AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

"Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: Les Terres de la Couronnes
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Just a broken thing
Age : 21
Maison/Rang : Lady/Stark
Missives : 712
MessageSujet: "Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark] Mer 16 Sep - 20:49



"Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" Feat. Peter Baelish

Un tas de pensées traversent mon esprit, mais je ne prends même pas la peine de les intercepter. Je cours. Juste derrière Ser Dontos. Cet homme prend des risques inconsidérés pour moi. Les cloches retentissent à mes oreilles, et pourtant ce ne sont pas les cloches que j'entends : ce sont les rugissements de la Lionne qui vient à peine de perdre son petit. Et qui crie vengeance. Nous passons par des endroits de la capitale que je n'avais pas soupçonnés jusqu’à maintenant. Les ruelles se font de plus en plus étroites, sales, et nauséabondes. Nous arrivons enfin au bord de l'eau. Les cloches ne sonnent plus, pourtant elles résonnent en un écho tant éternel qu’infernal dans ma tête.

Ser Dontos m'enjoint de monter dans une barque. Je ne sais pas où il va m'amener, et la perspective de rester plusieurs jours en pleine mer sur ce petit canot ne m'enchante guère. Mais c'est toujours mieux que de faire face à Port-Réal ... Et aux Lannister. De toutes façons, je ne peux plus faire marche arrière, c'est un fait. Je jette un dernier coup d’œil sur la capitale, puis je monte dans la barque, laissant toute cette agitation derrière moi.

Je ne saurais dire combien de temps nous passons en mer exactement. Nous n'échangeons pas un mot - du moins s'il m'a parlé je ne l'ai pas remarqué. Le silence et la brume nous environnant de toutes parts, rendent ce moment surnaturel. Je ne saurais dire si je suis en train de délirer, de rêver, ou si tout cela s'est vraiment passé. La mort du Roi à son mariage. S’il ne s’était pas agis de Joffrey, j’aurais trouvé cela affreux. Tuer un homme le jour de son mariage, c’est …

La silhouette d’un navire se précise lentement, m’interrompant dans mes pensées. Enfin. Ser Dontos nous conduit jusqu’au flan du bateau. Je me mets debout, chancelante, regardant avec suspicion l’échelle clouée au bois humide. Je n’ai aucune idée de ce qui m’attend là-haut.  J’essaie de discerner un mouvement, qui pourrait trahir la présence de quelqu’un, un visage connu, ami, ennemi, ou aucun des deux, mais rien. C’est alors que Ser Dontos brise le silence :
Spoiler:
 

❝ ▬ Montez, ma lady. Vous serez en sécurité. Vous êtes plus forte que vous n'en avez conscience. ❞


Puisant quelque peu de courage dans ses paroles, je m’élance donc. J’essaie de me convaincre que je suis forte, mais je suis morte de peur. Des bras – ceux des gardes de la Reine ? - se saisissent soudain de moi, et mon cœur fait une embardée. Mes yeux se posent sur-


❝ ▬ Lord Baelish. ❞



Ma voix ne fait pas plus de bruit qu’un souffle. Étonné. Mais soulagé.




© By Halloween




_________________
❝ My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel. ❞
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark] Lun 12 Oct - 0:54
Littlefinger fixait résolument la cité royale se tenant face à lui. Mais à bonne distance. Confiant, serein, aucun signe d'anxiété ne se lisait sur son visage figé, concentré. Baelish semblait certain de la réussite de l'opération présente. En espérant que la vieille carne de Hautjardin est bien remplie la partie de son contrat. De même que ce pitoyable chevalier bouffon. A la proue de son vaisseau personnel, encadré par Lenaah et ser Kadhoudal, Baelish se sentait capable de défier tout Westeros, du moins Port-Réal et même la couronne. En toute discrétion, dans l'ombre, et, généralement, fort efficacement. Ce damné Petyr croyait en sa bonne étoile, mais plus encore en sa capacité à persuader, convaincre et manœuvrer. Par la force de la parole, de l'argent ou de la menace, toujours voilée. Son mince sourire crispé s'élargit davantage. On percevait l'écho du tocsin du palais, porté par les vents, par le souffle du "messager" du Destin. Et même sans ordres l'équipage se mis à s'affairer tel un seul homme.
Soldats, servants et marins couraient en tous sens, en une agitation parfaitement encadrée.
Littlefinger contemplait maintenant ce spectacle réjouissant. Le pouvoir de l'argent et de la fidélité, (associés), son action et son résultat. Voilà qui était fascinant, gratifiant, rassurant. Ces gens méritaient bien leurs gages, et devraient doublement s'en montrer dignes en cette journée cruciale.

Désormais l'attente devenait moins supportable. Car même un plan en apparence sans faille pouvait s'avérer défectueux. Toute prise de risque étant évidemment un pari sur l'avenir. Pari aléatoire, incertain, fluctuant. Comme les vents et marées permettant de naviguer sans encombres. Et, pratiquement, il s'agissait de ne point s'attarder trop longtemps en ces lieux exposés. Mais Baelish, ce grand parieur, s'y connaissait dans l'art du calcul des risques (pertes) et profits de toutes entreprises. Toutefois que l'attente (cette sale garce) était longue et irritante. Mais enfin, la vue, au loin, d'une barque, fit souffler le maître du jeu actuel. Encore un peu de patience et la silhouette encapuchonnée de Sansa se dévoila. Emmenée par ser le pitre. Une échelle de cordes fut lancée, puis la jeune femme hissée à bord.

"Lord Baelish" dit elle.

"Ma chère lady Stark" répondit il courtoisement.

De suite à ce court échange, l'hôte de la demoiselle posa ses deux mains dessus le beau visage incrédule.

"Je suis désolé, mais c'est nécessaire." lui souffla t-il aussitôt.

Soudain, le capitaine de la garde, Kadhoudal, dégaina son arme et frappa le pauvre pseudo bouffon.
Qui alla plonger dans les flots, sans un cri, pour ne plus reparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur
Just a broken thing
Age : 21
Maison/Rang : Lady/Stark
Missives : 712
MessageSujet: Re: "Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark] Sam 13 Fév - 16:10



"Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" Feat. Peter Baelish

En posant mes yeux sur le visage de Lord Baelish, je me rends compte que jamais plus je ne verrais le moindre cheveux doré d'un Lannister. Même si mon avenir est aussi brumeux que cette mer, je sais qu'il ne pourra jamais être plus sombre qu'à l'intérieur des murs de Port-Réal.
Il me répond aussitôt :
❝ ▬ Ma chère lady Stark. ❞

Puis, il pose les mains sur mon visage, et, à peine ai-je le temps de m'étonner de ce geste plus qu'improbable, il me dit dans un souffle :

❝ ▬ Je suis désolé, mais c'est nécessaire. ❞
Du coin de l’œil, j'aperçois, horrifiée, l'un des gardes frapper Ser Dontos qui chois par-dessus bord. Je ne peux m'empêcher de crier de surprise et d'effroi. Mais mon cri ne franchis pas mes lèvres. Lord Baelish, qui semblait avoir prévu ma réaction, avait plaqué sa main gantée sur ma bouche, si bien que le bruit que fait le corps de celui qui m'avait amenée ici, en plongeant dans l'eau, résonne dans le silence glacial. Un meurtre, purement, cruellement et simplement. Sans que je ne puisse faire quoi que ce soit d'autre que regarder.

Un frisson me parcours l'échine. Était-ce nécessaire ? Oui, à en croire Baelish. Mais je n'arrive simplement pas à comprendre. Ser Dontos était une personne digne de confiance, pourquoi en aurait-il été autrement ? De plus, il vient de me sauver la vie, comme j'ai sauvé la sienne lorsque Joffrey voulait le tuer. Nous étions quittes, et maintenant ... Le méritait-il vraiment ?

Les yeux embués, je prends une longue inspiration, tentant de calmer mon cœur, que je sens battre à toute allure dans ma gorge, comme s'il voulait s'en échapper. Et puis, sans chercher à masquer les tremblements d'effarement, stupeur ou alors d'indignation dans ma voix, je dis :


❝ ▬ V-vous n'aviez pas à le tuer. Il a sauvé ma vie. ❞


Je pose ma main sur le bois froid et humide du bateau, et, dirigeant mon regard vers le néant que créée la brume, j'ajoute :


❝ ▬ Où nous rendons-nous, Lord Baelish ? ❞


Peut-être n'allons-nous nulle part. Peut-être serais-je destinée à errer au milieu de cette mer. Où pourrais-je aller ? Retourner à Port-Réal ? Hors de question. Aller au Nord ? Il a été enlevé à ma famille depuis longtemps. Et maintenant que le Roi est mort, assassiné, ils vont certainement lancer des recherches dans tout le royaume, et quand bien même auraient-ils déjà trouvé le meurtrier, je reste une Stark. Un nom que l'on associe bien trop souvent à la traîtrise. Je ne suis la bienvenue nulle part.


© By Halloween





HRP1 : Ce retard de quatre mois, que les Sept m'emportent D8 Disouuuulée ._.

HRP2 : tiens ya encore une boule de noël dans mon premier post

_________________
❝ My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel. ❞
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark]
Revenir en haut Aller en bas
"Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark]
» ❝ Quand le chat dort, les souris dansent - Ft. Dorian Mayne
» Si l'amour est un rêve, alors laissez moi dormir... [Loki ♥ ]
» Julianne Oo Quand les hibous dorment les souris dansent oO
» [Moment fort 17] : Quand le chat dors les souris dansent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: Les Terres de la Couronnes
-
Sauter vers: