d’un ton rassurant, telle une mère à son enfant.

Puis le silence vint enfin se briser lorsque le cri d’une femme vint déchirer la nuit, s’en suivant d’un lourd et mat bruit de chute. Puis, tout déboula. Des cloches grondèrent et les voix de plusieurs hommes s’en suivirent. ‘’Nous sommes attaqué!’’ Criaient-ils les uns après les autres. Puis, lentement mais sûrement, ce qui semblait être l’écho de rugissements de guerre devint le bruyant signe qu’il s’agissait bien d’une réalité proche. Une à une, Neenath pouvait-elle entendre les portes des autres pièces s’ouvrir, s’en suivant de cris de douleur, de pleures et d’imploration, tous suivit par ce même silence glauque. Les yeux de nacre de la belle s’agrandirent, ses lèvres se mirent à trembloter et de ses pieds nus vint-elle se redresser, ne serait-ce que pour s’écrouler dans l’un des recoins de la pièce, une main glissant à sa taille, là où se trouvait une épaisse ceinture faite d’un cuir noir, resserrant cette épaisse robe d’une couleur bleuté, et c’est à sa droite qu’elle vint y trouver une large dague, sa lame courbée et son manche d’une couleur argentée, couverte d’une mince cuirette. De l’autre vint-elle resserrer le large primate contre sa poitrine, un souffle tremblant s’échappant de ses lèvres.

Enfin, la porte s’ouvrit d’un bruyant vacarme, et un cri strident s’échappa des lèvres de la jeune brunette, alors que l’animal vint se retirer de son étreinte, se posant devant la jeune fille d’un air protecteur.
Fallait-il croire que la paix et la sérénité étaient plus difficile à acquérir que l’on croyait.




DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: May we meet again Feat. Noleen Harloi Lun 9 Mai - 21:35

May we meet again

Neenath & Noleen
Rien dans ce monde n'arrive par hasard.
Un bref hochement de tête et les ombres se mirent en mouvement, armes au poing et pupilles dilatées dans l'obscurité ambiante. L'adrénaline courait dans les veines des Fer-nés mais ils conservaient leur sang-froid, progressant vite et presqu'en silence à la lisière du petit bois bordant le village. Le Typhon avait accosté un peu en contrebas, dans une petite baie naturelle dissimulée aux regards, et son équipage avait attendu que décline la lumière pour se mettre en route. La bise glaciale mordait le visage des Insulaires, mais nul d'entre eux n'en avait cure : ce soir, ils se battraient et si le Dieu Noyé le voulait, ils repartiraient sur Harloi avec un butin conséquent légitimement acquis puisque payé au fer-prix ; et de retour chez eux, ils célébreraient ce raid comme il se doit, dans le rhum et la bonne humeur...

Mais pour l'heure, les Fer-nés ne songeaient qu'à l'instant présent. Noleen croisa le regard gris et calme de Vickon Tawney, son second, et une fois de plus elle fut heureuse qu'il soit à ses côtés. Celui-ci lui adressa un demi-sourire, puis la brune fit un signe à ses compagnons et tous se précipitèrent sans plus se cacher en direction des habitations les plus proches... Une jeune femme qui sortait à pas pressés d'une modeste cabane fut la première à voir les étrangers : elle poussa un hurlement de terreur qu'un Fer-né finit par faire étouffer en catastrophe en la bâillonnant du bras, jusqu'à ce qu'elle perdre connaissance. L'alerte était donnée et tout le village ne tarderait pas à leur tomber dessus ; mais il ne s'agissait que de paysans n'ayant jamais utilisé leurs fourches autrement que pour travailler la terre...

Comme ils enfonçaient les portes une à une, les Insulaires se heurtaient à des hommes apeurés mais que la colère et la haine des assaillants rendait courageux : les altercations furent bruyantes mais brèves et sanglantes, les Fer-nés procédant avec efficacité avant de s'emparer des divers objets d'intérêt que renfermaient des caches et des trappes dissimulées dans les habitations.

Quand le calme fut revenu, un calme aux parfums de mort, les pillards se regroupèrent peu à peu au centre du petit village, chacun amenant avec lui ce qu'il avait déniché et, pour quelques-uns, de belles plaies qui deviendraient des balafres de plus. Le butin était maigre, mais il s'y trouvait tout de même quelques pièces de valeur : le raid n'avait pas été vain.

Noleen observait d'un œil intéressée la trouvaille de l'un de ses hommes, un bracelet sans doute en bronze travaillé avec art, quand un autre de ses compagnons la héla :

- Cap'taine ! Regardez un peu la drôle de bestiole que j'ai dégoté... Je n'avais jamais vu une chose pareille !

Il tenait en effet, non sans mal, un primate qui se débattait comme un beau diable, grognait et montrait des dents acérées ; mais Noleen fut plus surprise encore de le reconnaître.

- J'ai déjà vu cet animal quelque part, lors du mariage de Joffrey !

Cela ne pouvait signifier qu'une chose : la maîtresse du singe, l'étrange jeune fille aux yeux pâles, ne devait pas être loin...

- Y'a une fille avec lui, avec un regard de poisson mort... Mais elle n'a rien. Il désigna du menton une taverne, et deux Insulaires s'engouffrèrent à l'intérieur. Elle est plutôt mignonne, dans le genre maigrichonne : j'en ferais bien ma femme-sel ! poursuivit le Fer-né avec un clin d'œil à ses comparses qui éclatèrent d'un rire complice, tout en essuyant leurs armes poisseuses de sang.

- Un jour peut-être, mais pas aujourd'hui, répondit la brune avec un sourire en coin, sachant pertinemment que son compatriote n'était pas sérieux. Elle connaissait bien l'homme : il avait une épouse dont il était très épris, et de surcroit les femmes-sel étaient officiellement interdites depuis l'abolition de l'Antique Voie... Ce que nombre de Fer-nés regrettaient amèrement.

Comme ses compagnons revenaient avec la jeune femme, chacun lui tenant un bras d'une poigne de fer tant pour la guider que pour parer à toute éventualité de rébellion, Noleen n'eut plus aucun doute sur son identité. C'était bien Neenath ; son prénom lui revenait à présent qu'elle voyait son visage. Ses pieds étaient nus et abimés, elle-même étant vêtue d'une épaisse robe.

- Lâchez-la, et laissez aller le singe, ordonna la capitaine d'un ton qui ne souffrait aucune réplique. Je connais cette demoiselle et le premier qui la touchera deviendra membre de la grande famille des eunuques.

Sa conclusion, grinçante et narquoise, arracha un sourire à ses compagnons, mais ceux-ci ne s'y trompaient pas : s'ils s'avisaient de désobéir, Noleen n'aurait aucun scrupule à les priver de leurs attributs virils...

S'approchant de Neenath, la brune posa doucement sa main sur le poignet de la jeune aveugle.

- Tu n'as plus rien à craindre. Nul ici ne te fera de mal.



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
May we meet again Feat. Noleen Harloi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Noleen Harloi ♒ Sea & Freedom
» Nice to meet you ! (feat Peggy)
» Noleen Harloi ✖ Journal de Bord
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: Reste du Nord :: 
Le Neck
-
Sauter vers: