AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Dim 13 Déc - 16:16




The Moon & the Sweet Flower

« Allez, Alla, s’il-te-plaît. Il ne reste plus que nous deux. Une dernière, ma préférée. S’il-te-plaît. »

Qu’est-ce que sa cousine Megga pouvait être capricieuse et insistante quand elle s’y mettait. Néanmoins, Alla céda une nouvelle fois à ses exigences. Après tout, celle-ci n’était pas difficile à satisfaire. Megga voulait tout simplement qu’elles terminent leur après-midi dans les jardins du Donjon Rouge avec sa musique préférée. Etant encore à côté de l’harpe, Alla accepta de jouer un dernier morceau pour elle. C’était le meilleur moyen pour la faire taire et pour ne pas l’entendre parler pour la dixième fois des derniers lords célibataires qu’elle lorgnait du coin de l’œil. Sa cousine allait vraiment attirait les problèmes un de ces jours. M’enfin… Alla oublia les tracas de sa cousine pour se laisser bercer par les notes de musique et Alla ne remarqua donc pas qu’au bout de quelques minutes sa chère cousine ne l’écoutait plus. Le regard de cette dernière venait de repérer une cible masculine répondant à la perfection à tous ces critères de goûts physiques. Ce fut donc normal que lorsqu’Alla termina de jouer la dernière note de son harpe, la première chose que Megga dit en prenant la parole fut :

« Ma chère, tu as réellement des doigts de fées ! Mais les miens doivent immédiatement faire la rencontre de ce beau ténébreux que ta musique à ramené. »

Et elle lui annonça ça avec un sourire si espiègle et séducteur qu’Alla n’eut point besoin de plus pour comprendre que sa cousine venait encore une fois de l’utiliser et par la même occasion de la lâcher pour un Lord de la Cours.

« Irrécupérable… » Soupira-t-elle avec un sourire mi-exaspéré mi-amusé en suivant du regard sa cousine Megga s’avançant dangereusement vers l’homme qu’elle venait de repérer.

Alla n’attarda pas son regard sur eux. Elle ne prit même pas la peine de voir sur qui Megga venait de jeter son dévolu. Alla préféra ranger soigneusement l’instrument de musique avant de se relever, de défaire discrètement les plis sur sa robe blanche et de réajuster convenablement son châle en laine pour ne pas attraper froid. L’hiver arrivait à grand pas, même ici, à Port-Real. On pouvait déjà voir le changement s’opérer sur les fleurs. D’ailleurs, le regard de la Douce Fleur des Tyrell s’attardait sur les dernières roses encore debout tandis que sa cousine Megga faisait la connaissance du noble Lord qu’elle comptait bien harponner.

codage by jacks ღ


_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Dim 13 Déc - 19:19


The moon and the sweet flower


J'ignorais fabuleusement les gens de la Cour, les saluant tout au plus. Je n'avais pas la moindre envie d'entretenir de relation sociale aujourd'hui. Pour l'instant, c'était plutôt mal parti. On m'avait fait demander pour remettre un parchemin à Lady Olenna Tyrell, et ce, en main propre. La perspective d'avoir un entretien avec cette dame ne m'enchantait guère. Je n'avais personnellement aucun grief envers la maison Tyrell, mais Olenna était un personnage qui m'intimidait en quelque sorte. Elle avait la langue bien pendue et profitait de ses nombreuses années d'existence pour jouer de son franc-parler. Elle était des plus rusées, et je ne doutais pas un instant du fait qu'elle puisse représenter une menace pour la Couronne.

Les relations entre les lions et les roses n'avaient jamais été aussi mauvaises. Quoi qu'il en soit, j'arrivais enfin dans les jardins du Donjon Rouge. C'était un lieu magnifique, mais je n'avais pas le loisir d'errer pour l'instant. Le parchemin. A mesure que mes pas heurtaient le sol, ma cape rouge foncée ondulait. Je devais certainement avoir l'air occupé et pensif. Le masque parfait de l'homme que l'on ne dérange pas. Et pourtant, malgré la sans doute proximité de mon objectif, je me stoppa. De la musique ? Des yeux, je cherchais la source de l'agréable mélodie qui me parvenait. A plusieurs mètres, je reconnu justement une lady Tyrell. Elle était accompagnée d'une brune surement très jolie, qui jouait ses notes avec douceur et délicatesse.

Quand je réalisa l'identité de la Tyrell en question il était déjà trop tard. Celle-ci abandonna son amie et se dirigea droit sur moi, le sourire aux lèvres. Megga Tyrell... Dans d'autres circonstances, j'aurais surement ris. Cette lady -bien que déjà fiancée, dans mes souvenirs- possédait une affection débordante pour la gente masculine. Aussi, je fis comme tout homme l'aurait fait.
J'esquisse un air faussement enjoué, et m'incline poliment pendant que la brune arrive à ma hauteur.
C'est le plus naturellement du monde qu'elle engagea la conversation :

« Ser Addam Marpheux ! Belle journée pour une balade dans les jardins, n'est-ce pas ? »

Tandis que je cherchais une excuse pour ne pas révéler la raison de ma présence ici (et puis, quel genre de chevalier erre dans les jardins avec insouciance...) la réponse m'apparu tout à coup. Je ne pris pas la peine de répondre à Megga, puisque, de toute évidence, sa question avait uniquement pour but d'entamer l'échange.
Désignant du regard la brune qui s'affairait à veiller à la bienséance de sa tenue, je répondit donc calmement :

« Lady Megga Tyrell, cela fait longtemps que nos chemins ne s'étaient croisés. Dites moi, il me semble n'avoir jamais rencontré votre amie, là bas. Est-elle l'une de vos parentes ? »

La lady me retourna alors un drôle d'air. Avant même que je puisse rattraper mon étourderie, je devina sa pensée quand elle coula un regard vers son amie. Dans quelle situation est-ce que je viens encore de me mettre. Ce que je redoutais arriva. Avec un large sourire et les yeux un peu trop brillants à mon gout, Megga Tyrell me répondit :

« Il s'agit de ma cousine, Alla Tyrell. Et... Je crois qu'il est l'heure de vous présenter ! »

L'idée de protester me traverse, mais je sais que ce n'est pas convenable, aussi je me laisse entraîner, résigné à l'idée de repousser ma mission pendant encore quelques instants. Alla Tyrell, de son côté, semble bien peu s'intéresser à ma venue, si bien que lorsque je me retrouve face à elle, je choisi d'attendre que Megga me présente.

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Lun 14 Déc - 12:03




The Moon & the Sweet Flower

La douce fleur des Tyrell fut tirée de ses pensées par l’interpellation de son prénom. Megga. Elle revenait si vite ? Sa séduction légendaire avait-elle déplu au Lord ? Intriguée et curieuse d’apprendre qui n’avait point succombé au charme de sa cousine, Alla se retourna vers d’où venait la voix pour bientôt faire face à sa cousine et audit noble. Ses grands yeux noirs rencontrèrent ces yeux gris-bleu ou gris-noir… Indescriptibles et attirants. En l’espace de quelques secondes, Alla oublia la présence de Megga, mais cette dernière brisa tout et ramena très vite sa cousine à la réalité.

« Ser, voici donc ma cousine Alla Tyrell. Alla, je te présente Ser Addam Marpheux. Il avait hâte de te rencontrer ! »

** Hâte de me rencontrer ? Cela m’étonnerait fort ! Oh Megga… Qu’es-tu encore entrain de faire… ? **

A l’extérieur, Alla ne laissa transparaître aucun indice sur ses pensées, hormis une légère rougeur sur ses joues lorsqu’elle porta à nouveau son regard vers Ser Marpheux pour le saluer comme l’étiquette l’ordonnait de faire. Alla ne pouvait le nier (et sûrement que sa cousine le remarqua), le chevalier était plaisant à regarder et ce, dès le premier jour de son arrivée à Port-Réal. Sa stature, son physique, ce charisme et ce regard à la fois mystérieux et sombre n’étaient pas passé inaperçue pour la jeune Tyrell, mais comme chez un bon nombre de la gente féminine de Port-Réal. La seule différence, c’est qu’Alla avait toujours vu de loin cet homme et n’avait jamais fait sa connaissance et ce n’était pas dans le caractère de la jeune fille de le faire. A l’inverse de ses cousines, Alla paraissait trop cultivée, fragile, ennuyeuse, réservée et timide pour ces gentlemans ; donc qu’espérait faire Megga en lui présentant Ser Addam Marpheux ? Tentait-elle une nouvelle fois de la dévergonder en lui présentant un autre célibataire ? Cela ne serait pas une première de la part de sa cousine qui ne supportait pas les réprimandes d’Alla vis-à-vis de son comportement trop… Volage, pourrait-on dire. Néanmoins, un vassal des Lannister, ça, c’était une première. Car un des passe-temps favoris de cette Tyrell était de distiller de fausses rumeurs sur les Lannister. Ce qui faisait d’elle, l’une des proies privilégiée de la Reine Régente pour nuire à Margaery. Tout le contraire d’Alla, en faite, et c’est bien pour cela que la douce fleur envoya un regard inquiet vers sa cousine. A quoi jouait-elle encore ? A force de s’amuser avec le feu, elle allait se brûler les ailes. En plus, Megga ne prit absolument pas en compte le regard d'Alla et reprit la parole.

« Comme vous pouvez le constater, ma chère cousine n’est point une pipelette. »

** Megga ! **

« Mais je suis convaincue que vous n’aurez aucun mal à lui poser votre question Ser. Je vous laisse donc, faire plus ample connaissance ! »

Mon dieu! Tant de sous-entendu dans sa voix et ses paroles! Heureusement que la plupart du temps Alla savait dissimuler ses sentiments, car sinon elle aurait retenue de force Megga tout en lui renvoyant au visage au combien ses paroles et son comportement étaient gênants et inappropriés. Comment pouvait-elle la laisser seule avec un homme ?! Elle n’était pas elle, bon sang ! Froissant légèrement sa robe du bout des doigts, Alla regarda sa cousine partir d’un pas pressant en gloussant alors qu’elle, elle était anxieuse, légèrement paniquée, méfiante et mal à l’aise de se retrouver seule avec un homme qu’elle ne connaissait absolument pas, dont elle ignorait totalement les véritables intentions et qui était loin d’être un membre de sa famille. Mais courtoisie et prudence obligent...

« Je vous prie d’excuser ma cousine. Megga est un peu trop… Exubérante parfois. »

Alla tenta tant bien que mal d’expliquer son comportement, malgré qu’elle ne soit pas certaine d’avoir utilisé le mot approprié pour ce qui venait de se passer, mais c’était le mot le plus convenable. Alla se tourna alors vers Addam en esquissant un sourire généreux tout en récupérant son impeccable maintien qui était devenu un mouvement naturel depuis le temps, malgré que ses fins doigts s’emmêlaient un peu trop dans son châle en laine. Si mignon, charmant, mais signe de sa grande timidité et de son malaise lorsqu’elle était en présence d’un homme pas si indifférent que ça ou lorsqu’elle était à la Cour.

« En quoi puis-je aider le Commandant du Guet de Port-Réal ? »

codage by jacks ღ


_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Lun 14 Déc - 16:53


The moon and the sweet flower


Lady Alla sembla prise au dépourvu. Notre approche ne l'avait pas dérangée, mais Megga l'avait interpellée, aussi la jeune rose se retourna. Elle leva ses doux yeux noirs vers moi, pendant je restais immobile. Sa peau était d'un nacre immaculé, qui contrastait merveilleusement avec la noirceur de sa longue et souple chevelure. Mon regard s'attarda malgré moi sur sa bouche. Ses lèvres étaient joliment teintées, et leur texture semblait agréable... Impassible, je cligne des yeux, retournant mon attention au doux regard d'Alla. Si Megga n'avait pas pris les devants, je pense que je serais resté muré dans un silence simple et sans gêne.

« Ser, voici donc ma cousine Alla Tyrell. Alla, je te présente Ser Addam Marpheux. Il avait hâte de te rencontrer ! »

Je ne releva pas. J'étais ici pour une mission dont on m'avait chargé. Pas pour me faire présenter à une jeune femme, aussi jolie soit-elle. La brune s'inclina poliment. Je notifia le changement de couleur de ses joues délicates, qui s'étaient légèrement empourprées. A mon tour, je me pencha, cependant moins gracieusement que la lady. Tout en étant courbé, je ne sais pourquoi, mais je releva les yeux vers le visage si tendre d'Alla Tyrell.
La nouvelle intervention de sa cousine me permis de reprendre à la fois contenance et sérieux.

« Comme vous pouvez le constater, ma chère cousine n’est point une pipelette. »

Alors que suis-je, moi, à m'incliner et regarder ainsi une noble demoiselle. Maintenant, je réalisais que mon attitude avait été quelque peu cavalière. Cette jeune lady me troublerait-elle...? Décontenancé par cette pensée, les mots que Megga prononça ne me parvinrent pas. Je devais l'avouer, Alla était une beauté. Elle avait une rare douceur, mêlée de délicatesse et semblait si fragile. Ses traits étaient fins, comme si ses créateurs avaient cherché à donner naissance à une poupée.
Mes pensées s'estompèrent enfin quand Megga s'éloigna.

« Je vous prie d’excuser ma cousine. Megga est un peu trop… Exubérante parfois. »

Sans surprise, Alla possédait également une voix mélodieuse et pure, qui lui correspondait parfaitement bien. A l'évocation de sa cousine, j'esquisse un petit mouvement de tête. Confirmer ses dires serait malvenu, mais par ce geste, j'approuvais la description qu'elle faisait de son amie.
La jeune rose sembla reprendre contenance, aussi je repris mon masque de chevalier endurci. La fragilité de mon interlocutrice me frappa encore, quand elle glissa ses mains blanches dans son châle.

« En quoi puis-je aider le Commandant du Guet de Port-Réal ? »

C'était une excellente question. A vrai dire, je ne souhaitais pas m'attarder aujourd'hui. Ma mission devait être accomplie au plus vite, mais en ce moment même, je dois dire que je trouvais la compagnie de la jeune lady beaucoup plus agréable qu'un éventuel dialogue avec Olenna Tyrell. Le fait qu'elle évoque mon titre m'apporta un sentiment de gêne. Ainsi donc, elle savait qui j'étais. De mon côté, je l'avais surement croisée, sans pour autant m'attarder sur elle... Si je l'avais fait, son visage m'aurait marqué bien plus tôt.

« Disons que je me rendais quelque part quand je vous ai entendu jouer cette merveilleuse musique. Il se trouve que c'est l'une de mes préférées... Et puis Lady Megga Tyrell est venue à ma rencontre. Et me voilà devant vous »

Autant j'excellais dans l'art de la guerre, autant l'art de la conversion m'échappait totalement. Lors d'évènements, je m'en tirais avec quelques banalités, mais en ce moment précis, je me sentais tel un adolescent qui rencontre sa promise pour la première fois.

« J'ai honte de vous en faire part, mais je ne connaissais pas votre identité... Ce à quoi votre cousine a visiblement remédié. Enchanté de vous connaitre, lady Alla. En tant que Chevalier, il serait plutôt de mon devoir de vous être d'une quelconque aide, mais j'apprécie votre gentillesse. »

Préférant éviter de la fixer trop longuement, je fais mine de regarder le jardin pendant un instant, avant d'hasarder un début de conversation maladroit :

« Ces jardins sont magnifiques... Mais j'ai entendu dire qu'ils n'égalent pas ceux qui ornent vos terres. Cela ne vous manque-t-il pas trop ? »

© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Mar 15 Déc - 11:58




The Moon & the Sweet Flower

« Disons que je me rendais quelque part quand je vous ai entendu jouer cette merveilleuse musique. Il se trouve que c'est l'une de mes préférées... Et puis Lady Megga Tyrell est venue à ma rencontre. Et me voilà devant vous »

Alla se serait bien attardé sur le lieu auquel Lord Addam devait se rendre, mais son attention ne retint qu’une seule information : il semblait apprécier la musique et la chanson qu’elle venait de jouer était une de ses préférées.

« Je vois. Il s’agit du morceau préféré de Lady Megga. »

Alla comprenait mieux maintenant. Elle était persuadée qu'il faisait la discussion dans le seul but d'en apprendre plus sur sa cousine que sur elle. Et à vrai dire, cette situation était plutôt normale et logique dans ce sens. Pas une seule seconde, Alla pensa et cru qu'il engageait la conversation et restait parce qu'il appréciait sa compagnie. Non, il voulait juste quelques informations pour mieux séduire et faire la cour à sa belle lorsqu'il l'aura rejoint plus tard. Sachant cela, elle aurait très bien pu couper court la conversation et s’éclipser, cependant ce n’était pas dans le caractère de la jeune fille. Puis, finalement, les révélations du chevalier la firent rester un peu plus.

« J'ai honte de vous en faire part, mais je ne connaissais pas votre identité... Ce à quoi votre cousine a visiblement remédié. Enchanté de vous connaitre, lady Alla. En tant que Chevalier, il serait plutôt de mon devoir de vous être d'une quelconque aide, mais j'apprécie votre gentillesse. »

« L’enchantement est partagé. »

Il n’avait pas à en avoir honte. D’ailleurs, sa voix et son sourire furent sincères. Le fait qu’elle lui était tout à fait inconnue jusqu’à présent ne dérangea pas Alla, au contraire, elle en avait même sourit. Elle trouvait toujours cela légèrement amusant et avantageux pour elle de pouvoir surprendre son interlocuteur en sachant qui il était. Elle, elle était plutôt discrète et invisible, ce qui lui permettait d’observer les autres silencieusement. Il le fallait bien, puisqu’elle aidait secrètement sa cousine la Reine pour certaines tâches, il était donc plus sûr pour elle de savoir à l’avance qui était qui. Dans tous les cas, elle devait reconnaître qu’il était sincère, car avant lui personne encore lui avait avoué en face et à haute voix qu’il ignorait son identité. Alla appréciait et il semblerait que le chevalier cumule très rapidement les bons points, puisqu’il aborda le sujet des jardins.

« Ces jardins sont magnifiques... Mais j'ai entendu dire qu'ils n'égalent pas ceux qui ornent vos terres. Cela ne vous manque-t-il pas trop ? »

A son tour, Alla porta son regard vers les jardins, notamment ceux en contrebas. A travers les arbres fruitiers, on apercevait un petit chemin menant au salon de thé extérieur se trouvant un peu plus loin à l’est.

« En effet. Disons qu’ils sont très… Différents… Sans comparaison aucune. »

Si Alla était aussi franche qu'Olenna Tyrell, elle aurait révélée qu'elle était du même avis que la matriarche des Tyrell et par conséquent son opinion sur la ville de Port-Réal aurait été beaucoup plus cru, direct et probablement blessant que sa gentille phrase. Son but n’étant point de blesser, elle ne fit que répondre le plus convenablement possible sans pour autant trop dénigrer la patrie des Lions. Néanmoins, son ton de voix lointain et son regard perdu, parmi les fleurs du jardin, en disaient long sur ses véritables pensées. Néanmoins, elle ne pouvait se laisser bercer par la nostalgie ! D’une part, car cela serait hautement impoli et étrangement Alla ne voulait point donner une mauvaise image d’elle à Ser Addam Marpheux ; puis d’une autre part, il n’y avait pas de raison pour elle d’être nostalgique puisque, la veille, Margaery lui avait annoncé la bonne nouvelle décidée et organisée par Olenna Tyrell !

« Pour être totalement sincère, si. Ils me manquent terriblement. »

Alla détourna enfin son regard des jardins vers le chevalier. Elle avait encore un peu de mal à se sentir à l’aise auprès d’un si charismatique, ténébreux et bel homme, mais sa méfiance s’était déjà évaporée au fil de leur discussion. Puis ses yeux semblèrent s’illuminer un peu plus, ainsi que son visage, quand elle annonça la fameuse bonne nouvelle.

« Mais, vous ne semblez pas être au courant. Lady Olenna Tyrell, notre matriarche, va organiser un bal à Hautjardin en l’honneur de l’ascension au trône de la nouvelle reine. Il aura lieu d’ici quelques jours. »

Cette fois-ci, Alla dissimula bien mal sa joie. Elle était très heureuse de rentrer chez elle, non pas seulement parce que le Bief et Hautjardin en lui-même lui manquaient, mais également parce qu’elle pourrait revoir sa sœur et ses frères qu’elle n’avait pas revu depuis son arrivée à Port-Réal. Le retour à la maison lui ferrait le plus grand bien et nul doute que là-bas, elle serait plus qu’à l’aise et dans son domaine.

« Si je ne m’abuse, vous n’avez jamais eu la chance de voir Hautjardin, Lord Addam ? »

Pour ces dires, Alla s’appuyait tout simplement sur les paroles que Lord Addam venait de lui révéler. Puisqu’il mentionnait des Ouï-dire, elle avait conclu qu’il n’avait jamais vu et pu juger par lui-même des jardins de sa terre natale. Peut-être que ça pourrait changer et si c’était le cas, Alla serait ravie et curieuse de connaître son opinion d’Hautjardin. Spontanément et sans même s’en rendre vraiment compte, Alla prononça cette phrase sans avoir quitté Addam des yeux.

« Si vous êtes convié aux festivités… Vous aurez alors l’occasion de découvrir nos jardins. »

codage by jacks ღ


_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Mar 22 Déc - 13:03


The moon and the sweet flower



Plus le temps passé en la compagnie de la jeune Lady s'écoulait, moins ma mission me paraissait importante. J'aurais le temps d'y songer plus tard... A l'évocation des jardins, Alla promena ses doux yeux sombres sur les plantations environnantes. « En effet. Disons qu’ils sont très… Différents… Sans comparaison aucune. » La jeune demoiselle souhaitait donc rester polie. Je doutais du fait que son avis ne soit pas plus tranché que cela. Après tout, sa maison était largement vantée pour ses espaces végétaux impressionnants. Finalement, la jolie brune ajouta « Pour être totalement sincère, si. Ils me manquent terriblement. »

Je comprenais parfaitement sa pensée. Elle était si jeune, et se retrouvait déjà loin de ses terres natales, et d'une partie de sa famille. Ce ne devait pas être facile tout les jours, mais, la vie était ainsi. « Mais, vous ne semblez pas être au courant. Lady Olenna Tyrell, notre matriarche, va organiser un bal à Hautjardin en l’honneur de l’ascension au trône de la nouvelle reine. Il aura lieu d’ici quelques jours. » Alla semblait toute enjouée à l'idée d'assister à l’événement. Quand à moi, j'étais bien évidemment au courant. Les Lannisters en parlaient depuis un petit temps, et je ne serais qu'à peine étonné si la lettre que je cachais dans un pan de ma cape n'abordait pas ma présence au bal en question...

Ainsi donc, je serais utilisé comme une sorte d'espion pacifique... Depuis la disparition du Lord Tywin, puisse-t-il trouver le repos, mes fonctions s'étaient diversifiées... Ce n'étais ni vraiment à mon gout, ni vraiment pour me déplaire, mais je n'avais de toute évidence pas mon mot à dire. La voix mélodieuse et légère d'Alla me sorti de mes pensées « Si je ne m’abuse, vous n’avez jamais eu la chance de voir Hautjardin, Lord Addam ? » Alors que je cherchais une formule convenable pour lui répondre, elle ajouta, sans me quitter de yeux « Si vous êtes convié aux festivités… Vous aurez alors l’occasion de découvrir nos jardins. »

Cette phrase sonnait... Tellement comme une invitation - Souhaiterait-elle me voir a ce Bal ...?- que j'en resta un moment interdit, les yeux plongés dans les siens. Intérieurement, je ressentais comme une fissure, bien que je ne comprenait pas pourquoi. D'un côté, l'idée de passer à nouveau quelques instants avec la jeune Lady Tyrell pendant ce Bal me paraissait agréable (ce qui était étrange d'ailleurs). Mais d'un autre... Je serais certainement envoyé là-bas sur ordre Lannister, afin de rapporter des informations diverses sur la maison Tyrell. Comment pourrais-je justifier ma présence au Bief ? Est-ce que j'étais obligé de mentir à Alla, qui semblait innocente de toutes comploteries de la cour ...?

Alors qu'une brise agita faiblement de longues mèches brunes de la chevelure de la jeune Lady, je me rendit compte que le silence c'était installé un peu trop longtemps par ma faute. Et qui plus est, je ne l'avais pas lâchée des yeux... Il fallait absolument que je me ressaisisse. Certes, Alla était une des plus belles femmes que j'avais vu de ma vie. Elle était bien évidemment très jolie, mais c'était plus que ça. Sa beauté semblait pure, et vraie. Sa douceur n'avait d'égal que sa délicatesse, et elle me paraissait si fragile que lui offrir ma protection me semblait étrangement une bonne idée.

Le temps de me remettre les idées en place, je chassais -inutilement- quelques mèches rebelles dérangées par le vent, puis je me détourna légèrement, de façon à briser le contact visuel qui avait bien trop duré.

« Et bien, peut être qu'un jour j'aurais la chance de me rendre sur vos terres natales. Je serais bien curieux de voir ces fameux jardins dont tout le monde vante les mérites. »

Je me gardais bien d'évoquer l'évènement du bal. La jeune Lady avait certainement beaucoup mieux à faire que d'échanger avec un chevalier monotone de deux fois son âge, au moins. Qui plus est fidèle vassal de la maison Lannister... Finalement il semble que mon coeur prit seul la décision de rajouter :

« En fait, je serais même ravi d'y séjourner quand vous-même y serez. Le Bal dont vous me parlez, semble être l'occasion idéale de visiter le Bief. Me feriez-vous l'honneur d'être mon guide, si ma présence se confirmait ? »

Je ne m'étais pas entendu prononcer les mots. Aussi, je détourna légèrement la tête vers ma jolie interlocutrice, qui semblait en effet avoir entendu quelques phrases sortir de ma bouche. La proposition que je venais de faire était plutôt osée... Inconvenante même... J'espérais seulement qu'Alla ne se ferait pas une image trop négative de ma personne...

© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Lun 28 Déc - 17:21




The Moon & the Sweet Flower

Au vu de la réaction de Lord Addam ou plutôt du silence qui s’ensuivit, Alla comprit que sa formulation pouvait être mal interprétée. Elle qui ne voulait pas montrer de mauvaise image d’elle, il semblerait que se soit trop tard. Elle voulait juste connaître son opinion, plus, aurait été déplacée et improbable de sa part. Elle était trop timide pour cela et elle discutait pour la première fois avec Lord Addam. Elle n’était pas comme Megga. Alla ne sautait pas d’étape. Elle rêvait, espérait, mais ne tombait pas amoureuse et attendait sagement que son tour vienne. Même si ces heures étaient comptés... Mais il valait mieux qu’Alla ne se mette pas à penser à cela, sinon elle craignait de ne faire qu’empirer les choses. Surtout qu’il était intéressé par sa cousine Megga ! Même si Megga était fiancée à un autre, cela pouvait encore changer. Cela c'était déjà vue il y a quelques mois de cela avec Sansa Stark, par exemple.

Les doigts d’Alla remirent en place quelques mèches de ses cheveux avant de venir serrer un peu plus son gilet entre ses mains, tentant tant bien que mal de détourner son regard de celui d’Addam qui ne l’avait toujours pas quitté des yeux. Pas que c’était gênant, mais plutôt intimidant et n’y étant pas habituée, cela déstabilisait et faisait rougir la petite fleur. Sans compter qu’elle trouvait toujours que ce mélange de couleur, dans le regard de cet homme, l’attirait un peu trop à son goût. Devrait-elle dire quelque chose pour éclaircir la situation ? Alors qu’elle cherchait les mots pour préciser sa pensée sans que ces derniers soient –possiblement- mal pris, Ser Marpheux rompit leur contact visuel et lui répondit enfin.

« Et bien, peut être qu'un jour j'aurais la chance de me rendre sur vos terres natales. Je serais bien curieux de voir ces fameux jardins dont tout le monde vante les mérites. »

Merci, pensa Alla, soulagée, après ces quelques paroles. Il avait bien repris la conversation sans montrer pour autant si ces mots l’avaient dérangé. C’était préférable ainsi. Ils revenaient sur une discussion plus objective sans trop s’aventurer sur leurs avis ou leurs volontés personnelles. Sauf qu’il n’avait pas terminé.

« En fait, je serais même ravi d'y séjourner quand vous-même y serez. Le Bal dont vous me parlez, semble être l'occasion idéale de visiter le Bief. Me feriez-vous l'honneur d'être mon guide, si ma présence se confirmait ? »

Alla faillit lâcher à haute voix un « Moi ? », tellement cette proposition venait de la prendre au dépourvue et la laissa sans voix. Ses grands yeux noirs exprimèrent une surprise totalement inattendue qu’elle ne put dissimuler. Avait-elle bien compris ? Oui. Elle n’était point sotte et ils étaient seuls ici, Megga n’était plus là. Il s’adressait bien à elle. Il ne le sous-entendait même pas. Il disait clairement qu’il serait ravi s’il allait à Hautjardin quand elle y serait elle-même, comme si ça ne serait pas le cas en son absence. Elle. Pas Megga ou quelqu'un d'autre. En plus, il lui demandait d’être son guide là-bas! Alla aurait du se poser un tas de questions à cet instant comme: pourquoi elle? Pourtant, absolument aucune ne lui vint à l’esprit. Aucune ne concernant leurs maisons respectives, de possibles complots ou autres pensées de la sorte. Elles viendraient sûrement plus tard, avec le recul. Là, la seule chose qu’Alla entendait dans sa tête, ce fut les soudains battements de son cœur résonnant trop fort et l’empêchant de réfléchir. Elle ne comprit pas trop ce qui lui arrivait à cet instant, mais elle comprit une chose : c’est qu’elle avait tout faux depuis le début. Ce qui finit par faire légèrement rire la jeune Tyrell et qui lui permis de répondre à Addam, malgré sa surprise toujours présente.

« Si ma présence n’est point trop requise auprès de la Reine et par la célébration… »

Il ne fallait pas qu’elle oublie que pendant ces fêtes-ci, Alla pouvait être amenée à jouer ou à chanter plusieurs morceaux de musique, voir même à danser. Pour cette dernière, elle préférerait se fondre dans la masse et danser comme tout le monde avec un cavalier.

« J’en serais honorée, Lord Addam. »

Mon dieu. Malgré sa timidité, elle venait d’accepter et avec le sourire aux lèvres en plus! Même si elle avait posé les conditions requises et qu’il n’était pas certain qu’il soit présent, Alla venait tout de même d’accepter sa proposition ! Elle qui n’avait jamais accepté quoique ce soit venant d’un homme, elle venait de le faire à l’instant, juste par curiosité ?! Non. Il y avait sans doute plus que ça, mais Alla ne le voyait et ne le comprenait pas. Elle avait juste sentie un soudain besoin et une envie de dire oui. C’était sûr, si ses cousines –surtout Megga ou Margaery- apprenaient cela, Alla était fichue. Les filles ne la lâcheraient plus et elles passeraient des nuits et des jours à parler voir même à la taquiner à ce sujet.

codage by jacks ღ


_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Mer 30 Déc - 11:46


The moon and the sweet flower


Ma proposition me semblait bien peu convenir à mon titre de chevalier, qui plus est vassal de la maison Lannister. Mais ce qui est dit est dit, et je ne suis pas le genre d'homme qui revient sur ses propos. Qui plus est, je n'en ressentais pas la moindre envie. L'idée de découvrir les jardins des terres natales de Lady Alla, en sa compagnie, me paraissait de plus en plus tentante. Qui aurait cru que j'allais un jour montrer un tel intérêt pour une promenade courtoise ?
Bien que je craignait une attitude plus réservée de la jeune rose face à ma proposition, la jolie brune resta un instant interdite, puis finit même par rire doucement. Captivé par les notes délicates et légères de sa voix, je la vit me répondre :

« Si ma présence n’est point trop requise auprès de la Reine et par la célébration… »

J'avais oublié le rang de ma noble interlocutrice. Lady Alla aurait certainement mieux à faire que de me faire visiter les jardins, en un jour de Bal. La petite rose, de retour dans son jardin, se devrait de resplendir. Après tout, Margaery était devenue Reine, ce qui faisait de Lady Alla, une personne d'importance capitale. L'idée que plusieurs hommes devait lui faire une cour assidue me traversa, et réveilla un instinct fort bas en ma personne. Un sentiment de jalousie et de colère me titilla un instant.

« J’en serais honorée, Lord Addam. »


Égal à moi-même, je me contenta de lui sourire et d'incliner légèrement la tête en signe de remerciement. La douce saveur de la satisfaction me parcouru. Je préfère cependant ne pas trop me faire d'idée. Depuis longtemps, j'avais choisi d'écarter tout sentiment de mon coeur. Un chevalier se devait -du moins, selon moi- de s'engager entièrement dans son rôle. Et pour satisfaire une dame, la rendre heureuse et lui offrir tout ce qu'elle se devait d'obtenir, il fallait avant tout du temps. Ce que je ne possède malheureusement pas. Et que sais-je vraiment de la jeune et jolie rose...? Rien du tout. Elle venait d'imprégner mon coeur, et sa présence à mon côté semblait l'emprisonner davantage à chaque instant.

Peut-être était-elle déjà promise. En fait, il était certains que sa noble maison avait des projets pour elle. Et il était aussi certain qu'ils ne concernaient pas un chevalier servant les Lions. Ce problème de rivalité entre maisons m'avait effleuré l'esprit plusieurs fois déjà depuis le début de notre entretien, mais étrangement, rien de semblait pouvoir m'empêcher de vouloir connaitre le moindre détail de la vie de Lady Alla.
Finalement, une partie de ma raison qui paraissait s'évanouir en présence de la jolie brune me revint.

« Tout l'honneur serait pour moi. Cependant, pour l'heure, je me dois de vous quitter afin de m'acquitter d'une tâche. »

En effet, la lettre destinée à Lady Olenna n'allait pas lui parvenir de son plein-gré. Et si la perspective de passer quelques minutes en la compagnie de la matriarche me rendait perplexe, je devais au moins lui accorder le mérité de m'avoir fait croiser le chemin de Lady Alla.
Aussi, je choisis d'accorder un signe de confiance à cette dernière. Pourquoi ? Je ne saurais le dire. Et j'étais certains de le regretter plus tard, moi qui mettait un point d'honneur à agir toujours en toute discrétion.

« Je suis venu ici en espérant y trouver Lady Olenna Tyrell. On m'a confié une lettre, et je me dois de la lui remettre en main propre. »

Même si j'étais presque certain que la lettre annonçait ma présence au Bal en tant que protecteur du Roi Tommen -autant dire espion au nom des Lannister- il est évident que je n'allais pas en faire part à la jolie brune. Le plus gentiment qu'il m'était possible, j'ajouta, avec un léger sourire :

« Cependant, il semblerait que je me sois laissé distraire par votre agréable compagnie... Et pour cela, je ne peux que remercier votre cousine, Megga. Sauriez-vous ou se trouve Lady Olenna ? »


© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Mer 30 Déc - 14:28




The Moon & the Sweet Flower

« Tout l'honneur serait pour moi. Cependant, pour l'heure, je me dois de vous quitter afin de m'acquitter d'une tâche. »

En effet. Alla avait oublié que Lord Addam avait une tâche, mais qu’à cause de l’intervention de Megga, il n’avait pas pu accomplir et en discutant avec lui, elle ne faisait pas mieux. Elle le privait de son temps précieux et ce n’était point convenable. Elle venait d’ailleurs légèrement d’incliner sa tête, laissant sous-entendre qu’elle comprenait très bien. A vrai dire, elle avait légèrement honte de l’avoir distrait à ce point même si elle aurait agit de la même chose puisqu’elle ne s’était rendu compte de rien et qu’ils auraient sûrement continué à discuter ensemble s’il ne s’en était pas rappelé.

« Je suis venu ici en espérant y trouver Lady Olenna Tyrell. On m'a confié une lettre, et je me dois de la lui remettre en main propre. »

Olenna ? Alla dissimula son étonnement, mais ses yeux se froncèrent légèrement. Que pouvait bien contenir cette lettre et pourquoi donc le commandant du Guet se devait-il de la remettre à sa matriarche en main propre ? Les fameuses questions qu’Alla aurait du se poser plus tôt commencèrent à émerger petit à petit dans son esprit; mêlée d’une petite inquiétude et d'une méfiance qui s’étaient évaporées plus tôt grâce aux paroles, au regard et à la présence de Lord Addam. Maintenant, elle hésitait et les paroles suivantes d’Addam n’arrangèrent rien à son vacillement.

« Cependant, il semblerait que je me sois laissé distraire par votre agréable compagnie... Et pour cela, je ne peux que remercier votre cousine, Megga. Sauriez-vous ou se trouve Lady Olenna ? »

Les joues d’Alla rougirent. Ces paroles lui faisaient forcément plaisir et peut-être bien qu’elle devrait elle aussi remercier sa cousine, mais si elle faisait ça, elle risquait d’avoir Megga sur le dos jusqu’à Hautjardin et Alla n’y tenait pas. Comment pouvait-elle se méfier de lui après cela ? Et en y réfléchissant, il n’avait aucune obligation à citer la personne qu’il recherchait. Pourtant, il l’avait fait. Lui faisait-elle confiance ? Alla n’en savait trop rien et elle ne pouvait pas analyser les faits objectivement, elle ne l’était déjà plus auprès de lui.

« Je le sais, oui. »

Alla se devait de s’excuser de l’avoir distrait à ce point. Détail qui fit sourire, même légèrement rire, une fois de plus la petite fleur. Une adorable et gentille espièglerie aussi fugace, réchauffante et brillante qu’un rayon de soleil.

« C’est pour m’excuser de vous avoir autant distrait. »

Alors, Alla s’approcha du rebord de pierre d’où ils pouvaient apercevoir les jardins en contrebas. Elle du serrer et tenir un peu plus son gilet contre elle à cause du vent qui s’éleva à ce moment-là, mais elle put bien indiquer à Addam le petit chemin qu’on entrapercevait à travers les arbres fruitiers. Ce dernier menait au salon de thé extérieur se trouvant un peu plus à l’est dans le jardin.

« Megga et moi avons croisé Dame Olenna au salon de thé avant de nous installer ici. Elle doit encore y être, elle discutait joyeusement avec les… dames Tyrell. »

Alla retint difficilement son sourire amusé en fin de phrase tout en se tournant vers Addam. Ce n’était un secret pour personne, Lady Olenna possédait un franc parlé très cru et lorsqu’elle était en compagnie de ses amies, cela n’arrangeait rien, au contraire. Ces nobles dames devenaient encore plus pipelettes et Alla imaginait déjà très bien ces dernières embêtaient un si bel homme en tentant de le déstabiliser le plus possible. Même s’il ne les rejoignait qu’un court instant, elles allaient le détailler de la tête aux pieds, avec plaisir et sans aucune vergogne, Lady Olenna la première !

« Je vous souhaite bonne chance, Lord Addam. »

codage by jacks ღ


_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: A venir~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Chevalier
Allégeance : Lannister
Missives : 162
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Mer 30 Déc - 15:56


The moon and the sweet flower


Lady Alla prit subitement des couleurs au niveau des pommettes. La légère teinte rosée qui venait de les embrasser avait un effet absolument adorable, que je me promis de ne pas oublier. Elle donna réponse à mon interrogation concernant la présence de Lady Olenna.

« Je le sais, oui. »

Le sourire éclatant qu'elle affichait se changea en doux rire innocent, que je ne put que savourer en silence, attendant qu'elle me fasse part de la raison de son amusement.

« C’est pour m’excuser de vous avoir autant distrait. »


A mon tour, j'incline la tête en souriant. Je passe certainement pour un adolescent face à son premier coup de coeur, mais peu m'importe.
Je la regarde alors se pencher par dessus le petit rempart de pierre devant lequel nous nous tenons. Ses fines mains blanches agrippent plus fermement son châle, et je l'observe détailler le contrebas, fasciné par la délicatesse avec laquelle elle agit.
Une brise un peu plus vigoureuse agite un moment les longues mèches d'ébènes de la jeune rose, et j'ignore les ondulations bruyantes de ma cape.

« Megga et moi avons croisé Dame Olenna au salon de thé avant de nous installer ici. Elle doit encore y être, elle discutait joyeusement avec les… dames Tyrell. »

Je devine qu'elle se détourne pour me faire face, aussi, je m'applique à suivre des yeux la direction qu'elle semblait m'indiquer. Je pense avoir trouvé, même si j'étais précédemment trop captivé par la folle danse de sa sombre chevelure.
Ainsi donc, la Reine des Épines était entourée de multiples Lady. Je perçoit alors le double sens des mots "discuter joyeusement" et je réprime de justesse un soupir.
Comme si la jeune Lady lisait dans mes pensées, elle m'accorde -avec ce que je soupçonne une pointe de gentille moquerie- ces quelques mots :

« Je vous souhaite bonne chance, Lord Addam. »

J'inspire une bouffée d'air frais, et me redresse, faisant de nouveau face à la petite rose. L'espace d'un instant, je l'envie, et me demande si ses entretiens avec la matriarche de la maison Tyrell sont aussi déroutants qu'avec les gens d'autres familles. Je suppose que non. J'imagine assez bien Lady Olenna en protectrice absolue des petites roses de son jardin. Je ne doute absolument pas du fait qu'elle puisse user de moyens redoutables. Le pire de tous étant pour moi, le don qu'elle possédait de mettre ses interlocuteurs mal à l'aise.
Un chevalier, seul, suivant les ordres des Lions semblait une proie idéale pour la Reine des Épines. Et malheureusement, ce portrait me correspondait en tout point.

Retrouvant contenance, je m'incline poliment face à Lady Alla, en lui accordant un regard un peu plus appuyé que les règles de conduite ne l'apprennent.

« Je vous remercie, Lady Alla. Puissent nos chemins se croiser à nouveau. »

Je reste un instant à la regarder, puis je m'éloigne lentement, le léger bruit de mes pas masqué par les claquement secs de la cape qui me couvre. Au fil de mon avancée, je retrouve ma contenance de chevalier, et mon masque imperturbable. Cependant, l'étrange sensation d'être un agneau marchant à la rencontre d'un loup m'habite. Comment une vieille Dame peut-elle autant m'intimider...? Pour me redonner du courage, je lève les yeux en direction du rebors de pierre ou je discutais encore tranquillement il y a quelques minutes. L'agréable silhouette de Lady Alla m'apparait. Je me concentre à nouveau sur mon chemin, un léger sourire au lèvres.

Léger sourire qui s'efface bien vite, quand je ressens plus que j'aperçoit le regard perçant de la matriarche, braqué sur moi.


© Nye-Hael sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 15 ans
Maison/Rang : Tyrell/ Noble
Allégeance : Tyrell
Missives : 348
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE Jeu 31 Déc - 11:13




The Moon & the Sweet Flower

La douce rose dut cacher ses lèvres avec le revers de sa main droite pour dissimuler son léger rire en observant Addam inspirer une bouffée d’air. Il semblerait qu’aller voir Dame Olenna requière autant de courage que lors d’une bataille. Cela divertie Alla dans le bon sens. Elle trouvait cette attitude charmante et étonnement touchante aussi, même si l’amusement était le sentiment le plus présent à cet instant.

« Je vous remercie, Lady Alla. Puissent nos chemins se croiser à nouveau. »

Alla inclina courtoisement la tête en esquissant un doux sourire, mais aucun son, aucun mot ne réussit à sortir de sa bouche. L’intense regard de Lord Addam l’avait laissé une nouvelle fois sans voix et ce ne fut que lorsqu’il s’éloigna qu’Alla se surprit à susurrer ces quelques mots :

« Très bientôt, je l'espère. »

Alla aurait alors put quitter les lieux à son tour. Pourtant, elle resta à sa place pour pouvoir apercevoir le chevalier passer par le chemin en contrebas. Elle rougit une nouvelle fois lorsqu’il releva la tête pour la voir. S’était-il douté qu’elle resterait là ? Alla esquissa un petit sourire, mais ne fit rien d’autre à part continuer de le regarder se diriger dans la gueule des ronces. Il allait s’en sortir. Dame Olenna n’avait jamais mangé quelqu’un, mais elle se doutait que le moment allait être pénible pour le chevalier. Avec un peu de chance, Dame Olenna ne l’embêterait pas trop longtemps vu que l’après-midi commençait à tomber et le temps à se rafraîchir de plus en plus.

D’ailleurs, Alla cacha ses mains sous son châle puisqu’elle commençait à avoir froid. Elle quitta donc les jardins en direction de ses appartements. Elle avait besoin de se réchauffer, mais surtout de calme pour réfléchir à ce qu’il venait de se passer avec ce ténébreux, mais au combien galant et beau chevalier. Aurait-elle eu une sorte de coup de cœur ? Elle, la dernière des roses encore célibataire qui ne cesse de se faire courtiser sans être touchée ou attirée et voilà qu’en quelques minutes un vassal des Lannister arrivait à la mettre à l’aise, à l’attirer et à l’émoustiller !

** Que suis-je entrain de penser et de faire ? Tout ceci est une pure folie… **

codage by jacks ღ


FIN du RP

_________________
« You came back »
« I always will »
A la rosée du matin, les derniers flocons de l’interminable
Hiver réveillèrent la première fleur du tant attendu Eté.

Mes Awards♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
The Moon & the Sweet Flower [pv - Addam Marpheux] TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Addam Marpheux ~ Journal d'aventures
» Alla Tyrell ~ Sweet melody, sweet flower
» Brynley • I'm a sweet flower covered with thorns
» Addam Marpheux ~ Les liens
» Jade - The little flower is lost in this big world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
-
Sauter vers: