AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

«Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Dim 17 Jan - 18:04


Errance parfumée



Voilà déjà quelques heures que j'ai posé le pied sur les plaines du Bief. Pensif, j'observe devant moi l'étendue végétale qui semble n'en pas finir. Le chant de l'eau coulant de la fontaine où je suis assis parait posséder le don de m'apaiser. Je soupçonne quelques gouttes rebelles de venir se loger dans mes cheveux, mais je ne m'en formalise pas. On disait donc vrai. Hautjardin était bel et bien un havre de paix, où il fait bon vivre.

La multitude de couleurs tranche fortement avec ma personne. Mes vêtements foncés sont tout de même plutôt lâches, pas vraiment une tenue de Chevalier... En tout cas, sans mon armure, je me sens plus à l'aise. Je crois même que je ne me suis jamais senti aussi détendu. J'ignore si cela est dû à l'ambiance paisible des lieux, où à la compagnie future de la demoiselle qui devrait bientôt passer par ici...

Pas particulièrement sensible aux charmes des plantes et des fleurs, j'avoue pourtant ressentir une forme de curiosité à l'idée de parcourir les immenses jardins sur lesquels je pose encore les yeux. Il est encore tôt. L'air frais de la matinée se dissipe peu à peu pour laisser place à l'agréable tiédeur de la mi-journée. Inspirant l'air parfumé qui m'entoure, j'avise un escalier de pierres blanches, à l'autre bout de l'allée.

La servante que j'ai croisée tout à l'heure m'a informée que Lady Alla Tyrell allait certainement se promener un peu dans ses jardins, avant de jouer de la harpe. Je suis certain qu'elle en jouera ce soir, au Bal organisé par sa maison. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai quitté Port-Réal. J'ignore si la jeune Lady se doute de ma présence. Après notre étrange rencontre, j'ai eu le sentiment qu'elle n'était pas importunée à l'idée de me faire connaitre les allées de ces jardins.
Mon regard se pose à nouveau sur les escaliers blancs. Personne. J'esquisse un sourire. Serait-il possible que je me languisse de sa présence...?






© Nye-Hael sur Epicode


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Ven 22 Jan - 12:12




Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines

Alla ne pouvait le dissimuler, depuis qu’elle était rentrée chez elle, la douce rose resplendissait de milles feux. Comme tout Tyrell, la belle n’était à l’aise, bien et entière qu’au milieu de ces jardins qui l’ont vu grandir. De plus, elle avait pu revoir ses frères et sa sœur et passer un peu de temps avec eux, même si ce ne fut pas beaucoup. En effet, les préparatifs pour le bal, organisé par Lady Olenna, lui prenait le plus clair de son temps. Néanmoins, Alla ne se plaignit jamais. C’était loin d’être une corvée, surtout chez soi. Cependant, comme toutes personnes normalement constitué, Alla avait besoin d’une pause. Cette dernière avait toujours lieu en mi-journée et dans les nombreux jardins d’Hautjardin.

Aujourd’hui ne fit pas exception même si le bal débutait ce soir. Dès qu’Alla termina d’accorder les instruments de musique de la grande salle, elle s’empressa de sortir vers les jardins en évitant de justesse sa mère. Non pas qu’elles étaient en conflit, mais depuis qu’ils étaient revenus à Hautjardin, cette dernière ne cessait de lui soumettre l'idée de profiter de se retour à la maison pour s'approcher un peu plus de Lorcan et de passer du temps ensemble. Alla avait beau expliquer à sa mère que son cousin et elle s'entendaient bien, aucun d’eux ne souhaitaient cette destinée commune comme le rêver leurs mères. Mais elles persistaient encore et toujours, et Alla commençait sérieusement à craindre que son père finisse par accepter ce choix voir pire: profiter du bal pour cela.

Perdue dans ses préoccupantes pensées, Alla emprunta les escaliers blancs menant à une partie des jardins sans même regarder autour de soi. Ce fut une légère brise qui la ramena à la réalité, se rendant compte par la même occasion qu’elle n’avait pas prit de châle et qu’elle risquait d’attraper froid vêtu de sa longue robe sans manche aux couleurs de la maison Tyrell. Ou peut-être pas. La jeune Tyrell esquissa un petit sourire lorsque son regard s’attarda sur la fontaine au centre du jardin. Un lord y était assis et pas n’importe lequel. Cette carrure, ce charme sombre et mystérieux à la fois et ce regard… Elle reconnu immédiatement Lord Addam Marpheux, malgré que cette vision idyllique lui paru être un rêve. Mais Alla n’avait pas encore perdu la tête ! Il était bel et bien là, réel et dans les jardins. Forcément, son sourire ne put que s’allonger en se souvenant de sa rencontre avec le chevalier à Port-Réal. Définitivement, elle ne pouvait pas rester ainsi à le regarder de loin. Alla rejoignit donc Addam à la fontaine, s’inclina pour le saluer avant de le regarder dans les yeux et d’engager la conversation.

« Vous êtes venu. »

Elle ne pouvait le nier à elle-même, elle était contente de le voir. A tel point qu’elle oublia les soucis auxquels elle pensait en entrant dans les jardins et discuta avec Addam comme s’ils reprenaient leur discussion plus ou moins là où elle s’était arrêtée; comme si plusieurs jours ne s’étaient pas écoulés depuis.

« Dois-je en conclure que vous avez survécu à Lady Olenna avec succès ? »

codage by jacks ღ

Spoiler:
 

_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Ven 22 Jan - 19:20


Errance parfumée



Le temps s'écoulait de deux manières différentes. Premièrement, il défilait tranquillement, me permettant embrasser du regard l'immensité des jardins qui me faisaient face. Deuxièmement, il laissait mon coeur faire de multiples battements, sans pour autant être pleinement entier. Les deux versions temporelles n'en formaient pourtant qu'une. L'impression qu'une partie de mon être était vide me laissait perplexe. Moi, Addam Marpheux, je n'avais que faire de ce que le commun des mortels appelait "les sentiments". Je suis avant tout Chevalier. Héritier de ma maison. Homme de combat, de sang, et je l'avoue, avide des cris de batailles et de victoires arrachées à l'ennemi. Jamais je ne m'étais penché sur ce que je pouvais bien ressentir. Aussi, c'est peut être ce qui causa mon trouble quand une ravissante Lady s'approcha de moi.

Alla Tyrell. De mon habituel regard impénétrable, je la regarde parcourir élégamment la distance qui nous sépare. Elle est très belle. La robe qu'elle porte est splendide, mais le vêtement ne parvint pas à égaler ce qui pour moi, est la source de sa véritable beauté. Son naturel.
Nous nous inclinons du même temps, et mon regard ne quitte pas le sien quand elle prononce :

« Vous êtes venu. » D'un ton moins formel et presque amusé, elle poursuit, « Dois-je en conclure que vous avez survécu à Lady Olenna avec succès ? »

Le souvenir de mon entretien avec la Reine des Épines me fais hausser les sourcils malgré moi. Si je n'avais pas de réserve, je lui avouerais que je m'étais senti alors comme un petit garçon démuni face à Olenna. Au lieu de ça, je me contente de répondre, sur un ton plus enjoué que je ne l'aurais souhaité :

« Et bien, je dois dire que Lady Olenna à une forte personnalité ...! Mais je suppose que votre précédente compagnie m'avait conféré assez de force pour sortir victorieux de cette confrontation... »

Je suis étonné de constater que je crois a ce que je raconte. Même si la matriarche m'avait écrasé de questions et de remarques plus ou moins blessantes -mon allégeance aux Lannister ne devait pas être quelque chose qu'elle appréciait particulièrement...- j'avais pris le tout avec une légèreté qui m'est peu habituelle.
Je détaille un instant la douceur des grands yeux de Lady Alla, avant de me rendre compte qu'il est de mon rôle de poursuivre la conversation. Désignant l'allée qui me parait être l'une des principales des jardins, je demande alors :

« Aurais-je une chance d'obtenir des indices sur votre tenue de ce soir, pendant que vous me faites l'honneur d'être mon guide à travers vos jardins ?. »

Hésitant quelques secondes sur ce qu'il était convenable ou non de faire, mes pensées s'estompent en rencontrant à nouveau les yeux de la jeune Lady. J'incline alors légèrement la tête, lui adresse un simple sourire, et lui tends mon bras. OMG UN RAPPROCHEMENT MA GUEULE \o/






© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Lun 25 Jan - 12:00




Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines

Alla esquissa un sourire amusé en apercevant le haussement de sourcil du chevalier. Ce ne fut pas facile, on dirait, mais elle avait beau le regarder, Alla trouvait qu’il était plutôt en très bon état et sa réponse fit rire la demoiselle. C’était gentil et galant de sa part de dire cela et même si Alla préféra garder le silence, ses joues légèrement colorées par cet amusant aveu prouvaient qu’elle avait apprécié.

« Aurais-je une chance d'obtenir des indices sur votre tenue de ce soir, pendant que vous me faites l'honneur d'être mon guide à travers vos jardins ?. »

« A la seule condition que vous m’en donniez également. »

Alla se surprit d’être aussi joyeuse et joueuse, à croire que la présence de sir Addam Marpheux lui avait manqué… Peut-être bien, d’ailleurs. Néanmoins, Alla ne s’y attarda pas et, bien élevée, elle accepta le bras du chevalier pour qu’ils puissent commencer la visite des jardins comme promis. Ce n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait dans les jardins en présence d’un homme (ceux-ci savent bien que pour courtiser la belle, le jardin est le meilleur des lieux), mais c’était bien la première fois qu’elle enlaçait le bras d’un homme n’appartenant pas à la famille Tyrell. Et à la différence de toutes ces fois-là, elle sentie la timidité lui monter aux joues, malgré qu’elle soit contente de cette situation. Elle savait pourtant que les regards et par conséquent que les rumeurs iraient bon train même s’il s’agissait que d’une promenade courtoise. Elle se devait de rester le plus noble et neutre possible. C’était sans compter sur sa sensibilité et l’effet qu’Addam semblait lui faire. La raison et la convenance ne firent pas long feu.

En voyant qu’ils arrivaient près de la fontaine aux nénuphars enveloppée par les diverses et colorées fleurs grimpantes, Alla ralenti soigneusement leur cadence de marche. Elle désirait poser une question à Addam en espérant qu’il ne la trouve ni discourtoise ni inappropriée. Après tout, ils n’avaient pas encore beaucoup discuté ensemble, mais elle n’arrivait définitivement pas à rester neutre, indifférente et distante avec lui.

« Lord Addam ? Pardonnez ma curiosité, mais me permettez-vous de vous poser une question avant de discuter indices et jardins ? » Alla surmonta sa réserve et sa timidité en relevant enfin ses grands yeux noirs vers lui et lui demanda d’une voix douce et fine. « Pourquoi moi ? »

Le petit bouton de rose voulait savoir pourquoi Addam l’avait choisit elle en tant que guide des jardins et non pas quelqu’un d’autre. A vrai dire, rien qu’un domestique aurait pu faire l’affaire ou une lady qui plaisait au chevalier comme sa cousine Megga Tyrell. Malgré qu’elle soit fiancée, son mariage n’avait point de date et pouvait à tout moment être modifié. Rien n’était définitif tant que les vœux n’étaient pas prononcés et sa cousine en profitait bien. Alla savait qu’elle avait été d’une agréable compagnie pour Addam la dernière et première fois qu’ils avaient discuté, mais elle n’était pas sa cousine et puis il avait sûrement du s’accommoder de sa présence. Et là il aurait pu avoir l’opportunité de demander cette visite à Megga alors pourquoi ne l’avait-il pas fait ? Peut-être n’osait-il pas prendre les devants puisqu’elle était fiancée. Si c’était bien le cas, c’était tout à son honneur, mais s’il savait qu’il plaisait à Megga, peut-être changerait-il d’avis et prendrait les devants. Elle devait peut-être le lui dire alors… Après tout, si de cette façon Alla pouvait permettre à sa cousine de connaître le vrai bonheur avec quelqu’un de bien, qu'elle aimera... Il ne fallait pas hésiter, même à contrecœur.

« Lady Megga connaît aussi bien ces jardins que moi, vous savez ? Elle parle souvent de vous depuis notre rencontre à Port-Réal, d’ailleurs. Je… Je peux aller la chercher si vous le souhaitez. »

Oh mon dieu que ce fut dur de prononcer cette dernière phrase comme si de rien était ! Alors que son aimable sourire tentait de dissimuler tant bien que mal son regard troublé ainsi que les légers tremblements de sa voix et de ses fins doigts enlacés au bras d'Addam. Alla avait l’impression de manquer de souffle tant sa poitrine la faisait soudainement souffrir. Avait-elle trop serré son corset ? Pas plus que d’habitude pourtant… Alla avait juste du mal à accepter qu’elle faisait plaisir à sa cousine en agissant ainsi, mais qu’elle faisait peut-être passer son bonheur à la place du sien; car en prononçant tout ça, la fragile fleur venait de se rendre compte qu’elle avait probablement ce qu’on appelait un coup de foudre. Un coup de coeur pour Addam. Son tout premier. Sinon pourquoi ressentirait-elle cette adorable petite jalousie naissante?

codage by jacks ღ

_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Mar 26 Jan - 11:16


Errance parfumée



Bien que le souvenir de la Reine des Épines ait troublé quelques instants mon esprit, un coup d'oeil au visage tendre et lumineux de la jeune Rose suffit à me ramener au moment présent. La réponse qu'elle m'adressa me fit sourire intérieurement. Elle avait l'air de bonne humeur. Et quoi de plus normal ? Elle avait retrouvé ses Terres, sa famille... Mais égoïstement, je savais qu'une partie de moi souhaitait que son air jovial soit aussi attisé par ma présence...
Aussi délicatement que les premiers rayons de soleils amenuisent la brume matinale, Lady Alla accepta de prendre mon bras. Je m'étais préparé au contact, mais le geste réchauffa mon coeur d'une manière bien étrange.

Je choisi alors d'abandonner mes réflexions, et me prit à détailler les diverses plantes et fleurs qui défilaient à mesure de nos pas. L'ensemble était magnifique. Cela me changeait tellement de Port-Réal... Bien que j'ai connaissance de mes obligations en tant qu'allié des Lions, plus j'inspirais l'air de Hautjardin, et plus ma détermination semblait s'évaporer. Elle laissait place à une sorte de demi-paresse qui me faisait sentir calme, et presque en paix avec moi même. Et puis, parfois, je posais les yeux sur la plus belle des roses, qui accompagnait chacun de mes pas, et le reste de ma détermination paraissait s'envoler.

Alors que nous arrivions près d'une fontaine riches en couleurs, je senti la jeune femme ralentir quelque peu l'allure. Je détourne alors la tête de la fontaine, et quelque chose m'averti que la Lady souhaite faire une pause afin de discuter. Sans pour autant relâcher son bras, à la délicieuse peau nacrée, je m'arrête, et attends simplement de savoir ce que la petite rose veut me dire.

« Lord Addam ? Pardonnez ma curiosité, mais me permettez-vous de vous poser une question avant de discuter indices et jardins ? »

Une sensation acide parcourt mes entrailles. Je reste dans l'attente, mais je suis presque persuadé que ce qui va suivre ne va pas me plaire. Je sais que la jeune Tyrell est intelligente, et forcément, parcourir les jardins avec un Chevalier aux ordres donnés par la maison Lannister, ce n'est pas une bonne chose. Seulement, je préférerais qu'elle imite mon ignorance, et ne s'en soucie que bien plus tard, voir pas du tout. Je suppose qu'elle est trop honnête envers sa famille. Ce qui une immense qualité...
Je plisse les yeux quand elle relève les siens vers moi. Le contact visuel semble agir de façon bipolaire sur mon rythme cardiaque. Il semble ralentir, comme si Lady Alla possédait le pouvoir de me calmer d'un simple regard. Et parallèlement, la regarder trop longtemps le fait battre plus fort. Un peu de la même manière que les papillons que je m'amusais à emprisonner dans mes mains quand j'étais enfant.

« Pourquoi moi ? »

Mon regard passe de l'un de ses yeux à l'autre, puis ainsi de suite. Je reste muet. Que veut-elle dire au juste ? L'espace d'un instant, j'éprouve un sentiment que je soupçonne d'être proche de la peur. La peur... Vraiment ? Oui la peur. Différente de celle du guerrier qui voit sa fin se profiler. Je redoute qu'Alla ai saisi la nature de mes sentiments à son égard. Puisqu'à priori, c'est le cas. J'ai connu des femmes, je ne le nie pas. Mais aucune d'elle n'avait agité de telles vagues dans l'océan que semble être mon coeur. Mais Alla... Je préfère stopper le cours de mes pensées. Je suis certain qu'elle va me repousser gentiment. Après tout. Qui suis-je en plus d'un potentiel ennemi ? Un chevalier bien plus âgé qu'elle. Sombre. Effacé. Son opposé parfait.

Malgré moi, une certaine souffrance se forme dans mes entrailles, mais j'attends. Le rêve était beau et doux, mais l'infâme réalité reprend lentement le dessus.

« Lady Megga connaît aussi bien ces jardins que moi, vous savez ? Elle parle souvent de vous depuis notre rencontre à Port-Réal, d’ailleurs. Je… Je peux aller la chercher si vous le souhaitez. »

Je n'étais pas sûr d'avoir bien saisi. Le faible sourire que la Lady m'adressa me laisse franchement perplexe. La partie rationnelle de mon esprit se remet en marche, à toute vitesse, et choisi de s'engouffrer dans la seule option qui ne me blesserait pas. Pense-t-elle que je m’intéresse à sa cousine, Lady Megga... ? C'était une hypothèse plausible après tout. Je m'accrochais à cette idée pendant que la trainée froide et douce du soulagement me parcourait.
De son côté, Lady Alla semblait avoir du mal à trouver son souffle. Je pouvais le voir à la manière dont son buste s'agitait. Evidemment, je n'attarde pas trop longtemps mon regard à cet endroit, mais je saisi sa petite main frêle dans les deux miennes, et la presse un instant.
Je ne sais pas ce qui me prends.

« Lady Alla... Je ne suis pas le genre d'homme à qui il est aisé de s'exprimer avec justesse et douceur mais... Je peux vous assurer que rien au monde ne me fais plus plaisir que d'être à vos côtés en ce moment. Je n'imagine pas un seul instant marcher avec une autre Lady, quiconque soit-elle. »

J'allais continuer, mais quelque chose m'arrêta. Un sursaut de conscience, certainement. Mes yeux plantés dans les siens, je lui adressa un sourire sincère, et relâcha la pression de mes mains sur la sienne. Ainsi, je venais quasiment de me dévoiler devant la jeune Alla... Pourtant, je ne ressentais aucune honte. En fait, j'étais même plutôt satisfait. Étrange chose que je ressentais-là, n'est ce pas ?






© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Mer 27 Jan - 16:32




Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines

Le petit bouton de rose fit de son mieux pour afficher un visage aimable et en attente d’une réponse qui lui indiquerait qu’il faudrait aller chercher sa cousine, alors qu’à l’intérieur elle luttait contre elle-même. Mais la douce fut rassurée en sentant les mains d’Addam sur la sienne. Ce contact. Sentir sa peau contre la sienne eut pour effet de calmer les tremblements d’Alla et elle du se faire violence pour effacer immédiatement l’envie qu’elle eut : celle de vouloir enlacer sa main dans la sienne, comme pour le sentir plus proche d’elle... Qu'à elle? C’était plus qu’inconvenant ! Elle ne pouvait et ne devait pas avoir de telles pensées ou envies ! Ce n’était définitivement pas digne et correct pour une Lady comme le lui aurait si bien rappelé son professeur quand elle était enfant et qu'elle rêvassait trop.

« Lady Alla... Je ne suis pas le genre d'homme à qui il est aisé de s'exprimer avec justesse et douceur mais... Je peux vous assurer que rien au monde ne me fais plus plaisir que d'être à vos côtés en ce moment. Je n'imagine pas un seul instant marcher avec une autre Lady, quiconque soit-elle. »

Et pourtant, Alla le trouvait si délicat, attentionné, courtois et doux avec elle. Malheureusement pour la raison d’Alla et heureusement pour son cœur, les paroles d’Addam finirent définitivement par la faire succomber. Son cœur s’emballa. Elle ne rêvait pas. Il venait clairement de lui dire que Megga ne l’intéressait pas et que c’était bien avec elle et personne d’autre qu’il souhaitait se promener dans les jardins ! Comment une si petite chose pouvait lui faire autant plaisir ? Surtout qu’il était peut-être juste politiquement correct comme à la Cour et ne pas vouloir mentir ? Non. Ce sourire ne mentait pas. C'était probablement naïf, fou et dangereux pour la petite rose, mais elle fondait complètement pour le Commandant du Guet de Port-Réal. C’était de la folie… De la pure folie, mais la pure vérité. Néanmoins Alla n’avoua rien. A la place, elle offrit un rayonnant sourire de bonheur à Addam, susurra un doux Merci et reprit leur promenade en changeant totalement de sujet.

« Jaune et vert. »

Un changement de sujet un peu trop radicale et rapide à voir la tête déconcertée du chevalier. Surtout que juste à leur droite se trouvait une gigantesque plante grimpante aux couleurs qu’elle venait de citer. Il y avait de quoi être perdu, car Alla ne faisait aucunement mention de cette fleur. En faite, elle venait de donner son premier indice sur son déguisement du Bal. Elle s'amusait un peu trop. Cela pouvait être perçu comme n’étant pas très gentil et ce n’était pas son intention, surtout qu’Addam venait tout de même de la rassurer sur sa présence (elle avait peu confiance en elle pour oser croire qu'il venait d'avouer plus que ça).

« Vous vouliez un indice pour le déguisement du bal, non? Je porterais les couleurs de la maison Tyrell. Quel est le votre ? »

codage by jacks ღ

_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Ven 12 Fév - 16:58


Errance parfumée




Alors que la situation prenait un tournant dangereux au vue de nos Maisons respectives, je ne bougeais pas, et attendais patiemment de voir comment la jeune femme allait réagir face à mes propos pour le moins francs et déstabilisants. Après quelques secondes pendant lesquelle des traits d'air chauds agitèrent de longues mèches de la chevelure sombre de la petite rose, elle m'adressa un sourire. Merci. Mes mots l'avaient peut être touchée. Toutefois, je réalisais que le voile tenu de la gêne nous séparait encore, malgré la proximité occasionné par mes paroles et le simple contact de nos mains. Peut-être était-il trop tôt. Peut-être était-il impossible que nous nous rapprochions davantage ? Peut-être était-il irresponsable de ma part d'agir ainsi. D'inconsciemment vouloir Lady Alla pour moi seul, alors que d'autres lui garantissaient certainement une union heureuse et agrémentée de multiples richesses que jamais je ne pourrais promettre. Comme à chaque fois que mon esprit semblait se rationaliser, un regard à la jolie brune effaça de mes pensées questions, menaces, craintes et réflexions.

« Jaune et vert. »

Pendant un instant, je resta là, à détailler son visage. Jaune et vert...? Du regard, j'avise une plante de taille conséquente, qui semble poursuivre paisiblement sa croissance, loin de toute source de trouble. Elle correspond à ce qui me semble être du jaune et du vert, mais je reste un moment dans le flou.
J'entrouvris la bouche afin de demander à la jeune rose davantage de détails, quand elle éclaircit le mystère d'elle-même.

« Vous vouliez un indice pour le déguisement du bal, non? Je porterais les couleurs de la maison Tyrell. Quel est le votre ? »

Ma question resta donc informulée, et à la place, je ne put m'empêcher de rire un instant. J'étais vraiment loin de me douter qu'il s'agissait du fameux indice concernant sa tenue pour le Bal !
J'acquiesce en fixant le sol immaculé des jardins. J'essaie mentalement de me représenter la jeune femme, dans une longue robe aux couleurs de la Maison aux Roses... Peine perdue. J'aurais la réponse ce soir. Bien qu'un indice soit toujours bon à prendre, je doute que celui-ci me permettra de reconnaître avec certitude Lady Alla. Je lui adresse un nouveau sourire, ravi qu'elle m'ai fait part d'un détail de son costume.

« Des couleurs qui vont à ravir à une jeune rose telle que vous. De mon côté... Je ne porterais pas les couleurs de ma Maison. Disons qu'il sera difficile de me reconnaitre, du moins de l'espère ! »

En vérité, le costume que je prévois me laisse perplexe. D'un côté, j'avoue que l'apprécier. Mais ce n'est pas vraiment le genre de vêtements que l'on choisi de porter lors d'un Bal Masqué d'aussi haute importance. Qui allait me dire quelque chose ? Personne. Dans le cas contraire, je me ferais un réel plaisir de le remettre à sa place.
Conscient de laisser les innombrables plantes défiler à mesure de notre marche sans leur prêter la moindre attention, j'ajoute :

« Vous devez connaitre cet endroit mieux que quiconque... Je serais ravi d'être mis à la connaissance de certaines anecdotes sympathiques. Je suis sûr qu'il doit se passer pas mal de choses ici...  »

Bien évidemment, je n'étais pas à la recherche de quelque chose de compromettant pour la maison de ma petite Rose. Ma curiosité était simplement éveillée.







© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Ven 19 Fév - 11:15




Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines

Alla adora son rire et elle osa désirer que seule elle pouvait provoquer et voir ce rire. Deviendrait-elle un peu jalouse ou plutôt carrément possessive alors qu’ils n’étaient rien l’un pour l’autre et qu’ils apprenaient à peine à se connaître en discutant ? Quelle indécente pensée et imagination trop débordante, lui aurait dit son tuteur! Il allait vraiment falloir qu’elle contrôle mieux ses pensées ou elle allait finir par faire un faux pas. Alla ne le voulait pas et préféra se recentrer et se concentrer sur l’indice d’Addam.

« Des couleurs qui vont à ravir à une jeune rose telle que vous. De mon côté... Je ne porterais pas les couleurs de ma Maison. Disons qu'il sera difficile de me reconnaitre, du moins je l'espère ! »

Alla esquissa un sourire intrigué. Alors comme ça il sera difficile de le reconnaître ? Pourtant, plus Alla l’observait plus elle était sûre de pouvoir le distinguer n’importe où. Difficile de dissimuler une si impressionnante carrure, mais elle était curieuse de découvrir son déguisement. Elle attendrait ce soir impatiemment. Elle ne savait pas pourquoi, mais la jeune rose pressentait qu’elle serait surprise. Pourtant cette idée ne lui déplairait pas, enfin si c’était une surprise dans le bon sens du terme. A force de se perdre dans ses pensées, Alla en oublia le but premier de sa présence aux côtés d’Addam : être son guide dans les jardins. Elle les visiter oui, mais on ne pouvait pas vraiment qu’elle en était son guide, ils n’avaient jusqu’à présent pas encore aborder le sujet. Heureusement qu’Addam arrangea cet écart comme si de rien était.

« Vous devez connaitre cet endroit mieux que quiconque... Je serais ravi d'être mis à la connaissance de certaines anecdotes sympathiques. Je suis sûr qu'il doit se passer pas mal de choses ici...  »

** Des anecdotes ? Mmm… **

Alors qu’ils arpentaient le chemin menant aux rosiers hivernaux, Alla chercha ce qu’elle pourrait lui raconter qui ne comporte rien d’indiscret, de compromettant ou de ridicule. Après quelques secondes de réflexions, elle opta pour l’anecdote du labyrinthe dans lequel elle et ses cousines s’amusaient à se perdre et à se faire confondre les unes et les autres parmi les nobles d’Hautjardins. Puis elle lui confirma également –tout en lui montrant- qu’effectivement chaque génération de la famille Tyrell laissait sa marque dans les jardins en y plantant une nouvelle catégorie de fleurs. Une manière à eux d’alimenter leurs jardins et de les rendre encore plus beaux, harmonieux et unique. C’était une grande fierté également. Alla ignorait encore ce qu’elle laisserait, probablement une nouvelle espèce de Calla ou de Roses ou alors une de ses fleurs aquatiques, de nuit ou du désert de Dorne. Elle n’y était jamais allée, mais elle avait tant entendu parler de ces jardins ! Ils étaient les plus connus et réputés après les leurs. Il était certain que leur exotisme devait avoir un immense charme envoutant. Oui, il allait définitivement falloir qu’elle les voie un jour ou ne serait-ce qu’une partie de leur jardin. Elle n’avait pas beaucoup voyagé, mais est-ce qu’Addam… ? Elle allait lui demander ! Alors qu’ils venaient d’entrée au milieu des rangs de rosiers hivernaux, Alla s’apprêta à demander à Addam s’il avait déjà été à Dorne. Sauf qu’elle faillit devenir familière et beaucoup trop intime en manquant de l’appeler que par son prénom sans marque protocolaire. Encore heureux qu’elle se reprit de justesse et que seul le petit son « Ad… » sortit de sa bouche.

« Alors, quelle est votre opinion de ce que vous avez vu pour le moment ? Ces jardins sont-ils fidèles à ce qu’on vous en a rapporté à Port-Réal ou… ailleurs ? »

Finalement, Alla n’avait pas réussi à formuler la question voulue, puisqu’elle tentait de faire comme si de rien était en espérant qu’il n’avait rien remarqué, car si c’était le cas… Oh mon dieu, elle ne voulait même pas l’imaginer. Elle avait si honte et été si gênée d’un coup. Elle en détourna la tête vers les rosiers, tentant de se rassurer et de ne rien laisser paraître. Elle ne voulait pas gâcher tout à cause de… d’une impolitesse… Comment était-ce possible venant d’elle ?! C’était une première ! Une première qu’elle espérait qui soit passée inaperçu et qui ne soit pas fatale sinon elle allait vraiment s’en mordre les doigts et s’en vouloir… Enfin, elle s’en voulait déjà ! Pour quoi allait-il la prendre ? Quelle image elle donnait d’elle s’il avait remarqué…

codage by jacks ღ

_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Lun 22 Fév - 15:11


Errance parfumée



Ainsi, sans que je puisse y changer quoi que ce soit, le temps passait, et les épines de la Maison Tyrell s'enfonçaient toujours un peu plus profondément en mon coeur. Mes convictions en restaient inchangées, mais mon éventuel courroux envers ses représentants devenait incertain. Que se passerait-il si, du jour au lendemain, le guerre éclatait entre le Lion et la Rose ? Le chevalier serait déchiré entre raison et sentiments. Mais pour l'instant, à l'heure où il arpentait innocemment les jardins en compagnie de Lady Alla, Addam n'avait d'yeux et de pensées que pour elle.

La petite rose semblait perdue dans ses souvenirs, certainement à la recherche d'une anecdote à me raconter. En réalité, cela ne m'importait que très peu. Sa simple présence à mes côtés, et la possibilité de l'entendre parler me suffisait amplement.
Finalement, la jolie brune me fit part d'un souvenir de jeux d'enfants, dans un certain labyrinthe. Ainsi la petite Lady, il y a de cela quelques années encore, courrait en toute insouciance dans ces allées même où ils évoluaient à présent, en tant qu'adultes raisonnables et d'affiliation différentes. C'était un étrange sentiment.

La jeune Lady lui appris aussi une coutume fort plaisante : A chaque génération de Tyrell, une nouvelle espèce de fleur était ajoutée aux jardins. C'était apparemment un fait connu, mais Addam n'en avait jamais entendu parler. Il faut dire qu'il prêtait peu l'oreille aux on-dits qui trainaient à la cour. Surtout s'il s'agissait de la maison à la Rose. Désormais, peut-être le Chevalier y prêterait davantage d'attention...

La demoiselle m'interpella soudain. Je plisse les yeux suite à une sorte de bégaiement étrange, qui ne m'empêche pas de lui sourire.

« Alors, quelle est votre opinion de ce que vous avez vu pour le moment ? Ces jardins sont-ils fidèles à ce qu’on vous en a rapporté à Port-Réal ou… ailleurs ? »

Je ne savais pas trop ce qu'il se cachait derrière cette interrogation. Aussi, mon regard passe de la Lady, à d'étranges rosiers ma foi agréables à regarder. Pour être tout à fait honnête, je n'ai absolument pas retenu le quart des plantes qui ont défilées au fur et à mesure de notre marche. Alors maintenant que la petite brune me demandait mon opinion...

« Ces jardins sont vantés par tout Westeros, et maintenant, je pourrais confirmer leur beauté sans mentir ! Je dois avouer que ces rosiers-là attirent singulièrement le regard... Je ne pense pas en avoir jamais vu de la sorte. »

Évidemment. Je ne pouvais quand même pas lui dire que la seule fleur qui attisait ma convoitise n'était autre que Lady Alla elle-même. Je n'ose même pas imaginer les retombées sur ma personne si Lady Olenna apprenait que j'étais l'auteur d'une telle flatterie inconvenante...
Malgré ma réponse rapide -à moins de l'avoir effrayée ? Avais-je parlé fort ?-la jeune Tyrell semblait agitée, embarassée, ou du moins, quelque chose dans ce genre là. Je me doutais de l'origine du trouble. Peut-être que mon esprit me jouait des tours, mais j'étais presque certain que la Lady avait manqué de m'appeller par mon prénom.

Il s'agit d'une pratique certes familière, mais qui ne m'offusquerait pas si l'utilisatrice était la jeune femme qui me faisait face. Elle fixait avec trop d'application les rosiers qui s'agitait fébrilement sous la brise, au devant d'elle. La voir douter ainsi était presque touchant. C'est le plus naturellement du monde, et sans y réfléchir -chose qui m'arrivait de plus en plus souvent en sa présence...- que j'avance une main vers son visage frais, toujours braqué en direction de l'étrange plante. Comme hypnotisé, je capture entre mes doigts une mèche de ses cheveux sombres. Cette dernière semblait vouloir jouer davantage avec le vent, et continuait de battre contre la joue rosée de la Lady.

Conscient de l'anormalité de mon geste, je dirige la douce mèche un peu plus loin pour qu'elle retombe sur le dos de la jeune rose, et qu'elle ne l'embête plus. A ce moment là, j'aimerais lui dire qu'elle ne doit pas hésiter à me nommer par mon prénom. Mais avec ce que je viens de faire, j'ai peur de l'effrayer. L'envie et la crainte se mélangent en moi comme l'eau et le vin. Je m'éclaircis brièvement la gorge, et joint mes mains derrière moi dos.

« Vous savez Lady Alla, malgré la divergence de nos appartenances, un Chevalier se doit de servir du mieux qu'il peut une Lady. Aussi, si vous le préférez ainsi, vous pouvez m'appeler par mon prénom. »

C'est la première fois que notre différence d'allégeance est évoquée ainsi. Comme si la bête devait être nommé aujourd'hui. Comme pour symboliser une rivalité incontrôlée cependant emplie de promesses...
Finalement, je suis plutôt soulagé d'avoir parlé. L'incident de la mèche de cheveux vaudra peut-être celui du prénom ? C'est à la jeune Lady d'en décider. Je ne ferais que me plier à ses désirs...






© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Mar 23 Fév - 11:01




Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines

Malgré son soudain embarras et son attrait beaucoup trop poussé envers les roses, Alla ne put que sourire lorsqu’Addam lui révéla apprécier les jardins et tout particulièrement ces roses-ci. Que c’était amusant puisqu’il s’agissait exactement de l’espèce ajoutée par Olenna Tyrell. Alla en aurait rit si elle n’était pas inquiète de sa maladresse et préféra donc garder l’information secrète pour le moment. Le vent se souleva alors un peu provoquant quelques frissons aux bras de la douce, mais Alla n’y apporta aucune considération, car la seule sensation qu’elle ressentit à cet instant fut le frôlement des doigts d’Addam sur sa joue pour capturer une mèche de ses cheveux.

Les rosiers perdirent leur intérêt et Alla reporta son regard vers Addam qui semblait plus proche que d’habitude. C’était loin de la déranger au vu de la couleur de ses joues qui devinrent aussi rouges que les roses derrière elle. Elle aurait même adorée qu’il caresse sa joue plutôt que sa mèche qu’il dirigea à l’arrière de son dos. Venait-il d’agir ainsi parce que cette mèche dérangeait son visage ou… Elle rêva alors qu’il ressentait peut-être aussi quelque chose ? Ce qui pourrait expliquer ces douces attentions et sa gentillesse auprès d’elle ? Ou était-ce ses sentiments pour lui qui commençaient à altérer ses pensées, ses impressions et son jugement ?

« Vous savez Lady Alla, malgré la divergence de nos appartenances, un Chevalier se doit de servir du mieux qu'il peut une Lady. Aussi, si vous le préférez ainsi, vous pouvez m'appeler par mon prénom. »

Voilà. Comme il venait de le dire, un chevalier se devait de servir au mieux une lady, donc il était tout aussi possible qu’il fasse de même avec toute autre lady pour justement la mettre à l’aise ou –comme ça pouvait être le cas maintenant- commettre une « faute » dans les bonnes manières qui seraient plus inapproprié que celle qu’Alla avait faillit commettre et qu’il avait très bien remarqué ? Mon dieu, tant de questions, de doutes et de possibilités, Alla se perdait au milieu de tout ceci ! Mais elle était trop réfléchie, sensible, rêveuse et… amoureuse pour ne pas y songer, malgré qu’elle sente son cœur s’endolorir au fur et à mesure des questionnements, des doutes et des possibles illusions de sa part.

Pouvaient-ils être francs alors qu’ils appartenaient à des maisons différentes et rivales ? Addam lui avait semblé toujours l’être, avec elle en tout cas, mais forcément qu’il devait lui dissimuler certaines choses, pensées et avis comme elle-même le faisait. C’était normal après tout. Donc pouvait-elle vraiment faire ce qu’elle venait de penser sans risquer des conséquences désagréables ? Elle ne devait pas… Elle ne devrait pas et ne l’aurait jamais fait avant lui. Elle allait oser pour une fois… Très subtilement.

« Si ce n’est que cela… »

C'est-à-dire que de la chevalerie ; elle en aurait tout de suite le cœur net et comprendrait alors qu’elle ne se fait que de douloureuses illusions. Alla se déplaça légèrement pour se retrouver face à Addam en faisant exprès d’être plus proche que la normale recommandée par le protocole, sans pour autant faire trop pour que ce ne soit pas déplacée.

« Vous ne verrez aucun inconvénient à ce que je vous demande votre préférence ? Ni celle du Chevalier ni celle du Commandant, mais la votre. »

Soit son avis en tant qu’homme sans allégeance à personne ou à un métier, sans protocole ou devoirs. Juste Addam. C'est ce qui lui importait, qu'il ne soit pas que "serviteur" en quelque sorte, elle ne voulait pas de ça. Juste Addam. Lui. Le regard d’Alla était fixé au sien et avec une telle intensité que s’en était troublant, malgré ses doutes et ses craintes.

codage by jacks ღ

_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Mar 23 Fév - 14:11


Errance parfumée



Quelque part, la situation était comique. Moi, Addam Marpheux, Lord héritier et Chevalier émérite ayant versé le sang et ôté la vie à maintes reprises, était parfaitement incapable de se débrouiller convenablement en présence d'un aussi jeune -et resplendissante, il est vrai- Lady qu'Alla Tyrell. Peu dégourdi donc, sauf pour commettre un impair bien sûr ! Aussi lui avais-je effleuré la joue, l'instant de chasser une longue mèche à l'agréable douceur comparable à la soie. Le Commandant du Guet de Port-Réal avait-il trouvé plus fort que lui en la personne d'Alla Tyrell, qui pouvait le faire agir contre ses principes et son habituelle retenue mystérieuse ? C'était en tout cas ce que je pensais.

« Si ce n’est que cela… »

Mes sourcils se froncèrent un instant, marquant la légère incompréhension qui me saisissait. Que voulait-elle dire ?
Je me rendis compte que j'avais du mal à caler ma respiration quand la jeune rose se retourna, face à moi. En fait, elle était inhabituellement proche.
C'est avec un applomb mesuré que je ne lui connaissais pas qu'elle poursuivit, ses doux yeux entourés de longs cils plantés dans les miens :

« Vous ne verrez aucun inconvénient à ce que je vous demande votre préférence ? Ni celle du Chevalier ni celle du Commandant, mais la votre. »

C'était... Rusé, pour ainsi dire. Avec cette tournure, les choses étaient sous ma garde, la balle dans mon camp, la responsabilité sur mes épaules. Je suis, je l'avoue étonné de l'insistance qui se dégage de sa personne. Non pas que je me sente imposant par rapport à la jeune Tyrell, mais la fragilité qui la caractérise me laissait penser qu'affronter mon regard ne serait pas chose naturelle et aisée pour elle.

Les secondes s'écoulaient, et aucun de nous ne bougeait. La jeune femme attendait ma réponse, et, d'un côté, je trouvais cela amusant de la laisser attendre comme ça. La proximité -tout de même correcte- qu'elle avait instaurée se prolongeait grâce à mon silence, et j'étais loin de trouver le chose inconfortable.
Finalement, j'esquisse un soupir amusé, suivi d'un sourire, et incline doucement la tête en avisant le sol meuble.

« Très bien. Alors, Lady Alla, je souhaiterais vraiment que vous m'appeliez par mon prénom.  »

Conscient de l'étrangeté de mes propres mots -et de ma voix par ailleurs- je me redresse pour lui faire face. A qui ai-je demandé de m'appeler "Addam" récemment...? La réponse était simple et claire : Personne.
Et puis finalement, qu'est-ce qui m'empêchait d'embêter la jeune femme ? Sans aller trop loin bien évidement. Je la respectais déjà bien trop pour tenter quelque chose qui la blesserait...

« Dites-moi... Appelez-vous beaucoup de Chevalier par leur prénom, jeune Lady aux joues rosées...?  »

Mon allusion à ses jolies pommettes était amicale. Cependant, il est vrai qu'elle avaient pris des couleurs durant notre échange. J'avais déjà noté ce changement de teinte, lors de notre première rencontre...






© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Mar 23 Fév - 17:38



Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines

Pourquoi ne répondait-il pas ? Plus les secondes s’écoulaient, plus Alla avait du mal à rester de marbre et insistante face au regard et au charisme d’Addam sans rougir ni défaillir. La timide rose n’avait point l’habitude d’agir de la sorte et malgré que la nouvelle petite proximité lui plaise, elle craignait trop que son acte et ses paroles engendrent les conséquences désagréables auxquelles elle avait pensé. Finalement, les conséquences furent plutôt très agréables en commençant par son soupir amusé et son sourire qui rassura et soulagea tout de suite Alla. Si elle était aussi spontanée et sûre que sa cousine Megga, il est certain qu’Alla aurait sauté dans les bras d’Addam avec le rire aux lèvres. Mais Alla était plus retenue surtout qu’ils ne se fréquentaient pas dans ce sens-là. (pas encore ! OvO xD)

« Très bien. Alors, Lady Alla, je souhaiterais vraiment que vous m'appeliez par mon prénom.»

Cette réponse rendit le sourire à Alla et quel sourire ! Ravageur à souhait, elle ne pouvait imaginer à quel point. Elle était ravie qu’il souhaite vraiment qu’elle l’appelle par son prénom et son cœur n’en revenait pas. Au moins, c’était lui qui le voulait et ce n’était pas une contrainte du à son rang de chevalier ou à la bienséance. Alla était si contente qu’elle oublia de garder sa contenance et laissa transparaître son trouble lorsqu’Addam la regarda à nouveau.

« Dites-moi... Appelez-vous beaucoup de Chevalier par leur prénom, jeune Lady aux joues rosées...? »

Du coup, forcément la première réaction de la rose troublée fut de rougir encore plus et elle faillit presque se cacher derrière ses longs cheveux, mais elle ne le fit pas, car elle venait de réaliser ce qu’il venait de dire. Etait-il entrain de la jouer comme elle ? Et il pensait l’avoir gentiment avec cette réplique ? C’était bien vu, c’est vrai, surtout qu’il avait réussit à la troubler, mais pas à la déstabiliser. C'était mal la connaître encore et il allait tout de suite le constater. Malgré son visage complètement enchanté et ensoleillé par la tournure divertissante et émoustillante de la conversation, Alla reprit son aplomb pour lui répondre en se demandant si ça allait le déstabiliser et si elle le verrait.  

« Bien sûr. Il y a Loras, Willas, Garlan. Oh, il y a Lorcan également. »

Elle savait qu'il n'était inconnu pour personne que les derniers qu'elle avait nommé faisaient partie des hommes avec lesquelles on la voyait se marier. Mais ça n'avait jamais été et n'est plus le cas pour la Rose depuis quelques mois. D’ailleurs, Alla ne put rester sur ces mots, malgré que le rouge colora encore plus ses joues.

« En revanche, en dehors de la famille... Vous êtes le seul... Addam. »

Le ton de sa voix avait été très doux et cette révélation avait quelque chose d’intime. Du moins c’est ce que ressentit Alla en l’avouant et en prononçant pour la première fois et à haute voix le prénom du chevalier. Car hors la famille, il était effectivement le premier et, qui sait, peut-être bien serait-il le seul. Alla venait tout simplement de lui avouer qu’il avait une certaine particularité et importance pour elle et chaque jour qui passe ne faisait que renforcer ses sentiments.

codage by jacks ღ

_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Mer 24 Fév - 15:08


Errance parfumée



L'atmosphère qui régnait entre nous deux avait sensiblement changée. Comme si... Un rapprochement invisible, celui du coeur, m'avait saisi. Quelque chose en moi semblait souhaiter que la jeune rose ressente également ce rapprochement, mais rien ne me permettait de le savoir. Pour l'instant, Lady Alla resplendissait, comme à son habitude, telle une lueur tenace que les plus profonds tourments n'arrivaient à atténuer. Ou peut-être étais-je le seul à percevoir cette lueur...? Quoiqu'il en soit, mes dernières paroles avaient visiblement troublée la jeune femme, dont les joues rosées n'avaient fait que gagner en teinte. Un changement de nuance qui, comme à l'usuelle, était loin de me déplaire.

La fébrilité de la Lady ne dura qu'un temps, elle reprit vite de l'assurance, et, à ma grande surprise, se montra habile dans l'art de retourner mon petit jeu contre moi.

« Bien sûr. Il y a Loras, Willas, Garlan. Oh, il y a Lorcan également. »

Les noms ne m'étaient pas inconnus. Il y avait là de nobles gens de sa maison, et surtout, Ser Lorcan. Un jeune aux cheveux blonds -mon exact opposé physique, pour résumer- et aux faits d'armes populaires. Pour toute réponse, je plisse les yeux, cherchant sur le visage d'Alla un indice qui me permettrait d'en savoir plus sur son ressenti par rapport au chevalier en question.
Mon analyse se stoppa pour laisser place à une étrange chaleur inconnue quand la jeune rose ajouta, d'une voix délicate et tellement féminine :

« En revanche, en dehors de la famille... Vous êtes le seul... Addam. »

L'entendre prononcer mon prénom renforça l'impression de rapprochement qui m'avait saisi auparavant. Hypnotisé un instant, je baisse les yeux vers ses lèvres à la fois fines et pleines, celles qui avaient formulée mon prénom. Sans trop savoir pourquoi, je lui souris doucement, plongé dans les méandres de ses prunelles brunes aux multiples nuances. Des rayons solaires joueurs caressèrent un moment la courbe de son visage nacré, et pourtant, je parvint à briser le silence avant de me perdre complètement dans mon admiration.

« Vous m'en voyez très honoré. »

A ce moment, là, je comprends. Je comprends pourquoi il m'était si cher d'assister au Bal Masqué de ce soir. Pourquoi l'attente me paraissait longue, pourquoi les jours me semblaient plus longs. Pourquoi, ces derniers temps, j'appréciais une balade dans les petits jardins de Port-Réal avant la tombée de la nuit.
Même si tout cela est encore étranger pour moi, même si jamais je ne me suis penché sur le domaine du sentimental, même si j'ai toujours pensé honneur, gloire et victoire, je sais que Lady Alla joue un rôle dans mon existence.

C'est elle. Elle qui correspond aux battements de coeur tant recherchés par les toutes jeunes Lady en quête de récits d'amoureux sincères. Ainsi, il a fallu que ce soit une jeune Tyrell qui capture avec une telle puissance mon attention.
Immobile, je capture une dernière fois des yeux le visage parfait de la jeune femme, et ajoute doucement :

« Je pense qu'il est temps pour moi de vous laisser vous préparer pour la réception de ce soir. Après tout, vous allez être une des personnes de premier plan, je ne voudrais pas priver votre famille d'une aussi précieuse Rose que vous. »






© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Jeu 25 Fév - 10:37



Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines

Alla avait bien fait de prendre des risques cette fois-ci et d’émettre cet aveu, car à la réaction d’Addam, elle fut maintenant persuadée qu’elle ne rêvait pas et qu’elle ne se faisait pas d’illusions. Il y avait bien quelque chose et peut-être pas que de son côté, sinon pourquoi Addam serait-il ainsi avec elle ? Le seul doute qui persistait encore en elle, était celui de savoir si ce qu’il y avait entre eux correspondait aux sentiments qu’elle ressentait pour lui et si… Si c’était tout simplement possible, car malgré qu’ils fassent plus ou moins attention à éviter le sujet délicat, il allait bien falloir en parler un jour de leurs allégeances respectives…  

« Vous m'en voyez très honoré. »

Toujours aussi courtois et galant. Alla sourit légèrement, mais garda le silence comme si elle n’avait pas envie de briser celui-ci. Elle se sentait bien là, aux côtés d’Addam et se promenant dans une partie du jardin. D’ailleurs, elle n’avait pas pu lui montrer tout de ce dernier. A vrai dire cela aurait nécessité beaucoup plus de temps. Du temps qu’elle ne possédait, car elle avait bien conscience qu’elle allait devoir rejoindre Margaery et les musiciens pour les dernières vérifications et de se préparer pour le Bal de ce soir. Elle ne fut pas la seule à y penser.

« Je pense qu'il est temps pour moi de vous laisser vous préparer pour la réception de ce soir. Après tout, vous allez être une des personnes de premier plan, je ne voudrais pas priver votre famille d'une aussi précieuse Rose que vous. »

Précieuse ? Elle ? Il est vrai qu’elle était une des cousines Tyrell et devait être présente et plus que présentable, mais elle ne se considérait pas comme une des personnes de grandes importances à qui il faille mettre au premier plan. Mais qu’il le pense fit gentiment rire Alla.

« Vous avez raison. Je devrais y aller, ma… »

« Aah, Lady Tyrell !  Je vous trouve enfin! Lady Olenna vous cherche partout vous et Lady Megga. Vous ne l’auriez pas vu par hasard ? »

Heureusement qu’Alla avait un parfait maintient et la plupart du temps une grande contenance, sinon elle aurait sursauté à l’écoute de cette interpellation alors qu’elle se pensait encore seule dans les jardins avec Addam. Elle se retourna donc comme si de rien était, que tout était normal, et reconnut Lilya, une des dames de chambre de Lady Olenna qui en profita pour saluer Addam qu’elle venait d’apercevoir. Alla remarqua bien la petite pointe de surprise dans les yeux de Lilya et sut dès cet instant qu’elle allait probablement être discrètement surveillée ce soir –pour son bien- par Olenna dès que cette dernière aura entendu Lilya lui dire qu’elle était en charmante compagnie dans les jardins. Néanmoins, Alla ne pouvait pas se pencher là-dessus pour le moment.

« Non, je ne l’ai pas vu, mais tu la trouveras probablement vers l’aile ouest. Ne perds pas de temps à prévenir Lady Olenna, je vais aller la voir directement. Merci Lilya. »

Dès que Lilya partie, Alla se retourna vers Addam et s’excusa pour cette interruption, mais qu’il avait effectivement raison. Elle se devait d’y aller et le plus vite possible serait le mieux. Elle se sentait attristée, mais elle le reverrait sûrement ce soir. Il le fallait, elle était toujours aussi curieuse de découvrir son déguisement ! Sur ce, elle s’inclina et le regarda une dernière fois dans les yeux avant de quitter les jardins.

codage by jacks ღ

_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥ Mar 8 Mar - 11:55


Errance parfumée




Même si je n'en ressent pas la moindre envie, je sais qu'il me faut laisser Lady Alla vaquer à ses occupations. Après tout, nous nous reverrons ce soir, au Bal Masqué organisé par sa maison. Je tente donc poliment d'amorcer la fin de notre entrevue.

« Vous avez raison. Je devrais y aller, ma… » Et puis, une servante surgit de nulle part, interpellant la jeune femme: « Aah, Lady Tyrell !  Je vous trouve enfin! Lady Olenna vous cherche partout vous et Lady Megga. Vous ne l’auriez pas vu par hasard ? »

Un certain malaise me saisit. En temps normal, Lady Alla ne devrait pas se trouver seule avec un homme. Du moins, j'en doute... Et comme je ne possède pas la réputation de passer beaucoup de temps en charmante compagnie, je crains que certaines rumeurs ne se mettent à circuler à notre sujet... Elle pose des yeux quelques peu surpris sur moi, et j'incline légèrement la tête lorsqu'elle me salue poliment.
Lady Alla reste admirablement impassible, et lui répond d'une voix légère :

« Non, je ne l’ai pas vu, mais tu la trouveras probablement vers l’aile ouest. Ne perds pas de temps à prévenir Lady Olenna, je vais aller la voir directement. Merci Lilya. »

La servante s'éloigna rapidement, et je fut de nouveau seul avec ma petite rose. Elle s'excusa de cette interruption, et aborda du même temps son départ.
Ses yeux noisettes me fixèrent encore un instant, instant pendant lequel je me contenta de lui sourire. Nous nous saluons alors, avec certainement plus de sentiments refoulés que de volontés formelles, puis j'observe la silhouette délicate de la Lady s'éloigner. A ce soir, ma petite Rose...

Les mains jointes derrière le dos, je décide d'errer encore un peu dans les immenses jardins. Après tout, je n'ai aucune obligation aujourd'hui. Ma seule véritable tâche sera celle de me vêtir et de survivre aux mondanités ayant lieu ce soir...



RP CLOSED





© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥
Revenir en haut Aller en bas
«Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» «Le coeur le plus sensible à la beauté des roses est toujours le premier blessé par les épines» ft. Alla ♥
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
-
Sauter vers: