AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

[FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Ven 21 Aoû - 19:16

le feu sous la glace

naeva & noleen
Qu’avions-nous en commun ? Sans doute un rêve, celui de pouvoir naviguer en toute liberté et rencontrer des êtres et une nature rendant absurde la question du sens de la vie.
L'air était si froid qu'il semblait fait de milliers de minuscules aiguilles, et chaque inspiration brûlait douloureusement la gorge de Noleen ; pourtant c'était à peine si elle y faisait attention tant elle se sentait soulagée d'être à l'extérieur. Winterfell était un château conçu pour résister à l'Hiver, mais cela en faisait aussi une demeure sombre aux murs épais et aux ouvertures aussi rares qu'étroites... C'était cette sensation oppressante qui pesait le plus à la jeune femme, au point qu'elle éprouvait régulièrement le besoin impérieux de parcourir les alentours du château, quel que soit le temps.

Emmitouflée dans un lourd manteau de fourrure, Noleen progressait sans hâte dans la neige. Elle se sentait observée, et un bref regard dans son dos confirma son intuition : une vieille servante la regardait s’éloigner, une expression glaciale sur son visage strié de rides. Sans doute était-elle de ces Nordiens qui restaient intérieurement fidèles aux Stark, bien que ces derniers soient à présent disséminés aux quatre vents ou six pieds sous terre… Ils étaient encore un nombre conséquent à espérer leur retour à Winterfell, et s’ils se soumettaient toutefois aux Bolton, ce n’était que par terreur ou résignation.  Mais la Fer-née était parfaitement consciente que sa présence à elle n’était tolérée qu’à cause de la crainte que leur inspiraient Roose Bolton et son fils ; qu’ils soient soldats ou domestiques, ils la considéraient avec une méfiance vaguement hostile dans la plupart des cas, mais certains d’entre eux allaient carrément jusqu’à lui lancer des regards haineux ou méprisants.

Elle n’était qu’une pillarde à leur yeux, l’une des barbares qui accostaient parfois sur leurs côtes et ravageaient impitoyablement tout sur leur passage, l’une de ceux qui massacraient leurs frères quand ils refusaient de leur céder : une ennemie. Noleen s’appliquait pourtant à rester certes distante mais correcte, néanmoins elle peinait parfois à garder son sang-froid devant leur attitude et brûlait d’envie de leur cracher à la figure qu’elle n’avait pas choisi d’être ici et qu’elle ne tenait pas plus qu’eux à rester en leur compagnie… ! Heureusement, la situation n’était que temporaire et cette certitude l'armait d'une infinie patience. Les Nordiens auraient beau faire, jamais elle ne les laisserait l'atteindre et l'affecter. Elle n'était que de passage parmi ces étrangers et s'en retournerait bientôt à sa patrie et à sa mer...

Tandis qu'elle déambulait sans but, ses pas faisant crisser la neige dans le silence du Bois-Sacré, la jeune capitaine fit soudain face à un arbre étonnant : son tronc pâle contrastait avec les restes d'un feuillage violacé, et un visage humain avait été sculpté dans son écorce. Un visage à l'expression indéfinissable, à la fois austère et mélancolique peut-être, dont les yeux pleuraient des larmes de sève pourpre... Noleen n'avait jamais rien vu de tel. Intriguée, elle alla caresser de ses doigts gantés les sillons qui dessinaient le visage, tout en s'interrogeant sur ce qu'il pouvait représenter. Un dieu ? Un monument funéraire ? Le rappel d'une bataille passé ?...

Mais alors qu'elle faisait lentement le tour de cet arbre imposant, il lui sembla soudain entrevoir, à travers la forêt de troncs et de sapins, une silhouette furtive. La Fer-née fronça les sourcils, curieuse de savoir qui pouvait bien se rendre ici par un temps pareil... A moins que le Gouverneur du Nord ne lui ait collé un chaperon, histoire de l'avoir à l'œil ? Décidée à en avoir le cœur net, Noleen se dirigea d'un pas vif vers l'inconnu sans chercher à se cacher et l'interpella, un brin ironique :

- Dois-je remercier Lord Bolton pour le plaisir de cette rencontre ?



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Dim 25 Oct - 16:19


Le feu sous la glace



Pendant qu'une légère brise agitait le feuillage pourpre de l'arbre sacré, la respiration d'une intruse brisait le paysage statique d'une vapeur argentée. Tout comme la brume qu'elle expirait, la présence de la guerrière en ces lieux n'était qu'éphémère. Depuis maintenant un long moment, elle n'avait pas bougé, le regard dur, fixé sur l'écorce de l'Arbre qui lui faisait face. Plus le temps passait, plus Naeva se perdait dans ses pensées.

Comme renforcés par la mysticité de l'endroit, les récits de la vieille dame qui l'avait hébergée résonnaient entre ses tempes. Les Starks. Sa bienfaitrice faisait partie des fervents partisans de la famille au loup géant. Ainsi donc, l'ancienne sauvageonne l'avait entendu parler du Bois Sacré, un lieu où les Stark (le Lord Eddard en particulier), se recueillaient auprès de leurs Anciens Dieux.

Si elle-même n'accordait pas d'importance à toutes les croyances religieuses des peuples de Westeros, elle ne pouvait s'empêcher d'être déstabilisée par l'atmosphère étrange qui régnait. L'Arbre possèdait une écorce très claire, qui contrastait avec son feuillage rouge foncé. Un visage, marqué par une expression de souffrance mêlée de peine, pleurait des larmes pourpres. L'Arbre-Coeur... Le nom lui revenait.
Le lieu lui même inspirait un silence douloureux, ainsi qu'un sentiment de malaise.

Naeva, assise, gardait le menton reposé sur ses genoux, eux-mêmes ramenés vers sa poitrine pour garder un peu de chaleur. Une larme innatendue roula sur sa joue rosie par le froid. Surprise, la guerrière se releva, réajusta le capuchon de son manteau de peau, et chassa quelques mèches rebelles ainsi que la trace humide de la larme. Il était temps de quitter les lieux. La blonde repris son masque impassible, et s'enfonça dans le bois, le temps de changer les idées noires qui l'avaient gagnée.

Après tout, elle venait de l'autre côté du Mur. Quelques mois l'avaient poussée à se ranger du côté des Starks. Une maison qu'elle estimait noble. Étant donné leur situation délicate, endosser le rôle de mercenaire à leur service lui paraissait la moindre des choses. Alors, son dévolu s'était porté sur la belle Sansa Stark.
Mais si le coeur de la guerrière battait à l'idée de protection, de sang versé, de sacrifices et de cris rageurs, qu'en était-il de sa morale ? Qui était-elle pour prétendre défendre l'honneur des Stark ?

Les sourcils froncés, Naeva se stoppa net en surprenant des bruits de pas. Une femme. L'allure était en effet agréablement cadencée, et légère. Trop fine pour être masculine. Le pas était énergique, souple. Trop pour être mené par une simple paysanne. Piquée au vif dans sa curiosité, la sauvageonne se posta non loin de l'Arbre-Coeur. Faisant corps avec le végétal derrière lequel elle observait, elle fût néanmoins surprise par l'inconnue, qui avait, pendant ce temps, fait le tour de l'arbre pleureur.
La barbare se faufila un peu plus loin, prenant garde à ne pas dévoiler le moindre signe sur son identité.

- Dois-je remercier Lord Bolton pour le plaisir de cette rencontre ?

L'inconnue s'était vivement rapprochée.
Naeva grimaça. Ce n'était point le moment de se faire repérer. Effleurant le pommeau de son épée, elle tiqua en sentant la corde de son arc lui serrer le buste. Comme allure discrète, il y a avait bien mieux. Se maudissant un instant de ne pas avoir laissé son arc encore quelques jours dans sa cachette, elle sorti de sa cachette quelques secondes avant que l'inconnue ne la dépasse.

- Si c'est le LordBolton que vous cherchez, vous perdez votre temps ici.


Profitant de son léger effet de surprise, elle analysa la femme qui lui faisait face. Un long manteau de riche fourrure. Elle devait être aisée. Une broche que Naeva ne connaissait encore pas. La vie de l'autre côté du Mur ne vous apprends pas grand chose sur les Maisons de Westeros. Aussi aurait-elle pû se trouver devant une femme de haut dirigeant qu'elle ne l'aurait pas su. Bien qu'à y réfléchir... La guerrière n'avait pas vu de Dame aussi bien vêtue et avec une si belle allure. L'annonce du Lord Bolton devait faire se déplacer toutes sortes de gens. Aussi Naeva ne se laissa pas impressionner le moins du monde. Réajustant son capuchon, elle se tint bien droite, avant de continuer :

- Qui êtes-vous donc, pour vous attendre à être face à l'un des Boltons ? Vous n'aviez pourtant pas l'air ravie d'une telle rencontre, madame...


Si elle savait son langage étrange aux oreilles d'une personne de haut rang, ce n'était pas vraiment un mal. Peut être arriverait-elle à passer pour une simple fermière un peu aventureuse ?




© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Dim 1 Mai - 20:52

le feu sous la glace

naeva & noleen
Qu’avions-nous en commun ? Sans doute un rêve, celui de pouvoir naviguer en toute liberté et rencontrer des êtres et une nature rendant absurde la question du sens de la vie.
- Si c'est Lord Bolton que vous cherchez, vous perdez votre temps ici.

La voix avait résonné devant elle. Noleen fouilla vivement les alentours du regard, sa main se portant par réflexe au niveau de sa dague ; mais elle se contenta de l’effleurer, tandis que son interlocutrice sortait de l’ombre. Une silhouette féminine, un visage fier et déterminé à-demi  dissimulé par un capuchon duquel s’échappaient quelques mèches blondes et rebelles. Les deux jeunes femmes se toisèrent un instant en silence, à la manière de deux animaux qui tentent d’évaluer à quelle espèce l’autre appartient. Méfiante mais curieuse, la Fer-née  détailla l’accoutrement de l’inconnue : un manteau en peau de bêtes, un arc qui dépassait de derrière l’une de ses épaules et même une lame à son côté. Peut-être s’agissait-il d’une chasseresse employée par Roose Bolton ?

Quoiqu’il en soit, cette dernière devait ignorer à qui elle s’adressait : les domestiques du château craignaient trop leur seigneur pour risquer de manquer de respect à son invitée – c’était, certes, bien à contrecœur qu’ils la servaient, mais jamais ils ne l’auraient directement offensée… Tandis que cette demoiselle s’adressait à elle sans déférence particulière et soutenait même son regard avec un aplomb inédit !

Sans doute Noleen aurait-elle du s’en montrer offensée – à défaut de l’être réellement –, mais c’était la première fois depuis plusieurs jours qu’on s’adressait à elle sans dégoût ou colère voilée – exceptions faites des Bolton qui déployaient des trésors de bienveillance et de courtoisie, mais dont les mots et les gestes sonnaient affreusement faux.

- Qui êtes-vous donc, pour vous attendre à être face à l'un des Bolton ? Vous n'aviez pourtant pas l'air ravi d'une telle rencontre, madame...

Voilà qui confirmait les soupçons de la jeune capitaine : elle se trouvait face à la seule Nordienne des environs qui ne la haïssait pas encore… Mais nul doute qu’une fois qu’elle saurait ses origines, elle lui cracherait à la figure, à l’instar de ses compatriotes. A cette pensée, une vague de lassitude envahit Noleen et, bien que consciente qu’elle regretterait probablement sous peu cet accès de « faiblesse », elle décida de passer outre les convenances. Au moins, elle pourrait songer qu’elle avait eu un contact plus ou moins sincèrement cordial, aujourd’hui…

- Je suis… l’hôte de lord Bolton. déclara-t-elle, sybilline. Et sous peu, je deviendrai la promise de son fils, Ramsay. Aussi rencontrer lord Bolton en ces lieux m’avait paru fort probable, un homme devant certainement être désireux de s’entretenir en privé avec la future épouse de son héritier ; et ces bois me semblaient être un endroit propice aux discussions loin des oreilles indiscrètes…

Sachant qu’elle s’aventurait en terrain glissant, la Fer-née observa avec attention les réactions de la chasseresse à la mention du nom des maîtres des lieux. Elle-même avait pris soin de se composer un visage indéchiffrable et neutre en prononçant ces mots : cette « rencontre » inopinée pouvait tout aussi bien être un moyen pour l'Écorcheur de s’enquérir des véritables intentions de Noleen à leur égard, aussi la prudence était-elle de mise… La jeune capitaine ne voulant surtout pas commettre l’erreur de sous-estimer celui qu’elle considérait comme un adversaire.

La neige continuait à tourbillonner et la brume s’épaississait peu à peu, isolant le Bois Sacré du reste du monde. Faisant quelques pas dans le manteau blanc qui crissait sous ses semelles, la brune invita d’un petit mouvement de tête la Nordienne à l’accompagner. Elle inspira profondément l’air brûlant de glace, sa poitrine se soulevant lentement au gré de sa respiration, savourant la sensation que l’univers se résumait à elles et à cet immense arbre aux larmes pourpres. Elle reprit d’un ton volontairement froid et dur :

- Quant à mon soi-disant manque d’enthousiasme en ce qui concerne messires Ramsay et Roose Bolton, c’est une insinuation grossière et malvenue…

Mais tout-à-coup, sans bien savoir pourquoi, elle ficha son regard bleu dans celui de la chasseresse et, bien qu’incapable d’expliquer ce qu’elle y avait discerné, elle fut prise d’un soudain désir d’honnêteté aussi impérieux que dangereux. Elle se risqua alors à poursuivre, pendant qu’une partie d’elle-même lui disait qu’elle jouait avec le feu :

- … Ces seigneurs sont aussi nobles que respectables et je n’aurais de cesse de les servir et de les honorer.

A la pensée que ces mots sortaient de sa propre bouche, Noleen faillit avoir un haut-le-cœur. Toutefois, l’étincelle impertinente qui s'était allumée dans ses prunelles démentait ses propos et la rassérénait un peu ; elle n’était pas complétement traître à elle-même.

Mais en réalité, la jeune femme ne savait même pas si elle devait espérer que son interlocutrice saisisse ou non l’ambivalence de ses paroles…

- Par ailleurs, j'ignorais que ce bois était accessible à tous...? Je le pensais réservé au habitants du château. Mais il est vrai que je ne suis guère familière des usages, ici...

Son interrogation sur l'identité de la jeune femme était à peine déguisée, mais après tout, qu'avait-elle à redouter de la part d'une simple chasseresse ?


fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Dim 8 Mai - 19:15
Le feu sous la glace
feat. Noleen Harloï



Le visage fermé, les yeux légèrement plissés, la guerrière se tenait face à l'inconnue, qui était effectivement trop bien vêtue pour être de simple naissance. Du reste, y avait-il encore des villageois qui s'aventuraient ici ? Naeva aurait parié qu'ils étaient bien trop effrayés par l'ombre grandissante des Bolton. Peut être redoutaient-ils aussi de tomber sur le fantôme d'un Stark disparu... Toujours est-il que la visiteuse se présenta comme une future membre des rangs des traîtres. Ignorant l'accélération cardiaque qu'elle subissait à la mention du nom "Ramsay", la froide blonde resta de marbre.

Le silence plana un instant, pendant lequel de multiples flocons de neige élisait domiciles sur leurs capuches respectives. L'une face à l'autre, il était évident qu'elle ne partageait pas grand chose, si ce n'est l'envie de se recueillir en ces lieux sacrés.
Les paroles que lui desservit l'inconnue eurent pour effet d'arracher un frisson d'agacement à l'ex sauvageonne. Comment cette femme pouvait-elle raisonnablement parler d'honneur en mentionnant les traîtres.
Sans trop savoir pourquoi, Naeva se persuada qu'il s'agissait d'une simple formule, usitée parfois par les gens de haute lignée.

« Par ailleurs, j'ignorais que ce bois était accessible à tous...? Je le pensais réservé au habitants du château. Mais il est vrai que je ne suis guère familière des usages, ici... » les muscles de son visage se tendirent sans qu'elle puisse les contrôler. Qu'insinuait-elle ? Bien sûr, son sang était plus élevé. Mais cette façon de se supposer supérieure était une source d'agacement certain pour la jeune femme. Ainsi donc, elle n'était pas Nordienne. Pourtant, elle paraissait aussi froide que les lieux dans lesquels elles évoluaient actuellement.

Elle ne s'était pas clairement présentée. Aussi, Naeva n'allait certainement pas se risquer à le faire. Peut-être que les usages recommandaient de s'incliner, ou d'accorder une formule de politesse propre à son rang. Pourtant, la blonde s'en dispensa. Bien trop farouche pour se courber face à cette femme, qui revendiquait sa future appartenance aux êtres que Naeva rêvait secrètement d'achever de sa main. Ne quittant pas les yeux glacés de sa nouvelle interlocutrice, la guerrière entama une marche dans le but de s'asseoir à son côté. Pas trop près non plus.
Finalement, c'est le côté sauvage qui s'exprima à sa place. Elle regretta immédiatement ses propos, crachés avec une haine à peine voilé, mais il était trop tard.

« Comment pouvez-vous vous unir à l'un des représentant de cette maison ? »

Et encore, elle s'était arrêtée à temps. Ses mains posées à plat sur le genre de banc qui les accueillait, elle gratta vivement la couche de neige de ses ongles, avant d'ajouter froidement : « Naeva. Simple nordienne. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Dim 8 Mai - 20:44

le feu sous la glace

naeva & noleen
Qu’avions-nous en commun ? Sans doute un rêve, celui de pouvoir naviguer en toute liberté et rencontrer des êtres et une nature rendant absurde la question du sens de la vie.
Aussi dure et impassible que les glaces de ce pays. La Nordienne ne laissa aucune émotion affleurer sur son visage, pas même une infime crispation des mâchoires qui aurait pu trahir ses intentions à l'écoute des paroles de Noleen. Celle-ci avait eu beau la scruter, les pensées de la guerrière lui demeuraient inaccessibles : seul un frisson, de froid sans doute, l'agita brièvement.

Bien que vaguement méfiante, la Fer-née avait l'impression d'avoir fait des efforts pour engager un semblant de conversation disons, sans animosité particulière, en dépit des circonstances... Mais son interlocutrice demeurait distante et sur la réserve : la mention des Bolton ne l'avait apparemment pas mise en confiance. Mais comment s'en étonner ? Seuls leurs domestiques et leurs vassaux les louaient non par dévotion mais par terreur, et il fallait être dérangé pour les aimer sincèrement... Noleen avait rencontré une jeune femme dans ce cas, la fille du palefrenier... La Fer-née avait vu l'éclair de haine pure dans ses yeux quand Ramsay l'avait présentée à ses gens comme sa future épouse. Fallait-il qu'elle soit aussi cruelle et tordue que lui pour en être ainsi folle amoureuse ?!

Peu importait, après tout : en venant ici, Noleen ne s'attendait pas à se faire des amis. Et si Ramsay était devenu un allié de choix, il n'en était pas moins le tortionnaire de Théon. L'image de Schlingue, pitoyable, crasseux et tremblant, hantait son sommeil autant que ses journées, puisqu'elle ne pouvait éviter de le croiser dans Winterfell. Mais elle devait faire le deuil de son cousin : de toute évidence, Théon était mort des mains de son futur fiancé et la brune savait qu'elle le ferait payer pour ce crime, un jour, fût-ce dans vingt ans... Le Nord n'oubliait pas, mais elle saurait également se souvenir, le moment venu.

La chasseresse n'avait apparemment pas saisi le sous-entendu latent dans ses derniers propos, et Noleen en ressentit un lâche soulagement ainsi qu'une déception confuse... Mais au moment-même où elle songeait cela, la Nordienne réagit avec une fougue inattendue mêlée de haine :

- Comment pouvez-vous vous unir à l'un des représentants de cette maison ?

La jeune capitaine se tourna aussitôt vers elle, surprise par une telle virulence. Mais la jeune femme fuyait son regard et se contenta de se présenter d'un ton glacial. Le terme qu'elle avait choisi pour se désigner fit naître un petit sourire ironique sur les lèvres de la Fer-née et le franc-parler qu'elle utilisait avec ses compagnons insulaires revint au galop, comme en réaction à l'audace de la blonde :

- C'est comme ça que vous vous considérez, dans le Nord, comme de "simples nordiens"...? Pas étonnant que personne n'ose tenir tête aux Écorcheurs, si vous vous dépréciez de la sorte. Qu'est-ce que vous croyez, que leurs couilles à eux sont d'or ?...

Elle ponctua sa phrase d'un reniflement méprisant. Les dés étaient jetés, la galère voguerait ou coulerait. Dans tous les cas, ce serait la parole d'une "simple nordienne" - si c'était vraiment ce qu'elle était... - contre celle d'une Lady. Les risques étaient minimes, et elle n'avait rien à cacher, au fond. Autant se jeter à l'eau. Après un rapide regard à la guerrière, Noleen poursuivit d'un ton plus mesuré :

- De là d'où je viens, on apprend aux gosses que seuls comptent la force et le mérite. Même un fils de mendiant peut devenir capitaine s'il se bat pour atteindre son objectif. Il n'y a pas de "simples" personnes. Il y a ceux qui ont les tripes d'arracher à la vie ce qu'ils veulent, et ceux qui se laissent noyer par elle. Chez vous, même des fous peuvent se retrouver au pouvoir...

Elle approcha sa main gantée de son visage pour mieux observer la dentelle d'un flocon de neige niché au creux de sa paume. C'était plus fin que toutes les étoffes ornées qu'elle avait pu voir jusqu'à présent.

- Je m'appelle Noleen. La jeune femme tourna à nouveau les yeux vers son interlocutrice, avec plus de curiosité que d'agressivité dans ses prunelles. Mon union à Ramsay Bolton était tout d'abord la volonté de mon père, mais il se trouve que mes intérêts me portent également vers lui... Toutefois je n'ai nulle intention de me laisser noyer par mon destin. Ce qui est mort ne saurait mourir.

Un rire léger conclut son propos, puis elle reprit avec plus de sérieux, tout en essayant de croiser le regard de la guerrière :

- Tu es différente de tous les Nordiens que j'ai rencontré jusqu'à présent... Tu ne sembles pas craindre tes seigneurs ?



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Lun 9 Mai - 9:32
Le feu sous la glace
feat. Noleen Harloï



Si quelques minutes auparavant, elle errait au sein du bois sacré, d'une démarche lente et haute, évoluant parmi les ombres, tout cela était révolu. Elle était tombée sur une inconnue, qui semblait avoir elle aussi besoin d'un moment de paix, et avait donc dirigé ses pas en ce lieu paisible et divin. Pendant son pèlerinage, Naeva, pourtant sûre d'elle, avait douté de la légitimité de sa présence. Mais maintenant qu'elle était assise à côté de cette femme, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle avait davantage le droit de respirer l'air du bois sacré.
Quoi qu'il en soit, la Nordienne n'avait pas pu tenir sa langue, et le venin qui brûlait son sang l'avait faite parler.

Presque aussitôt, l'inconnue avait porté son attention sur elle, comme surprise de cette soudaine et véhémente manifestation. La froide blonde s'était alors présentée, la morsure sourde de la neige sous ses doigts catalysant quelque peu son animosité. Jamais Naeva ne donnait son nom la première. C'était une sorte de règle tacite de sécurité. La réponse de son interlocutrice, pourtant vive, glissa sur la chasseresse. Elle avait perdu son calme une fois, elle veillait maintenant à rester de marbre. Ses yeux glacés résolument fixés sur le tronc d'un arbre noueux, elle se détendit cependant. La jeune femme semblait venir d'un endroit plutôt lointain. Jamais Naeva n'avait entendu le titre de "Capitaine". Son ignorance des nombreux peuples et maisons de Westeros aurait pu la trahir, aussi, elle ne répondit rien.

L'inconnu dissipa le mystère qui planait toujours sur son identité. Noleen... C'était un joli prénom. Court, féminin, élégant. Elle semblait le porter à merveille.
Les épaules de l'ancienne sauvageonne se raidirent quelque peu lorsque le regard de son interlocutrice se posa sur elle, mais surtout quand elle fit mention de son union au bâtard Bolton. Ainsi donc, elle y avait des intêrets ? Pour Naeva, s'était tout à fait abstrait. Elle considérait que les avantages en question devaient concerner des terres, des titres... Mais pour la guerrière, rien au monde ne valait une union avec un individu aussi perfide que Ramsay. Étrangement, elle éprouvait même une certaine empathie pour Noleen. Comme tout ce qu'il touchait, il allait lui faire du mal.

Elle reprit la parole, et cette fois, Naeva se détourna vers elle. Sa remarque lui arracha un sourire satisfait. Bien sûr qu'elle était différente. Analysant un instant le visage lisse et les yeux clairs de la jeune femme, elle haussa les sourcils pendant que le coin de sa bouche s'étirait en un demi-sourire amusé.

« Peut-être ne sont-ils pas mes Seigneurs ...? »

Suite à quoi, elle replongea son attention sur la zone boisée qui s'étendait devant elles. Après tout. Noleen avait fait mention abstraite de sa haute naissance. Elle pouvait se permettre de faire mention de ses propres origines lointaines. Peut-être que le Bois Sacré était bel et bien animé de magie. Peut-être qu'il était possible, et plus aisé, de parler librement, de s'autoriser quelques informations secrètes ? Elle ne reverrait sans doute jamais la future Bolton. Ou peut être qu'un jour, elle serait face à elle, le sang du bâtard encore frais sur sa lame...

Naeva fit taire la satisfaction qui gonflait en elle à cette idée meurtrière. Dans le léger silence qui s'était installé, la Nordienne se décida à formuler la question qui tournait dans sa tête.

« D'où venez-vous ? »

Son attention se porta de nouveau sur sa voisine, qu'elle détailla d'un regard froid mêlé d'une certaine forme de curiosité. Elle était richement vêtue. A elles deux, elles constituaient presque de parfait opposés. Et pourtant, malgré l'obscure chevelure qu'elle possédait, Noleen dégageait elle aussi une forme de froideur, tout de même légèrement différente.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Lun 9 Mai - 23:32

le feu sous la glace

naeva & noleen
Qu’avions-nous en commun ? Sans doute un rêve, celui de pouvoir naviguer en toute liberté et rencontrer des êtres et une nature rendant absurde la question du sens de la vie.
Pour la première fois depuis le début de la conversation, un léger sourire était né sur le visage de la guerrière et Noleen en ressentit une étrange satisfaction. Outre le fait que c'était le premier sourire sincère et spontané qu'on lui adressait plus ou moins directement depuis plusieurs jours, cette simple action avait brièvement métamorphosé Naeva, adoucissant imperceptiblement ses traits jusqu'alors glaciaux et indéchiffrables.

Sa réponse énigmatique plut à la Fer-née autant qu'elle l'intrigua : elle haussa un sourcil interloqué, non sans une ombre de sourire perplexe. Comment une Nordienne pouvait-elle échapper à la domination du Gouverneur du Nord lui-même ? A moins qu'elle ne soit pas vraiment du Nord ? Et pourtant, tant sa peau pâle que sa chevelure et ses yeux clairs poussait à le croire... Même ses habits de peau étaient parfaitement adaptés aux rudes conditions de ces territoires. Ou alors, considérait-elle qu'elle ne dépendait pas de leur bon vouloir, pour une quelconque raison mystérieuse ?... Quoi qu'il en soit, cette affirmation de liberté ne pouvait que trouver un écho favorable en Noleen, elle-même si attachée à son indépendance.

Mais déjà Naeva poursuivait après quelques instants plongée dans ses pensées, et sa question on-ne-peut-plus-directe n'attendait nulle dissimulation. Comme si elle avait accepté à son insu un pacte tacite d'honnêteté sur certains points vis-à-vis de son interlocutrice, la brune ne songea pas à arranger la vérité ; pourtant, elle savait au fond d'elle-même qu'elle serait déçue si la Nordienne la rejetait violemment comme tous les autres. Déçue et peut-être même vaguement blessée. Cela n'avait bien évidemment aucun sens, car cette chasseresse - ou quoi qu'elle fût d'autre - n'était personne à ses yeux ; mais elle ne parvenait pas à se défaire de l'impression de... sentiment positif que lui inspirait la jeune femme - sans doute parce qu'elle était la seule avec qui elle avait pu partager un moment vrai depuis son arrivée dans le Nord.

- Je viens des Iles de Fer, au sud-ouest d'ici. déclara-t-elle finalement simplement, le regard perdu dans la brume environnante qui semblait faite de coton. C'est un endroit où se mêlent l'océan, la pierre et le ciel, et où l'air sent les algues et l'iode. La mer est partout autour de toi, son sel incruste ta peau et même son écume coule dans tes veines. Et quand tu navigues, que tu sens toute sa puissance retenue sous la coque de ton ridicule bout de bois, quand tu la connais et la comprends chaque jour mieux mais qu'elle demeure pourtant une éternelle énigme, sauvage et imprévisible, alors tu te sens parfaitement vivante. Libre.

Ces mots reflétaient à passion inconditionnelle que Noleen portait à la mer et à ses Iles natales, mais ils n'avaient pas la flamme qui les habitait d'ordinaire quand elle abordait le sujet. Cette fois, sa voix était plus basse, nouée par une émotion qu'elle s'efforçait de toutes ses forces de dissimuler. Son univers familier lui manquait : jamais encore elle n'était demeurée si longtemps loin de l'océan. La nuit, quand la bise perfide du Nord mugissait contre les murs de sa chambre, elle croyait entendre la mer ronfler, et dans son sommeil lui venait la pensée qu'elle était de retour chez elle... La désillusion n'en était que plus amère au matin.

Dans l'expectative d'une réaction, la jeune femme reporta son attention sur Naeva, son regard s'arrêtant sans qu'elle n'y prenne garde sur ses pommettes hautes, ses lèvres, sa gorge claire... Elle se rendit brutalement compte qu'elle la détaillait de façon... inappropriée - et totalement inattendue -, et tenta reprendre contenance en relançant la conversation pour masquer son trouble :

- Ainsi, tu es une Nordienne mais les Écorcheurs ne sont pas tes seigneurs... Noleen laissa sa phrase en suspens afin que la guerrière puisse poursuivre et en dire plus si elle le souhaitait, sans se sentir contrainte. Après tout, un partage sincère supposait un respect de ce que l'autre désirait ou non partager...  Qu'est-ce qui t'amène si près des Bolton, toi qui ne leur est ni soumise ni dévouée ?... Westeros est immense ; pourquoi rester près de ces... hommes, elle grimaça, quand on peut apprécier l'absence de leur compagnie n'importe où ailleurs ?



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Mar 10 Mai - 14:13
Le feu sous la glace
feat. Noleen Harloï



Les deux femmes, assises côte à côte, brisaient parfois le silence paisible de leurs mots. Si Naeva était parfaitement à l'aise dans cette atmosphère glaciale et ces lieux désertiques, elle pensait qu'il en était de même pour Noleen. C'est le regard lointain qu'elle lui répondit :  Je viens des Iles de Fer, au sud-ouest d'ici. Les Iles de Fer... Ce nom n'évoquait absolument rien à la Nordienne. Mais elle ne s'en formalisa pas. Après tout, ses connaissances étaient limitées concernant la géographie de Westeros. Sa vie s'était principalement résumée à la connaissance du désert blanc, au delà du Mur.
La brune poursuivit, et la blonde l'écouta avec attention, détaillant distraitement l'expression quelque peu lointaine qu'elle abordait maintenant.
Malgré elle, Naeva éprouva une sorte d'admiration mêlée de curiosité. Cette femme s'exprimait bien. Elle jouait avec les mots, leur donnant un sens, et surtout, une signification imagée. Même si la guerrière n'avait jamais vu la Mer, elle arrivait à se l'imaginer. Noleen en faisait une description captivante, qui donnait envie de voir les lieux qu'elle peignait.

Naeva esquissa un sourire approbateur quand le dernier mot lui parvint. Libre. La façon dont la jeune femme l'avait prononcé avait fait écho jusque dans son coeur. La blonde avait une certitude naissante. Elle avait à faire à une âme soeur, une âme sauvage et fière, que rien ni personne ne pourrait assagir. C'était à la fois apaisant et étrange. Depuis qu'elle avait passé le Mur, jamais elle n'avait eu connaissance d'une personne à la flamme farouche. Son apparence froide et quelque peu hautaine -certainement dûe aux usages liés à une haute naissance- ne trompait guère. Le feu se cachait sous la glace.
Et pourtant... La Nordienne plissa les yeux, surprise de ressentir chez son interlocutrice une forme altérée de... Nostalgie ? Au fond, qu'y avait-il de vraiment étonnant à cela ? Au vu de ses paroles, Noleen semblait clairement attachée à ses terres natales. Se retrouver ici ne devait pas réellement être une joie.
Cependant la brune impassible repris contenance, et se retourna vers elle avant que Naeva ne puisse s'interroger davantage.

La jeune femme dirigea de nouveau la conversation. Elle avait parlé avec sincérité, et la guerrière s'étonnait d'avoir presque envie de faire de même. Seulement, c'était risqué. Elle ne connaissais pas assez bien Noleen pour livrer ses origines, et son but, sans craindre une contrepartie. Et pourtant, la chaleur naissante des bases d'une étrange confiance s'insinuait dans ses veines, côtoyant le flux farouche de son sang criant vengeance.
Le rictus qu'elle afficha en mentionnant les Écorcheurs ne lui échappa pas. Naeva lui adressa malgré elle un léger sourire qui sous entendait beaucoup sur ce qu'elle pensait de ces hommes. La Nordienne observa un instant l'étoffe élégante qui avait été cousue pour habiller les mains fines de son interlocutrice. Comment pouvait-elle présenter les choses, sans trop en dire ? Sans s'emporter si elle abordait le sujet houleux des Bolton ? Elle était bien consciente de ne pas être aussi douée de parole que la femme aux cheveux de jais. Finalement, elle se redressa, et comme Noleen l'avait fait auparavant, laissa son regard glacé se perdre au devant d'elle. De nouveau captivée par l'éphémère danse des cristaux neigeux, elle prit une lente inspiration avant de se lancer.

« J'ai grandi assez loin d'ici. Là ou le froid, la glace et le vent sont autant de lames qui finissent par avoir raison de la douceur du coeur. Comme vous, ou du moins je me plais à le penser, j'ai décidé que nul ne dicterait ma conduite. Moi seule déciderait du chemin à emprunter. C'est pourquoi j'ai quitté toute familiarité, la mort de mes parents ayant achevé de me convaincre.  » Ses yeux cillèrent un instant, mais sa voix restait forte et appuyée « Arrivée ici, j'ai eu la chance d'être accueillie par une simple fermière. En échange de garantir sa sécurité, elle m'a logée. Son coeur était brave, farouche, et certainement l'un des plus pur qu'il m'ai été donné de rencontrer. Et puis j'ai trouvé le chemin qu'il me faut poursuivre. La quête à laquelle vouer ma vie. Qui me mène jusqu'ici. »

C'était beaucoup d'informations. Beaucoup plus qu'elle n'en avait jamais livré. Au moins sa quête restait secrète. La blonde gratouilla le fin manteau neigeux qui habillait leur assise du bout des doigt. Elle avait toujours aimé la morsure froide, mais sincère de la neige. Elle imita Noleen, et, se tournant vers elle, dirigea la conversation ailleurs.

« Il ne m'a pas été donné de voyager. J'ai bien peur ne connaître autre chose que le froid et la neige. Mais, telle que vous la décrivez, je nourris l'espoir de voir la Mer de mes propres yeux, et de savourer l'instant avec ne serais-ce que la moitié de votre passion. »

Et qui sait, peut-être qu'un jour, ce fantasme se réaliserait ? KOM UN OTRE FANTASME MDR

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Mar 10 Mai - 22:26

le feu sous la glace

naeva & noleen
Qu’avions-nous en commun ? Sans doute un rêve, celui de pouvoir naviguer en toute liberté et rencontrer des êtres et une nature rendant absurde la question du sens de la vie.
Noleen avait écouté avec attention la Nordienne raconter son histoire, comme cette dernière l'avait fait pour elle-même. Un respect nouveau se tissait peu à peu entre les deux jeunes femmes en dépit de leurs différences et de leur réserve mutuelle, ainsi qu'une confiance inattendue, fragile mais bien présente.

La guerrière avait connu la souffrance, la perte d'êtres chers, la solitude et les éprouvantes conditions climatiques du grand Nord ; à l'évocation d'un froid plus terrible encore que celui qui régnait déjà ici, la Fer-née ne put réprimer un frisson. Frisson de crainte, mais aussi d'admiration pour les êtres qui parvenaient à vivre dans un pays où les neiges et le froid régnaient en maîtres impitoyables. Mais surtout, malgré la pudeur dont Naeva faisait preuve en évoquant son parcours de toute évidence chaotique, Noleen sentait qu'elle était face à une âme forte et profondément libre, à la détermination aussi inébranlable que les glaciers qui l'avaient vu naître.

- Je suis désolée... Des mots chuchotés, à l'écho bizarre car peu familiers dans la bouche de la jeune capitaine ; mais ils étaient à la fois sincères et tristement communs.

Une phrase, en particulier, avait retenu son attention : j'ai trouvé le chemin qu'il me faut poursuivre. La quête à laquelle vouer ma vie. Tout en observant sans y songer les doigts nus de la Nordienne que le contact avec la neige ne semblait nullement déranger, Noleen s'interrogea comme dans un état de semi-conscience sur ses propres objectifs. Avait-elle trouvé son propre chemin, sa quête ? Bien sûr. Elle voulait que Harloi et ses habitants prospèrent ; et si le Dieu Noyé le voulait, elle administrerait de son mieux les Iles de Fer toutes entières et passerait sa vie sur cette mer qu'elle chérissait tant. Le visage de Qhorin s'imposa brièvement à ses pensées, mais elle l'en chassa aussitôt. Oui, peut-être... Peut-être un jour Qhorin croiserait-il sa voie et ferait-il un bout de chemin avec elle ; mais pour l'heure, son ami d'enfance était à des lieues de Winterfell et étrangement, à des lieues de ses préoccupations actuelles. Fait rare ces derniers temps, l'instant présent lui offrait quelque chose qu'elle peinait encore à identifier ; mais ce dont elle était sûre, c'était qu'elle voulait en profiter pleinement et qu'il n'y avait de place dans son esprit que pour la Nordienne, pour ce lieu hors du temps et pour les flocons témoins de leurs confidences.

Naeva n'avait qu'à-moitié répondu au pourquoi de sa présence ici et la Fer-née ne s'y trompa pas, mais en définitive cela lui semblait accessoire... Sa quête n'appartenait qu'à elle.

Comme la guerrière revenait au thème de la mer, Noleen lui décocha un sourire tout en fichant son regard bleu dans ses yeux clairs.

- Tu la verras un jour, j'en suis persuadée. Quand j'aurai... retrouvé mon indépendance, si tu le souhaites, je t'y emmènerai et nous traverserons l'océan jusqu'à rejoindre les Iles de Fer. Je t'en donne ma parole.

La capitaine ne prenait pas ses serments à la légère, à la différences de nombre de courtisans qui faisaient de leurs promesses un style de conversation mondaine. Si Naeva le désirait, le moment venu, elle respecterait son engagement sans que la pensée de s'y soustraire ne l'effleure seulement.

Mais sans qu'elle sache vraiment pourquoi, tout-à-coup, Noleen ressentit toute l'incongruité de sa situation et elle laissa échapper un petit rire qui sonnait faux.

- Tu es bien la première Continentale à ne pas vouloir m'arracher les yeux à cause de mon origine Fer-née, et je ne m'attendais certes pas à ce que quiconque ici s'intéresse à la mer...! Es-tu sûre d'être une vraie Nordienne ?

Sous le vernis de la plaisanterie se dissimulaient un compliment et même un remerciement : celui de ne pas s'arrêter aux apparences. De lui donner une chance d'être elle-même. De lui offrir ce moment à part et bienfaisant.



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Mer 11 Mai - 10:19
Le feu sous la glace
feat. Noleen Harloï



Bien qu'extrêmement fière et au mental d'acier, la Nordienne se rendait compte qu'au fond, les terres désolées et glaciales du grand Nord lui manquait. Pas autant que Noleen regrettait l'immense étendue d'eau salée, mais l'empreinte de la nostalgie marquait également son coeur.
L'effleurement incessant de ses doigts sur la fine pellicule neigeuse agissait cependant comme un calmant. Après tout, de quoi se plaignait-elle ? Elle menait sa vie comme elle le désirait, et contrairement à la Lady à son côté, le dépaysement n'était pas aussi brutal. La brune manifesta d'ailleurs une forme d'empathie, ce qui étonna fortement la barbare. Désolée de ? Elle n'y était pour rien... Et puis, chaque être avait dû surmonter bien des obstacles pour arriver là ou il en était. Ceux qui s'y refusaient demeuraient faibles, et ne faisaient que s'exposer plus docilement à la fatalité du destin. Du moins, c'est ainsi que Naeva voyait les choses.

A la mention de son envie de voir la Mer, le visage de la Fer-Née s'illumina, et c'est en souriant qu'elle lui répondit : Tu la verras un jour, j'en suis persuadée. Quand j'aurai... retrouvé mon indépendance, si tu le souhaites, je t'y emmènerai et nous traverserons l'océan jusqu'à rejoindre les Iles de Fer. Je t'en donne ma parole. La blonde entrouvrit la bouche, et lui retourna des yeux ronds. Noleen... Lui faisait une promesse ? Elle était très surprise. Ne sachant pas trop quoi répondre après un tel honneur, elle cligna des yeux, et se contenta de sourire en inclinant la tête. Un remerciement aussi mince soit-il devait bien être la moindre des choses. Un peu perturbée à l'idée de voguer aux côtés de la Capitaine aux cheveux de jais, Naeva ré-ajusta son capuchon, avant de souffler un inhabituel « Merci. » La blonde n'avait jamais réellement songé quitter le Nord. C'est là qu'elle agissait, après tout. Mais étrangement, l'idée d'accompagner Noleen ne la dérangeait pas plus que ça... Ce constat perturbant fut chassé de son esprit par le léger rire de son interlocutrice.

Tu es bien la première Continentale à ne pas vouloir m'arracher les yeux à cause de mon origine Fer-née, et je ne m'attendais certes pas à ce que quiconque ici s'intéresse à la mer...! Es-tu sûre d'être une vraie Nordienne ? Ainsi donc, les gens d'ici disposaient d'une mauvaise opinion à son égard ? A la voir comme ça, dans ce lieux sacré, la barbare ne voyait pas trop pourquoi... Mais elle pouvait toujours se renseigner. Naeva haussa un sourcil, avant de répondre sur un ton taquin : « Peut-être est-ce mon ignorance concernant votre peuple qui fais que vous soyez encore en vie, chère amie » Elle avait employé les derniers mots, qui pour elle, illustraient parfaitement la cupidité futile que les dames de la cour utilisaient lors de conversations entre bonnes femmes.
Bien évidement, le tout était ironique, puisque à l'évidence... La blonde passait un bon moment. Entre le début de leur entrevue et l'instant présent, l'atmosphère avait bien changée... Si au commencement, les deux femmes se jaugeaient comme pour déterminer laquelle des deux sauterait à la gorge de la seconde, elles se retrouvaient maintenant assises, à ponctuer le bal incessant des flocons par leurs paroles teintées de semblant de confidences.

A présent que la conversation était de nouveau plus ou moins axées sur les origines de la brune, Naeva plissa les yeux en la détaillant. « Vous êtes une Lady de haute naissance, n'est ce pas ? » la Nordienne en était quasi-certaine. C'était assez étrange, d'ailleurs. A elles deux, elles représentaient de presque parfaits opposés, et pourtant, la blonde ne se souvenait pas avoir été autant enchantée d'avoir de la compagnie. « En quoi consiste le rôle d'un... Ou d'une, "Capitaine" ...? » Les sourcils froncés, les lèvres pincées, voilà qu'elle redevenait la Sauvageonne curieuse d'en connaitre davantage sur ce monde dont elle ignorait tout.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Ven 13 Mai - 1:32

le feu sous la glace

naeva & noleen
Qu’avions-nous en commun ? Sans doute un rêve, celui de pouvoir naviguer en toute liberté et rencontrer des êtres et une nature rendant absurde la question du sens de la vie.
La réponse de Naeva, taquine et moqueuse des us des courtisans, acheva de briser les ultimes réserves que la Fer-née pouvait encore nourrir à son encontre. Cette jeune femme n'avait décidément rien de commun avec l'image que Noleen se faisait jusqu'alors des Continentales, et voilà qu'elle faisait en plus preuve d'un humour acéré !

- C'est hélas plus que probable, et je suppose que je devrais me garder de vous révéler les coutumes des miens, si je désire vivre encore quelques temps... répliqua la brune avec un sourire rieur. ... Seulement, j'ai toujours aimé vivre dangereusement...

Mais comme elle prononçait ces mots d'une voix joueuse, son regard se posa sur les lèvres de la guerrière et elle se sentit tout-à-coup brutalement assaillie par une soif nouvelle, comme un feu intérieur inattendu que seules ces lèvres pourraient apaiser. Réalisant combien ses pensées échappaient à son contrôle, la jeune femme tressaillit, perdue, et se força à détourner les yeux. Par le Noyé, que lui arrivait-il ? Cette sensation de trouble ne lui était pas inconnue, mais cette fois...

Noleen se refusa aussitôt à aller plus avant dans ses interrogations, par pur réflexe, sans vraiment en avoir conscience, redoutant bien plus ses propres abysses que celles de plus profonds océans. A la place, elle reporta immédiatement son attention sur les paroles de la blonde et fit de son mieux pour rester maîtresse d'elle-même.

- Une Lady... C'est l'un des titres qu'on me donne, mais je préfère de loin celui de capitaine, fit-elle en levant les yeux au ciel, avec une petite grimace pour la forme. Je n'ai jamais eu grand intérêt pour la broderie, les potins de la cour ou les ballades ; enfant, je préférais laisser ces choses-là à ma sœur, et je partais explorer notre île de fond en comble ; j'essayais de grimper sur le dos d'un poney sauvage, on jouait au jeu du Fer-né et du Continental avec d'autres gamins, ou encore j'aidais les pêcheurs à rafistoler leurs filets en écoutant leurs légendes et leurs chansons aux paroles souvent... peu adaptées à mes oreilles innocentes ! Ses yeux pétillèrent d'une malice presque enfantine à cette mention. Je rentrais toujours couverte de sable et de boue, ou verte d'herbe et d'algues, les genoux et les bras écorchés, mais cela ne m'a pas empêcher d'apprendre ce qu'il fallait pour pouvoir un jour diriger l'île de mes pères...

Quand au rôle d'un capitaine, il s'agissait d'une excellente question. Ayant grandi dans cet univers marin, la Fer-née avait l'impression d'avoir toujours su ce que c'était ; mais comment l'expliquer au mieux ? Une petite ride de concentration barrant son front, Noleen tenta :

- Pour ce qui est du capitaine, il s'agit avant tout d'un homme ou d'une femme qui connait la mer, qui sait naviguer... et qui sait comment réagir face au danger. C'est le plus haut grade sur un navire : il doit avoir la confiance aveugle et le respect des hommes qui voyagent à ses côtés, sans quoi un bateau peut vite devenir une poudrière... Le capitaine est le frère et le père de son équipage. Il doit suer, trimer et vivre avec eux, être le premier sur le pont au petit jour et le dernier à quitter la passerelle. Il doit connaître son équipage, gérer les tensions, savoir écouter ses hommes mais aussi être ferme. A bord, sa parole fait office de loi absolue.

Il neigeait plus doucement à présent, et les flocons semblaient voleter de part et d'autre avant de rejoindre le grand tapis blanc, comme dans une ultime tentative d'échapper à leur sort. Pensive et ironique, mais sans tristesse, Noleen acheva :

- Une Lady incapable de tisser une tapisserie et une Capitaine sans navire ni équipage... Vu ainsi, ce qui nous sépare semble moindre, non ?...

Sa question sonnait, sans qu'elle ne l'ait cherché, comme un espoir timide ; aussi elle s'empressa de renvoyer la balle à Naeva en l'interrogeant à son tour, avec toutefois un intérêt non feint :

- J'ai parfois entendu parlé du Mur par des recruteurs de la Garde de Nuit - autrefois je croyais même qu'il ne s'agissait que d'une légende... J'aimerais m'y rendre, un jour. Es-tu déjà allée si au Nord que tu l'aies vu ? Est-il aussi haut qu'on le dit ? Certains racontent même que les oiseaux renoncent à le survoler, tant l'air y est glacial au sommet...! L'idée que les hommes qui vivent au-delà sont parfaitement libres m'a longtemps fait rêver...

La Fer-née avait toujours eu une affection particulière pour ceux que tous appelaient les Sauvageons. Bien qu'elle ne les connaisse que par les rumeurs, elle s'était toujours sentie étrangement solidaire d’eux. Sans doute était-ce lié à leur refus de se soumettre à des règles autres que les leurs, et à leur attachement inconditionnel à leur indépendance...



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Ven 13 Mai - 10:56
Le feu sous la glace
feat. Noleen Harloï



Satisfaire sa curiosité, voilà une tâche que la blonde s'appliquait à accomplir le plus souvent possible. La Fer-Née s'avérait être une personne dont la compagnie était agréable, ce qui facilitait bien les choses. Cette soif de connaissance semi-déguisée était un véritable atout dans ses recherches. Quand elle tombait sur un individu capable de lui apprendre des choses, aussi éloignées de sa quête puissent-elles sembler, le cheminement de son esprit la dirigeait ailleurs, encore, encore, et parfois, cela se transformait en piste. Piste qu'il lui fallait ensuite savamment exploiter, -aborder trop souvent le sujet Stark, qui plus est avec les mauvaises personnes, était tout de même risqué- ce qui pouvait prendre pas mal de temps et d'énergie. Surtout quand elle sentait l'effluve venimeuse du soupçon naître en son interlocuteur... Qu'il lui fallait ensuite éliminer rapidement, cela va sans dire. Naeva ne pouvait se permettre de compromettre sa noble quête aussi bêtement.

Quoi qu'il en soit, sa précédente remarque eu pour avantage d'amuser la Capitaine. La Nordienne lui retourna son sourire, sans trop savoir pourquoi elle ne trouvait nullement désagréable de plaisanter avec la Lady aux cheveux de jais. Seulement, j'ai toujours aimé vivre dangereusement... Naeva haussa un sourcil, amusée. Décidement, cette femme était pleine de surprises. Dans le sens ou, malgré sa réserve face à de nouvelles rencontres, la blonde ne pouvait s'empêcher de sentir sa méfiance s'amenuiser. Peut-être que Noleen était douée pour cela ? Ou peut-être simplement que les deux femmes partageait une vision du monde qui se rejoignait sur beaucoup de points...
Ces interrogations semblèrent pourtant déstabiliser un instant la Fer-Née. Après tout, peut-être ne souhaitait-elle pas s'étaler davantage sur ses origines et son titre de Capitaine... A vrai dire, la barbare aurait été légèrement frustrée, mais elle ne désirait pas non plus mettre son interlocutrice mal à l'aise. Ce qui... Était d'ailleurs étonnant. Qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire, de froisser une inconnue qu'elle ne croiserait certainement jamais plus ? Les yeux de la blonde se plissèrent, chassant l'étrange et désagréable sentiment de vide qui avait brusquement gagné son coeur à cette idée.

Fort heureusement, Noleen se décida à lui confier qu'elle préférait largement le titre de Capitaine à celui de Lady. Elle mentionna quelques amusants détails de son enfance, qui, à première vue, avait eu l'air heureuse. Naeva s'identifia malgré elle à la brune. Si leurs rôles avaient étés échangés, elle supposait qu'elle aurait très bien pu prononcer les mêmes paroles.
La Fer-Née en vint finalement à expliquer en quoi consistait le rôle d'une Capitaine. Captivée, la Nordienne adopta sans y prêter attention une posture bien plus décontractée : Écartant légèrement les jambes, calmes tes hormones wsh elle prit appui de ses coudes sur ses cuisses, ferma son poing droit, et le captura de son autre main. La tête tournée en direction de la narratrice, elle l'appuya sur ses mains, l'os de sa mâchoire servant d'appui sur ses phalanges.
Comme elle le dépeignait, le rôle de Capitaine semblait riche en responsabilités et en initiatives. Ce qui fascinait davantage la sauvageonne, c'était le côté confiance et respect mutuel qui liait l'équipage à son leader. Naeva ne doutait pas un seul instant de la poigne avec laquelle Noleen devait mené ses hommes. Cette pensée lui arracha un léger sourire. Bien qu'elle ai du mal à se le représenter, l'image qu'elle se faisait de la brune, fièrement dressée sur son puissant navire, avec une troupe d'hommes sous ses directives, valait le coup de voir.

Une Lady incapable de tisser une tapisserie et une Capitaine sans navire ni équipage... Vu ainsi, ce qui nous sépare semble moindre, non ?... La brune avait parlé sans qu'une quelconque émotion ne trahisse vraiment ses mots, mais Naeva ne s'y trompait pas. Tout cela manquait à Noleen. Cette femme était bien trop à l'aise sur un navire, avec des responsabilités, pour apprécier son séjour ici, où elle endossait davantage son titre de Lady héritière. La blonde sentit naître en elle une forme tamisée d'admiration. Peut-être que ce qui les séparait était en effet moindre, mais Naeva était bien consciente d'avoir beaucoup moins de poids sur les épaules que son interlocutrice.
Ses yeux glacés, toujours rivés sur la Fer-Née, s'agrandirent sensiblement quand elle fit brusquement mention du Mur. De peur de se trahir, la blonde se redressa convenablement, ne réalisant qu'à ce moment qu'elle avait adopté une posture peu convenable en présence d'une Lady. Cette prise de conscience ne la chamboula pas par autant, bien qu'en d'autres circonstances, elle n'aurait eu cure des bonnes manières.
Le fait était que Noleen lui avait parlé jusqu'ici -en toute vraisemblance- avec sincérité. Et pourtant, elle l'avait dit elle même, les gens d'ici n'étaient pas forcément amicaux avec les Fer-Nés. Et depuis que la Nordienne avait franchit -par des moyens peu nobles- le Mur en question, la seule personne au courant de sa fuite avait été sa logeuse, emportée depuis un temps par les vents froids du Nord.

Malgré elle, Naeva marqua un léger silence. De nouveau droite, les yeux rivés sur la chute amoindrie des flocons blancs au devant d'elle, gratouillant de ses doigts le tissu neigeux, elle se décida finalement. Après tout, elle s'imaginait mal la Capitaine tenter de la dénoncer. A qui donc, en plus de cela ? Comme pour s'assurer de son futur silence face à son aveu, la Nordienne décocha un regard perçant à la brune, qui attendait patiemment une réponse. Finalement, elle prit une légère inspiration, et son regard s'adoucit quand elle avisa de nouveau Noleen.

« Et bien, peut-être le temps se prête-t-il aux confidences... Il se trouve que je suis née par delà ce gigantesque Mur dont vous faites mention. Ce qui me qualifie donc de Sauvageonne, même si je préfère nommer mon peuple, Le Peuple Libre. » Sans trop savoir pourquoi, elle donna des détails sur son enfance, comme pour être à égalité avec la Brune : « Enfant, mes jeux étaient semblables aux vôtres. Construire des châteaux de glace, courses poursuites dans la neige, simulacres de batailles contre les Corbeaux... J'ai toujours préféré la compagnie des garçons plus âgés. Et puis les années passant, j'ai été entraînée au combat, à diverses astuces de survie. Comme beaucoup, j'étais obnubilée par le fait de franchir ce Mur. Seulement, je ne me retrouvais pas dans le fait de donner la mort sans raison. Depuis toujours, nous tuons des Corbeaux, et ils tuent les nôtres. Alors nous survivons, dans le froid, en rêvant du jour ou la Garde de Nuit ploierait face à nos assauts. Lors d'une patrouille solitaire, une occasion s'est présentée à moi. N'ayant plus aucune attache avec lui, j'ai renié mon peuple, et j'ai saisi ma chance. »

Cela pouvait être vu comme un acte lâche, désespéré. Ce qui, au fond, était peut être le cas ? Mais jamais Naeva ne s'autoriserait à ressentir de la honte. L'affrontement perpétuel entre Garde de Nuit et Peuple Libre n'aurait jamais d'issue. C'était presque clair à ses yeux. Ici, au moins, elle se sentait utile. Elle n'était plus Naeva, sauvageonne anonyme et au fond, aussi disciplinée que les autres. Elle était Naeva, épée solitaire qui dirigeait sa vie en ayant chaque jour la surprise du lendemain.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Sam 14 Mai - 0:20

le feu sous la glace

naeva & noleen
Qu’avions-nous en commun ? Sans doute un rêve, celui de pouvoir naviguer en toute liberté et rencontrer des êtres et une nature rendant absurde la question du sens de la vie.
A la question de la brune, Naeva parut soudainement se raidir, se redressant même comme pour retrouver un posture de vigilance. Noleen ne put s'empêcher de lever un sourcil surpris : la guerrière avait peut-être eu une mauvaise expérience avec les Sauvageons ?... Après tout, elle n'avait pas détaillé les conditions du décès de ses parents... Bizarrement soucieuse à l'idée d'avoir gaffé, la Fer-née se tut jusqu'à ce que la blonde lui lance un regard magnétique et grave, regard que Noleen soutint, se doutant des hésitations de la Nordienne à lui parler franchement.

Mais ce regard devint subitement plus doux, comme si sa décision était finalement prise, et Naeva dévoila ses origines à son tour, racontant des épisodes de son enfance au sein du Peuple Libre, puisque c'était ainsi qu'elle l'appelait... Intriguée, Noleen ne lâchait pas la jeune femme du regard. Le blanc environnant était propice à l'imagination, et les scènes narrées par Naeva se déroulaient devant ses yeux fascinés : elle la voyait, petite fille indomptable et libre, s'enfoncer jusqu'à la taille dans la la neige en riant ou lutter avec acharnement contre des garçons bien plus costauds qu'elle...

La confidence sur son choix de quitter les siens toucha la brune plus profondément qu'elle ne l'aurait cru. Elle à qui on n'avait eu de cesse de rappeler ses responsabilités envers les siens, elle croyait ne pouvoir ressentir que du mépris pour qui fuyait son devoir et sa place. Mais il y avait quelque chose chez la Nordienne, une force intérieure qui semblait la pousser à suivre son instinct ; il fallait un grand courage pour quitter tout ce que l'on connaissait, seule, et avancer dans l'inconnu... Noleen se sentait incapable de juger celle qui lui faisait face, incapable de lui reprocher quoi que ce soit, alors même qu'elle savait pertinemment qu'elle aurait réprouvé cette attitude chez à peu près n'importe qui d'autre. Mais...

- ... Peut-être ta véritable place est-elle dans la poursuite de ta quête, et non dans les glaces et des affrontements qui n'avaient aucun sens pour toi ?...

La capitaine avait achevé d'exprimer sa pensée à voix haute, sans vraiment s'en rendre compte. Elle ne le regrettait pas cependant, et adressa un regard clair à Naeva. Ses scrupules à tuer les membres de la Gardes de Nuit avaient confusément remué quelque chose en Noleen : ceux qui tombaient lors des raids fer-nés, mouraient-ils "sans raison", comme l'avait dit la guerrière ?... Aux yeux des Insulaires, ils payaient leurs prises au fer-prix : soit ils l'emportaient et repartaient avec le butin, soit ils succombaient et les assaillis conservaient leur propriété encore quelques temps... Jusqu'au prochain raid. Les Fer-nés avaient toujours fonctionné ainsi, et remettre ces traditions millénaires en question équivalait à un quasi sacrilège dans l'esprit de la brune, ce qui expliquait son malaise croissant à cette pensée. Pourtant, l'idée que Naeva réprouverait sans doute cette façon de faire dérangeait étrangement Noleen ; mais à nouveau, elle préféra chasser ces questionnements embarrassants, se promettant néanmoins d'y revenir plus tard, sans l'intimité de sa chambre. Une seule discussion avec cette jeune femme qui lui était encore inconnue deux heures auparavant avait suscité plus d'interrogations qu'une semaine entière de cohabitation avec les Bolton...!

Comme mue par un mimétisme inconscient, Noleen s'était mise à tracer des arabesques complexes dans la neige qui la séparait de Naeva, du bout de son doigt ganté. Même quand le silence s'installait entre elles, il n'était pas pesant et la Fer-née se sentait bien, à la fois apaisée et ravivée. Soudain, par inadvertance elle heurta doucement la main de Naeva qui grattouillait toujours la neige, et absorbée dans ses pensées, la brune continua d'esquisser ses lents dessins invisibles sur la main nue de la guerrière. Dans un état de demi-conscience, elle songea que ses gants l'empêchaient de sentir la chaleur de la jeune femme ; ce fut sans doute cette idée qui la tira de ses pensées, lui faisant l'effet d'un choc électrique. Très troublée, Noleen retira précipitamment sa main et se releva dans le même mouvement, pendant qu'un regard à Naeva trahissait sa détresse.

- Je... Les Bolton vont finir par se demander où je suis passée. Il vaudrait mieux que je rentre au château, je...

Elle avait l'affreuse impression que son cerveau s'était changé en une masse d'algues gluantes et emmêlées et peinait à enchaîner des mots cohérents, trop perdue pour oser à nouveau croiser les yeux de la Nordienne, incapable même d'exprimer son espoir de la recroiser un jour prochain.



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Barbare
Allégeance : Stark
Missives : 410
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Mer 18 Mai - 22:36
Le feu sous la glace
feat. Noleen Harloï



Le fait était que la blonde n'avait jamais eu l'esprit ouvert aux confidences. Le fait était qu'elle s'était posée à côté de Noleen et qu'elles avaient beaucoup échangé. Le fait était que la brune lui avait rapporté son identité, son enfance, et plusieurs détails qu'il aurait certainement mieux valu qu'elle garde cachés... Le fait était que Naeva s'était elle aussi plus ou moins livrée. Le fait était qu'elle regretterait surement le lendemain.
Mais le fait le plus surprenant, c'est que la Nordienne était d'un calme plat. Détendue. Presque... Apaisée. Pire encore, elle sentait le souffle doucereux d'une confiance nouvelle circuler en elle. Alors certes, Noleen était une femme forte, indépendante, charmante et agréable. Mais mieux valait rester à l'écart. Respecter la distance cordiale qui les séparait.
La guerrière savait cela. Et pourtant, elle s'amusa un instant à s'imaginer sur le bateau, aux côtés de la Capitaine. Cette rêverie n'avait aucun sens, mais Naeva se surprit à penser qu'elle laisserait son esprit y voguer à nouveau un peu plus tard.

- ... Peut-être ta véritable place est-elle dans la poursuite de ta quête, et non dans les glaces et des affrontements qui n'avaient aucun sens pour toi ?... L'ancienne Sauvageonne eut le temps de croiser le regard d'acier de son interlocutrice, avant d'interpréter ses mots. Elle n'exposait pas de jugement. Simplement le cheminement de sa pensée. La critique l'aurait surprise, à dire vrai. Déçue, peut être. Surement parce qu'elle éprouvait une sorte d'admiration pour la jeune femme.
Naeva plissa les yeux. Oui, c'était cela. Simple ombre parmi le froid, elle était fascinée par la Capitaine. C'est cette prise de conscience brutale et quelque peu ridicule qui la fit se redresser. Ou du moins, ses muscles avaient esquissé le mouvement. Au dernier moment, les mains des deux femmes s'étaient rencontrées par inadvertance, puis, une légère et délicate pression s'était manifestée sur le dos de sa main. Surprise, la blonde baissa les yeux, et ne bougea pas d'un iota. Non pas qu'elle n'osait pas se dégager. Elle aurait pu. Mais... Non. Silencieusement, elle regarda sans réellement les voir les légers tracés effectués par la main gantée de la brune. La guerrière se focalisa davantage sur la sensation du tissu sur sa peau nue... Et leva finalement les yeux vers la Capitaine.
Cette dernière paru prendre conscience de son geste pour le moins inattendu, et se leva brutalement. L'étrange lueur qui passa dans ses yeux en amande arracha un sourire à la Nordienne, qui s'amusa silencieusement du ton ferme emprunt de trouble qu'employa Noleen.

- Je... Les Bolton vont finir par se demander où je suis passée. Il vaudrait mieux que je rentre au château, je... Naeva baissa les yeux sur sa main, qui reposait toujours au même endroit, juste à côté de folles arabesques qui relieraient les empreintes laissées sur le banc, là ou elles s'étaient assises. Sans trop savoir pourquoi, la blonde fut satisfaite, voire presque rassurée à cette idée. Comme si d'aussi maigres tracés pouvaient constituer un souvenir... Chassant de son esprit étrangement ralenti une idée aussi futile, la guerrière se leva à son tour, ramena son arc à son épaule, et s'avança vers la Fer-Née.
Lady, Capitaine... Naeva ne se posa pas la question de savoir comment saluer la jeune femme. Peut être étaient-elle assez uniques à elles deux pour un aurevoir moin formel ? La blonde lui tendit alors son bras, et haussa un sourcil avant de lancer sur un ton espiègle :

« Bien bien... Je vois que vous vous languissez déjà de la compagnie tellement agréable des Écorcheurs ! »

Avant que Noleen n'ai eu le temps de répondre ou tendre véritablement la main, la Nordienne prit les devants, et se rapprocha légèrement, serrant au passage l'avant bras de la Lady avec force en guise de poignée de main. Là, elle prit le temps de détailler un instant les multiples nuances grises des iris de la Fer-Née, avant d'ajouter : « J'ai entendu dire qu'une source chaude se trouvait à la lisière du Bois Sacré, de l'autre côté. Peut-être me feriez vous l'honneur de m'y accompagner...? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥] Sam 21 Mai - 0:44

le feu sous la glace

naeva & noleen
Qu’avions-nous en commun ? Sans doute un rêve, celui de pouvoir naviguer en toute liberté et rencontrer des êtres et une nature rendant absurde la question du sens de la vie.
Une seconde auparavant, la tentation de fuir était impérieuse... Fuir ce lieu hors du temps et des règles, fuir celle qui provoquait ces gestes et ces élans instinctifs, profonds, que la brune sentait naître en elle, élans incompréhensibles et ô combien déroutants. Mais par un étrange charme, la guerrière se leva à son tour et son air gentiment taquin apaisa aussitôt Noleen, chassant ses pensées empreintes de panique comme si elles lui apparaissaient d'une ridicule absurdité.

La gorge serrée par ces émotions contradictoires et inédites, la jeune femme s'attacha à retrouver son sang-froid. La boutade de Naeva acheva de la détendre, et un sourire narquois - quoiqu'encore un peu confus - illumina à nouveau son visage pâli tandis que la Nordienne serrait son avant-bras en guise de salut, plongeant ses yeux azur dans les siens. Noleen soutint son regard sans se détourner, cette fois, rassurée au fond d'elle-même par l'attitude de la guerrière.

Par le Noyé, jamais elle ne s'était senti aussi démunie... Et cependant, par un mystérieux paradoxe, cette proximité avec la blonde la faisait sentir étrangement vulnérable et sereine à la fois. Sans se départir de sa tranquille assurance, Naeva proposa de poursuivre la discussion un peu plus loin, apparemment inconsciente du trouble qu'elle suscitait chez la jeune capitaine.

- ... Tout compte fait, je crois que je pourrais en effet supporter l'absence de mes charmants hôtes quelques instants de plus, reconnut la Fer-née en retrouvant son ton joueur coutumier, bien qu'il fût cette fois à peine voilé d'incertitude. Mais pardonne-moi...

Elle adressa un sourire d'excuses à la guerrière tout en retirant doucement son avant-bras de son étreinte, non sans une ultime pression en retour.

- Certains sujets... délicats requièrent que je les examine. Seule. acheva-t-elle dans un souffle. Néanmoins, j'accepte ta proposition ; tout l'honneur sera pour moi.

Sur un dernier regard où se mêlaient interrogations et mille autres choses plus complexes, Noleen salua la Nordienne d'un petit mouvement de tête et s'en revint par là où elle était venue, sans se retourner, consciente que la blonde l'accompagnait sans doute des yeux.

Oui, un sujet délicat allait occuper ses pensées dans les heures voire les jours à venir... Mais elle ne flancherait pas devant ce défi déconcertant. Faire face à l'inattendu, affronter l'imprévu sans reculer malgré ses peurs, n'était-ce pas la base même de l'enseignement que lui avaient prodigué ses pairs ?...


fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥]
Revenir en haut Aller en bas
[FINI] Le feu sous la glace [Naeva ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sous les yeux de la glace [PV Danaë]
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Socle de glace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
-
Sauter vers: