AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: If only... ~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Moineau
Allégeance : Lannister
Missives : 1560
MessageSujet: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Mer 1 Juil - 18:16





« Une sublime créature pour le moins farouche  »



Ainsi donc, le Moineau déambulait savamment sur les Terres Harloi. Ou tout du moins, il titubait, une bouteille à moitié vide -ou pleine, c'est selon- fermement tenue dans la main. Malgré les embardées de l'homme, le liquide brunâtre parvenait par miracle à rester dans son contenant, surement dompté par l'aura du maitre alcoolique qui lui faisait honneur.
Les dreads au vent, le métisse chantonnait dans sa barbiche, un sourire béat aux lèvres. Pour un peu, il en aurait presque oublié sa mission.

En fait, à chaque fois qu'il était loin de Port Réal, un mal étrange semblait le pousser à se saouler au plus vite. Certes, la bête était experte en la matière, et les tournées d'auberges n'avaient plus aucun secret pour lui. Éloigné de sa Reine, il perdait apparemment tout but.
Dans un hoquet aux relents de Rhum, les yeux du prédateur se posèrent alors sur une silhouette qu'il analysa finement, malgré sa vue trouble. Encore assez loin de lui, une femme, à première vue honorablement bien faite, était assise sur un rocher, lui tournant le dos.
Pendant qu'un sourire Kazanesque se dessinait sur sa face, le Moineau admira les boucles brunes foncées, que la brise ne parvenait à dompter.

Haussant les épaules et reniflant un coup, il avala goulument plusieurs gorgées de son breuvage. Suite à cela, il enfonça son couvre-chef sur sa chevelure, et lissa sa barbiche. Fin prêt, l'homme trottina en direction de la belle étrangère, sa course étrange produisant des cliquetis métalliques. Courage mon brave ! Cette Lady ne peut pas refuser un homme comme toi ! Certainement ragaillardi par cette pensée, il gagna la proximité de la femelle, et posa son derrière sur un roc qui faisait face à l'assise de la dame.
Maintenant qu'il était au mieux, il afficha un sourire ô combien engageant, et constata que sa nouvelle interlocutrice était aussi belle de face que de dos.

Même ici, il existe donc de douces créatures qui n'attendent que moi... Ignorant le fait qu'elle le dévisageait, il lâcha simplement, d'une voix embuée par l'alcool :

_ Mes hommages Milady. Je vous ai aperçu de loin, et j'ai pensé qu'une si jolie personne ne pouvait rester seule !

Lui souriant, il la salua donc en effectuant un genre de révérence assise. Le métisse renifla, et chassa des dreads sauvages venues cacher la jeune demoiselle à ses yeux sombres.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________

Je suis complètement fan °-° Merci ma Mouette ♥ 2.0:
 

I AM THE TRUE KING:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Ven 3 Juil - 2:59

Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer...

Kazan & Noleen
Le triomphe des femmes est de nous faire adorer leurs défauts et jusqu'à leurs vices.
La mer grondait sourdement comme un fauve indomptable, et ses vagues s'écrasaient contre les falaises dans une explosion d'écume.

Ce spectacle sauvage, éternel recommencement, avait sur Noleen un effet étrangement hypnotique  ; à la fois apaisant et fascinant, il la transportait dans un univers où le Temps n'avait plus d'emprise et où seules existaient la mer et elle. La mer et sa puissance insoupçonnable, caressante le matin et furieuse le même soir ; la mer infinie, sempiternellement égale à elle-même, immuable mais dont les nuances à la surface changeaient à chaque seconde ; et elle, minuscule et négligeable face à cette immensité d'eau, transie et émerveillée, adoratrice respectueuse qui n'avait de cesse de la défier, de jouer avec elle et d'apprendre à la connaître...

La jeune femme aimait ces moments de face à face muets avec la mer ; elle écoutait le murmure des Iles, calquait sa respiration sur le fracas du ressac, inspirait l'iode et les cristaux de sel dont l'air était chargé jusqu'à être saoule d'oxygène. Quelquefois, Alayss venait s'asseoir à ses côtés et la voix envoûtante de sa sœur s'élevait alors en harmonie avec le chant océanique... Depuis qu'il était revenu de son périple sur le continent, Qhorin avait également pris l'habitude de la retrouver là de temps en temps, comme ils le faisaient lorsqu'ils n'étaient encore que des enfants. Mais ils avaient grandi et quelque chose avait changé entre eux, sans qu'ils ne posent encore de mots dessus ni même qu'ils ne soupçonnent que l'autre le perçoive également... Noleen n'osait pas même y songer, peut-être par crainte de ce qu'elle pourrait découvrir si elle plongeait dans le tourbillon confus de ses sentiments.

Soudain, de petits bruits métalliques tirèrent la Harloi de sa contemplation pensive et aussitôt son cœur se mit à battre inexplicablement plus fort dans sa poitrine. Qhorin ?...

Mais le vent fut le premier à la démentir en lui portant de forts relents d'alcool, et bientôt ce fut un inconnu qui vint - non sans tituber - prendre place face à elle, tout en sourires charmeurs et dreads crasseuses. Il n'avait certes pas l'allure d'un Insulaire - peut-être s'agissait-il d'un traîne-savates en quête de quelques sous à dépenser au bordel le plus proche, ou bien d'un mercenaire itinérant désœuvré ? Néanmoins, il n'était pas pour autant dépourvu d'un certain charisme, avec son allure nonchalante et ses yeux charbonneux.

Dans l'expectative, la brune détaillait l'homme de son regard clair et indéchiffrable, sans gêne aucune. Rencontre atypique... L'inconnu la salua, et sa tirade ainsi que sa maladroite révérence firent naître une ombre de sourire mi-surpris mi-amusé sur le visage de la Fer-née. Ce vagabond venait-il de l'assimiler à ces faibles continentales qui ne devaient leur survie qu'à une virile protection ?!... Ah, l'alcool et l'orgueil démesuré des mâles...!

- Votre sollicitude me touche, Messire, et je vous remercie de vous préoccuper ainsi de ma sécurité... Mais peut-être vous méprenez-vous sur la situation, et sur celui d'entre nous qui est le plus à protéger...?

Tout en se levant avec souplesse, elle continua d'une voix doucement enjôleuse :

- A moins que vous ne proposiez de me "tenir compagnie" pour un tout autre type d'activité ?...

La jeune Capitaine lança un regard de parfaite innocence à son interlocuteur et constata, avec le ravissement étonné et narquois de celles qui découvrent leur pouvoir de séduction, que ce dernier semblait ressentir de brusques bouffées de chaleur... uniquement dues à l'abus d'alcool, bien entendu.



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: If only... ~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Moineau
Allégeance : Lannister
Missives : 1560
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Mar 28 Juil - 10:21



« Une sublime créature pour le moins farouche  »



Sincèrement, l'orphelin semblait dôté du don de faire la rencontre des créatures les plus jolies de Westeros. Evidemment, cela lui convenait tout à fait. Toutes n'étaient pas la belle Cersei, mais la plupart avaient l'avantage de ne pas être amoureuses ou pire encore, enceintes.
C'était donc avec un naturel tout a fait kazanesque que le dreadeux avait choisi pour domicile de croupion un rocher en face d'une bien agréable lady. Tout naturellement, il avait déjà une bonne image du physique de la belle, et comme le disait ce bon vieux Frey ; Je peux deviner ce que cache une robe, ou un truc de ce style là. Et bien si un concours avait lieu entre le vieux Walder et Kazan, les choses n'auraient pas été simples pour le Lord défraîchi.

Toujours est-il que la jolie brune le détaillait, lui et sa simplicité vestimentaire absolue. De ce qu'elle avait dit, elle était parfaitement enchantée de sa venue. Le Moineau en était tout content évidemment. La lady se leva avec grâce, tout en soulevant une proposition tout à fait alléchante aux yeux du prédateur qu'était Kazanova. La mignonitude du regard clair qu'elle lui lança le réchauffa jusqu'à la moustache, et il lâcha un simple "hihi" accompagné d'un sourire effacé par les images qui lui venaient en tête. Cette drôle de dame lui semblait bien directe, mais que l'homme est faible face aux femmes....

Son instinct de Moineau -celui qui se mettait en place quand il recevait une paire de giffles plus ou moins claquantes- le prévenait tout de même du danger. Il se trouvait dans une contrée sauvage, telle que l'air semblait insinuer aux nymphes qui le respiraient une énergie sauvage et farouche.
Levant vers son interlocutrice des yeux ronds, il s'enquit de son identité.

- Mon sort ne dépendra que de votre bonne volonté, Milady, mais a qui ai-je donc l'honneur de m'adresser ?

Si son expérience lui avait appris autre chose que les paires de baffes, s'est qu'il valait mieux avoir à faire à de simples gens de son rang. A moins de vouloir passer des jours dans un cachot pour tentative de viol. Et oui, les gens exagéraient toujours tout de toute façon.
Avec un peu de peine, Kazan leva son fessier du rocher, et dans une folle danse capillaire, se retrouva face à sa jolie accompagnatrice. Plissant les yeux, il lissa sa barbiche tout en souriant. Cette fille là m'a l'air bien trop jolie et classieuse pour n'être qu'une paysanne... Avait-il l'honneur de s'adresser à une descendante royale des Iles de Fer ?
Béat d'admiration, le Moineau analysa plus en détail le regard d'embruns de la jolie brune.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________

Je suis complètement fan °-° Merci ma Mouette ♥ 2.0:
 

I AM THE TRUE KING:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Mer 29 Juil - 2:31

Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer...

Kazan & Noleen
Le triomphe des femmes est de nous faire adorer leurs défauts et jusqu'à leurs vices.
Noleen esquissa un sourire en entendant la réponse - ô combien galante - de l'homme. Elle était d'humeur joueuse, et la tentation de prendre cet inconnu au mot était grande...!

- Ce dévouement est tout à votre honneur, messire...

Quant à son identité, la jeune femme n'avait nulle intention de la décliner ; du moins, pas pour l'instant. Cet étranger l'intriguait par sa manière d'être, et elle ne prendrait pas le risque de le voir modifier son comportement en apprenant son rang. Elle le voulait parfaitement naturel et spontané afin de juger de ce qu'il avait dans le ventre...

- ... hélas, je crains vous décevoir en avouant n'être qu'une dame de compagnie au service du seigneur de cette île. A présent que sa vue décline, Lord Harloi se fie à mes yeux pour parcourir ses livres ; c'est en lui faisant la lecture que j'ai eu la chance d'accéder aux rudiments de l'instruction. C'est un brave homme, en dépit de ses bizarreries...

Elle feignit d'étouffer un soupir puis s'exclama, tout à son rôle d'actrice :

- Mais je vous prie de me pardonner, je n'y songeais déjà plus : mon nom est Noleen Pyke.

Se faire passer pour une enfant illégitime avait été la première idée qui lui avait traversé l'esprit, et ce patronyme avait l'avantage non-négligeable d'être à la fois courant et absolument passe-partout.

Par chance pour la crédibilité de son histoire, Noleen n'arborait des tenues de valeur que lors d'occasions particulières : la plupart du temps, elle préférait porter un pantalon de cuir souple, des bottes ternies par le sel marin et une cape à capuche par-dessus une simple tunique. Sur Harloi, tous savaient qui elle était, et un attirail de parures n'aurait fait que la gêner lors des manœuvres en mer... La vie active sur les Iles de Fer n'était guère compatible avec de délicates robes et des étoffes précieuses. Seule la broche représentant le blason de sa maison pouvait trahir les origines nobles de la brune, mais il était peu probable qu'un étranger fasse le lien entre la petite faux argentée qui agrafait sa cape, et le nom de l'île sur laquelle ils se trouvaient...

Ayant ébauché une révérence volontairement imparfaite, Noleen interrogea à son tour d'une voix aimable :

- Et quel homme êtes-vous, messire, pour que vos pas vous aient conduit dans nos contrées ?... Rares sont les voyageurs qui s'aventurent dans les Iles de Fer... De leur plein gré, j'entends. Elle sourit de plus belle, presque férocement, moqueuse et pourtant on-ne-peut-plus honnête. Mais peut-être avez-vous une bonne raison de passer outre la réputation qui nous est faite sur le continent ?...

La jeune femme lança à l'étranger un regard aigu qui contrastait avec son air ingénu. Il arrivait quelquefois que des énergumènes "en conflit" avec les autorités débarquent sur les îles dans l'espoir de s'y réfugier... ou, au moins, de se faire oublier quelques temps.




fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: If only... ~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Moineau
Allégeance : Lannister
Missives : 1560
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Mer 12 Aoû - 17:37



« Une sublime créature pour le moins farouche  »



Alors qu'il concentrait le peu de neurones qui n'analysaient pas le degré de cambrure de l'inconnue sur le fait de rester stable malgré les milligrammes d'alcool qui agitaient son sang, Kazan affichait toujours ce sourire énigmatique -et potentiellement inquiétant- quand la belle lui répondit de sa voix fraîche.
Il pût ainsi connaitre l'identité de la jolie brune qui lui faisait face : Noleen Pyke. Cette dernière se décrivait comme "dame de lecture" du Seigneur des Lieux. Tout à fait intéressant. Ayant déjà lorgné sur la broche métallique, et ce, il faut l'avouer, puisqu'il avait jeté plusieurs coups d'oeil au décolleté de son interlocutrice, le Moineau n'y pensa cependant plus. Il faut dire également que sa conscience éthylique ne le faisait en aucun cas pencher du côté de la méfiance à ce moment précis.

Tout charmé et instable quand à l'équilibre qu'il était, l'adorateur de Cersei oscilla en même temps que sa crinière hétéroclite pendant que la demoiselle lui renvoyait la question de son identité. Du même temps, elle lui demanda innocemment le pourquoi du comment qui faisait qu'il se retrouvait ici, sur les Iles de Fer. Les yeux clairs de Noleen -qui n'étaient pas sans rappeler les embruns qui s'agitait de ci de là- reflétèrent une once légèrement plus sombre, et Kazan se contenta d'esquisser un "hihi !" inutile et vide, tel un flamand rose transporté dans une échoppe de taxidermiste.
C'est donc en agitant étrangement les bras, permettant ainsi au contenu alcoolisé de la bouteille qu'il détenait toujours de danser follement pendant quelques secondes, qu'il répondit :


- Vous me voyez plus qu'enchanté de faire votre connaissance, délicate Noleen. Pour ma part, je ne suis qu'un Orphelin ayant atterri à Port Réal, dans l'espoir d'y couler une existence plus paisible. Puisque vous désirez connaitre la raison de ma venue, sachez qu'on vante les mérites des Fer-Nés jusque là-bas, dans la capitale. Ainsi donc, j'aurais l'honneur de rapporter à mes camarades la parole que les dames des Iles-de-Fer n'ont rien à envier aux femmes de la Capitale...


Agrémentant ses dires d'un énième coup d'oeil à la silhouette de la demoiselle, il perdit un instant l'équilibre. C'est ainsi que le Moineau, ayant au passage lâché sa précieuse bouteille, se retrouva collé à Noleen. Loin de s'en formaliser, il émit un bizarre ronronnement, affichant au passage un sourire de vautour face à une colonie de rats des champs. Pour l'instant, le métisse savourait cette proximité... Mais qui sait... Cela allait-il durer ? Qu'importe. Livré à son seul instinct de mâle prédateur, l'homme profita allègrement de la situation pour passer une de ses mains bronzées dans le dos savamment cambré de la jolie brune...


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Spoiler:
 

_________________

Je suis complètement fan °-° Merci ma Mouette ♥ 2.0:
 

I AM THE TRUE KING:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Sam 15 Aoû - 21:12

Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer...

Kazan & Noleen
Le triomphe des femmes est de nous faire adorer leurs défauts et jusqu'à leurs vices.
L'homme avait une curieuse façon d'occuper l'espace en secouant les bras de manière anarchique - manière qui n'était d'ailleurs pas sans évoquer le décollage chaotique d'une jeune mouette qui aurait avalé du rhum par inadvertance.

Par le Noyé... Un tel énergumène prétendait à une existence paisible ?... Noleen se fit violence pour ne pas éclater de rire en entendant ces mots incongrus dans la bouche de son interlocuteur. Ce drôle de continental semblait être un aimant à mésaventures bizarres en tous genres...! Quand à ses explications, elles n'étaient guère convaincantes, toutefois la capitaine ne releva pas. Mais à peine le Don Juan à dreads avait-il achevé sa tirade - non sans lorgner éhontément sur les attributs de la jeune femme - qu'il vacilla, parut perdre l'équilibre et s'écrasa presque sur une Noleen qui n'avait rien vu venir.

Si le métisse appréciait de toute évidence la proximité inattendue de leurs corps et émettait un sourd ronronnement lubrique, la Fer-née réprima un haut-le-corps dégoûté en sentant l'haleine chargée de mauvais alcool effleurer son visage. Le vagabond était trop saoul pour être seulement menaçant et Noleen s'amusait de plus en plus de cette situation improbable ; aussi poussa-t-elle le vice jusqu'à frôler de son visage celui, hâlé, de l'homme, avec un regard aussi séducteur que carnassier... avant de lui mordre la lèvre inférieure sans douceur, jusqu'à y faire perler le sang. Voilà qui devrait le ramener à la réalité, songea l'héritière d'Harloi avec satisfaction tout en affichant un sourire foncièrement narquois.

Se dégageant tranquillement de la semi-étreinte du continental, la brune affirma très sérieusement, sans toutefois se départir de son air joueur :

- Mais vous m'avez offensée, messire, gravement offensée !...

Elle effectuait un large cercle en marchant autour de l'homme, lentement, tel un serpent autour de sa proie, sans le quitter des yeux. Soudain, elle émit un long sifflement strident entre ses dents, avant de poursuivre :

- ... Vous avez osé me traiter de... délicate. La brune fronça le nez avec une moue méprisante. Ignorez-vous donc tout de notre culture, pour qualifier ainsi une Fer-née ?... Pire encore, vous m'avez insultée en me comparant aux femmes de Port-Réal, ces ridicules créatures plus faibles et craintives que des têtards !

Tout en marchant, elle dégrafa sa cape et la jeta quelques mètres plus loin d'un geste théâtral.

- Cet affront doit être payé ; payé au prix du fer, messire...

Toujours tout sourire, Noleen laissa un silence planer quelques secondes.

- Vous disiez que votre sort ne dépendait que de ma volonté : faites-moi donc la grâce de me permettre de laver mon honneur...

Un gosse d'une huitaine d'années fit brusquement son apparition, haletant et chargé d'une sorte de hotte contenant diverses armes blanches. Il laissa tomber son fardeau aux pieds de la jeune femme et salua, le souffle court :

- 'Jour Cap'taine... J'ai fait aussi vite que j'ai pu !... Le cap'taine Volmark n'est pas là ? Vous... Le gamin prit une grande goulée d'oxygène. ... vous voulez que j'le fasse chercher pour qu'vous vous entraîniez ?...

- Non, pas pour le moment... Merci, tu peux y aller, Arton. se contenta de répondre Noleen, en déposant au passage une petite tape affectueuse sur l'épaule du mousse du Typhon.

Aussitôt l'enfant éclipsé, la jeune femme s'agenouilla auprès de la hotte et opta pour une lame toute simple mais agréable à manier ; puis, elle invita d'un signe de tête l'homme à choisir son arme parmi les restantes.

- J'espère que vous savez croiser le fer, messire...?

Elle adressa un sourire ambigu à ce drôle d'oiseau dont elle ignorait toujours le nom.



fiche codée par shirosaki


Spoiler:
 

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: If only... ~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Moineau
Allégeance : Lannister
Missives : 1560
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Mer 19 Aoû - 19:35



« Une sublime créature pour le moins farouche  »



Encore enivré par la mixture alcoolisée dont il avait un peu abusé, le métisse avait malencontreusement atterri au contact de sa nouvelle "amie". Pour ainsi dire, il était kaziment collé à elle, et les regards de faucon pélerin qu'il jetait à son décolleté en disaient long sur sa relation avec la gente féminine. Alors que le Moineau se jugeait dans une situation idéale de son point de vue kazanovesque, le pire était à venir. Mais pour le moment, il était à côté de ses dreads, comme envoûté par la senteur marine qui se dégageait de la personne de la Fer-Née. Une odeur doucereuse, qui réchauffait lentement les entrailles du pirate, auparavant secouées par le breuvage acide qu'il avait engouffré.

Il se passa alors quelque chose de clairement étrange, qui ne fut cependant pas pour déplaire au prédateur relationnel qu'était Kazan. Avant qu'il n'est eu le temps de remuer une bribe de moustache, la splendide brune qui lui faisait face coupa net à cette proximité inattendue. Le temps pour l'homme d'éclaircir un temps soit peu ces idées, il se rendit compte que sa belle avait tout bonnement croqué sa lèvre inférieure, y laissant un goût affriolant où pointait une nuance sanguine. Empêchant des bernard l'ermites fictifs de lui tourner autour des tempes, le métisse ne put cependant pas s'empêcher de plonger dans les yeux aguicheurs de son interlocutrice.

Ainsi, elle semblait s'adresser à lui. Il était clair qu'elle le trouvait irrésistible. Qui aurait oser penser le contraire !!! Lui qui connaissait si bien le sexe féminin, devinait les désirs de ses dames comme personne, et les satisfaisait avec encore plus de talent... Du moins se plaisait-il à le penser. Quoi qu'il en soit, il ne détacha pas son regard de Noleen, ses pensées -certainement commandées par l'instinct de Mâle en Rut qui l'habitait- divaguant vers milles idées sensuelles...

D'un geste tout à fait étonnant, bien que tout à fait le bienvenu, la belle ôta soudainement sa cape.
L'animal en aurai bien fait de même si ses yeux noirs ne s'étaient pas posés sur un monceau d'armes en tout genre. "Cet affront doit être payé ; payé au prix du fer, messire..." Le Moineau déglutit. En réalité, sa petite convoitise avait prononcé ces paroles quelques temps avant. Depuis, un gamin était venu, et avait déposé les armes. "Cap'tain"....? Quelque chose clochait. Pas seulement parce qu'il avait toujours rêvé d'un tel titre, ou parce que son esprit avait simplement cinq minutes de retard, ni encore parce que l'âme de la mort semblait lui souffler dans les dreads. Qu'est ce qui n'allait pas ?
Cette divinité brune se moquait de lui. Voilà tout. Voilà la dure réalité à laquelle Kazan devait faire face parfois.

Il comprenait, évidemment. Un tel homme, avec une telle prestance, cela pouvait en effrayer plus d'une. Des baffes, il s'en était pris. Et cette charmante créature souhaitait croisait le fer. Un acte physique qui dans son esprit, se rapprochait de l'acte charnel... Seulement, la pauvre était surement trop timide pour ce l'avouer... " J'espère que vous savez croiser le fer, messire...?" L'étrange sourire que Noleen lui lança lui confirma ses pensées.
Que dire ? Que faire ? La dernière chose qu'il désirait, c'était contrarier sa nouvelle et ô combien précieuse amie. Affichant un maigre sourire -quoiqu'encore légèrement à visée charmeuse-, Kazan dégaina () de sous son déguisement hétéroclite une épée venue d'un autre âge. Le tranchant n'était plus tout neuf et vivace, mais cet objet avait toujours protégé son maître d'une fin tragique.

Ne perdant rien de sa mentalité kazanesque, le métisse répliqua :

- Je n'aurais pas l'audace d'affirmer être un maître en la matière. Mais engageons un pari ! Je vous laisse le choix de la mise...


Encouragé par l'espoir d'obtenir un peu plus de la brune, et aussi par les vapeurs d'alcool qui lui restait, l'homme se mis en garde.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________

Je suis complètement fan °-° Merci ma Mouette ♥ 2.0:
 

I AM THE TRUE KING:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Sam 5 Sep - 1:08

Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer...

Kazan & Noleen
Le triomphe des femmes est de nous faire adorer leurs défauts et jusqu'à leurs vices.
Une lame quelque peu émoussée fut savamment brandie par l'étranger, dont la proposition enchanta Noleen. Un pari dont elle-même déciderait de la mise ?... Elle sourit, franchement réjouie par l’idée. Ou bien ce continental était certain de ses talents de bretteur, ou bien il n’avait pas froid aux yeux ! Dans les deux cas, elle appréciait son initiative risquée.

- Vous êtes joueur, messire ! Rien ne pouvait me faire plus plaisir. Eh bien, soit... La jeune femme se tut quelques secondes, pensive. Le vainqueur devra présenter trois options de son choix au vaincu - lesquelles ne devront toutefois porter atteinte à l'intégrité physique, morale ou à l'honneur du vaincu -, et le vaincu devra se soumettre à l'une de ces trois options, selon sa préférence...

Avec un petit sourire satisfait, elle se mit en garde à son tour et ajouta narquoisement, avant de se fendre : Cela devrait nous permettre quelques jeux intéressants, ne pensez-vous pas ?...

Sur ce, la Fer-née allongea une estocade destinée à toucher l'homme au flanc, sans grande conviction néanmoins. Elle le savait "quelque peu" alcoolisé, d'où le besoin d'estimer les compétences de son adversaire en la matière avant d'entrer dans le vif du sujet... Sans quoi, la rixe perdrait tout intérêt !

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, songea-t-elle soudain - et cette inhabituelle inspiration poétique la surprit tant que Noleen se figea un instant, troublée ; ce n'est qu'en entendant le croassement criard d'une corneille ( ) qu'elle reprit conscience du duel qui se déroulait.

Une carte à jouer s'échappa soudain d'une manche du métisse gesticulant et vint s'échouer sur l'herbe salée, entre les deux bretteurs. Tout en parant une attaque certes surprenante mais convaincue, la jeune capitaine remarqua du coin de l'œil l'intitulé du bout de carton...

- La Dame de Cœur ! Voyez-vous ça... Serait-ce un signe du dieu Noyé m'avertissant que je dois craindre pour ma vertu, messire ?

Son joyeux éclat de rire fut emporté par la brise iodée tandis qu'elle multipliait les passes, feintant, esquivant et frappant de plus en plus sérieusement à mesure qu'elle voyait l'étranger résister à ses attaques.


fiche codée par shirosaki


Spoiler:
 

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: If only... ~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Moineau
Allégeance : Lannister
Missives : 1560
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Ven 25 Sep - 13:02



« Une sublime créature pour le moins farouche  »



L'éclat qui passa dans les yeux outremer de la brune aurait inquiété quiconque se trouvant à la place du Moineau. Entre cette manifestation oculaire, la broche qu'arborait la jeune femme, et l'intervention inopinée du garçon de tout à l'heure, il y avait de quoi cogiter sur l'identité réelle de la soi-disant "Pyke".
Mais Kazan n'était pas l'incarnation parfaite de l'intelligence ni même de la normalité d'esprit. Son regard de prédateur s'étant posé sur la cambrure attirante de la belle, plus aucun neurone semblait fonctionner.

Quoi qu'il en soit, le duel était engagé. Et pendant que Noleen énonçait ses conditions, le métisse papillonnait des yeux. Un filet de bave, et on aurait juré un prédateur sexuel. Aussi, quand son interlocutrice à l'échine savoureuse se mit en garde, l'homme accepta les termes proposés en lui retournant un sourire béat. Figé d'admiration, il fut saisi d'un réflexe étonnant. Quand il réalisa que l'épée de la demoiselle avait visée ses côtelettes, une expression de terreur s'empara de lui. Allons mon brave ! La filoche n'est point une source d'inquiétude ! Allons y galonfant et impressionnons cette incarnation divine ! Cette petite pensée philosophique lui fût permise par un moment de légère absence de Noleen. Déjà consumée par le désir que ma personne lui inspire... Que c'est touchant...

Ni une ni deux, le Moineau, toutes dreads dehors, entama une véritable parade nuptiale de danse à l'épée. L'instant si romantique fût cependant brisée par une nouvelle remarque de la belle brune aux yeux clairs. Une dame de coeur ? Brièvement, il se rappela l'avoir vainement cherchée la veille. Ainsi donc, elle n'était point dans mon jardin secret, mais dans ma manche... Destabilité par le rire léger -et pour le moins encourageant- de son adversaire, Kazan retrouva des forces. Ce qui était heureux, la donzelle faisait preuve d'une vivacité qui impressionnait le métisse.

- Ma très chère, il est fort probable que votre vertu consititue l'une de mes trois options !


Voire les trois. Qui à dit qu'elle ne pouvait pas être énoncée trois fois ? Personne. Et ça, l'esprit tordu du Moineau l'avait bien enregistré.
Cependant, l'issue de l'affrontement, lui, devenait de plus en plus trouble aux yeux noirs du dreadeux. Comme pour se redonner du courage, il grimaça en demandant d'une voix aiguë :

- Et vous donc ? Avez-vous pour projet des choses qui me déplairaient si par malchance je me devais d'échouer ...?


Profitant d'un instant de proximité à la suite d'une passade, sa langue baladeuse effleura la peau nacrée du cou de la Capitaine. Pour sûr, cette créature-là était des plus sublimes... Tout en se mordant la lèvre de façon pour le moins tendancieuse, Kazan entreprit de baisser sa lame, et d'esquiver simplement les assauts. A trop jouer, on fini par se mordre la queue gamin... Cette savante citation d'un pilier de bar lui revint à l'esprit... Même s'il ne disposait pas d'assez de souplesse pour effectuer un tel acte, le Moineau saisit le sens profond de la phrase quand il commença à se retrouver en réelle difficulté.
Bonté divine. Les femmes auront ma peau.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________

Je suis complètement fan °-° Merci ma Mouette ♥ 2.0:
 

I AM THE TRUE KING:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Dim 1 Mai - 22:42

Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer...

Kazan & Noleen
Le triomphe des femmes est de nous faire adorer leurs défauts et jusqu'à leurs vices.
S’il y avait une chose qu’on ne pouvait nier à propos de l’étrange individu qui gesticulait  vigoureusement avec son épée, c’était qu’il ne se dégonflait pas. C’était, en soi, une qualité tout-à-fait louable, de même que le fol optimisme dont sa réponse témoignait :

- Ma très chère, il est fort probable que votre vertu constitue l'une de mes trois options !

Noleen se fendit d’une rapide révérence et adressa un sourire charmeur à l’hurluberlu dreadeux, sans cesser la joute.

- Je ne peux qu’être flattée qu’un homme ayant, de toute évidence, une telle expérience de la gent féminine me trouve à son goût !...

Mais déjà, il poursuivait, avec une moue tordue et une petite voix qui trahissait sans doute sa difficulté à parer les attaques incessantes de la Fer-née:

- Et vous donc ? Avez-vous pour projet des choses qui me déplairaient si par malchance je me devais d'échouer ...?

Feignant de réfléchir, la jeune femme finit par opiner du chef d’un air réjoui.
S’il savait !... Elle augmenta encore un peu le rythme des échanges. Il avait beau avoir le geste mal-assuré,  ce drôle d’oiseau savait bretter – et il n’était pas dénué d’un certain style !

- Encore un peu de patience, cher ami, j’ai le sentiment que mes « projets » n’auront très bientôt plus de secrets pour vous !

Et sur cette déclaration hautement prophétique, Noleen profita de ce que l’homme à la peau hâlée tentait de lui lécher le cou – tentative qu’elle esquiva de justesse, avec un sursaut de dégoût mêlé d’amusement – pour  lui tourner autour en se serrant au plus près de lui, jusqu’à obtenir l’angle recherché : et là, elle lui décocha deux coups bien sentis, du plat de la lame, le premier au creux du genou afin de le faire tomber et le second à l’arrière du crâne. Au vu du degré d’alcoolisation du Continental, elle n’eut guère de difficultés à faire qu’il se retrouve au sol, le nez dans les hautes herbes fleurant bon la marée.

Du bout de la botte, la brune envoya valdinguer  l’épée de son adversaire hors de portée puis, la pointe de sa lame à hauteur de la gorge crasseuse de l’homme, elle lui donna un petit coup de pied dans les côtes.

- Allons messire, ce n’est guère le moment de cuver !...  Je crois avoir gagné le droit de vous exposer mes trois propositions…

S'agenouillant auprès du métisse, elle déclara joyeusement :

- Mais tout d'abord, j'aimerais connaître votre nom. Ce n'est pas digne d'un gentilhomme que de se battre sans se présenter... Avant d'enchaîner : Et à présent, le choix ! Vous renoncez à la boisson, ou bien vous renoncez à la compagnie des femmes de joie et, heu, des autres... disons, dispensateurs de plaisir, quel que soit leur genre ou même leur espèce , ou encore vous rejoignez l'équipage de l'un des navires de cette île, le Typhon. Ceci, à chaque fois, pour une durée de six mois.

Tout en énumérant, elle faisait mine de compter sur ses doigts, avec un sourire de prédatrice. Puis elle se radoucit et continua gentiment, amusée :

- Six mois, dans une vie, ce n'est pas grand-chose... Mais bien sûr, je devrais m'assurer que le contrat est bien respecté, aussi vous serez contraint de demeurer à Harloi le temps de votre gage... Je m'engage bien entendu à vous procurer le gîte et le couvert, ainsi que la protection du seigneur de cette île.

Elle s'assit en tailleur et cueillit un brin d'herbe salée qu'elle se mit à mâchonner, un sourire aux lèvres.

- Verdict ?...



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: If only... ~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Moineau
Allégeance : Lannister
Missives : 1560
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Dim 8 Mai - 18:43



« Une sublime créature pour le moins farouche  »



L'enjeu était de taille. D'autant plus que la brunette sauvage reconnaissait ouvertement être honorée d'une telle offre. Il faut dire que, Kazan était loin d'être l'étalon en disgrâce que beaucoup d'hommes incarnaient une fois face au fait. Pour l'instant, le métisse tenait le coup. Du moins, il essayait. Sa désirable adversaire se montrait toutefois réellement farouche, et sûre d'elle... Ce qui était loin de déplaire au Moineau, qui gloussait allégrement à chacune de ses répliques.
Cependant, l'un de ses rires se perdit en quinte de toux surprise quand, suite à un coup inatendu, l'homme respira pleinement l'odeur salée de plantes inconnues. Il en arracha une des dents et l'avala au passage.

Sans trop s'en rendre compte, il fut désarmée, et un soubresaut dans les côtes lui fit louper une respiration. Il hoqueta, dans une parfaite imitation du cliché de l'homme alcoolisé, puis prit conscience du froid qui pesait sur sa gorge. La beauté sauvage s'abaissa à son niveau, et le dreadeux se mit docilement en tailleur, et baissa le regard sur le sol sableux. Ainsi donc, même le plus grand étalon peut être dompté... La réalité était dure à avaler. Oué pck ta teub sapel réalité mdr. Elle s'enquérit de son identité, avant de lui poser un dilemne qui lui fit redresser la tête dans un grelottement de dread.
Les yeux écarquillés, il semblait pétrifié, un peu comme le soir ou il s'était malencontreusement assis sur un piquet de bois plutôt raide...

Finalement, c'est le sourire carnassier doucereux de la belle qui lui fit secouer la tête. Sans trop savoir pourquoi, il frissonna des pieds à la tête. Le souvenir du piquet, surement. Il leva un regard de chat, empli d'innocence à son interlocutrice.

• Par pitié... Ne m'imposez pas un tel supplice ! Kazan se doit de retourner à Port-Réal !!!

Joignant le geste à la parole, il mit ses mains l'une contre l'autre, renifla, et papillonna des yeux. Plus il réfléchissait au meilleur choix, plus sa vie lui semblait terminée. L'existence du Moineau, devait-elle s'arrêter ainsi ?
Finalement, il leva la main, pour prendre de nouveau la parole, et ajouta :

• Est-ce que euh... Une invitation dans mon humble chambre de pauvre Moineau pourrait réduire ma peine...?

L'idée de s'enfuir à toutes jambes le traversa... Il ne connaissait pas l'honneur. Aussi, à ce moment là, prendre la fuite lui paraissait tout indiqué. Mais bon. La jolie brune était gentille, quand même, non ?



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________

Je suis complètement fan °-° Merci ma Mouette ♥ 2.0:
 

I AM THE TRUE KING:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Mar 10 Mai - 14:39

Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer...

Kazan & Noleen
Le triomphe des femmes est de nous faire adorer leurs défauts et jusqu'à leurs vices.
L'air effaré et désespéré du métisse était affreusement comique, mais Noleen ne comptait pas céder aussi facilement ; elle s'amusait beaucoup à voir ce fier mâle bien éméché la supplier avec le plus grand sérieux, comme si sa vie en dépendait. Mais après tout, peut-être était-ce le cas : six mois privés d'alcool ou des plaisirs de la chair devaient être synonymes de mort pour ce drôle d'oiseau... L'annonce de son identité ne fit que confirmer l'idée que la jeune femme avait de Port-Réal : une ville grouillante d'énergumènes en quête d'aventures et de débauchés en tous genres... Cela éveillait sa curiosité, et elle se promit d'y faire un tour dès que l'occasion se présenterait. Peut-être Kazan accepterait-il même de lui servir de guide ?... Ça promettrait une visite des plus intéressantes !

L'homme dépité tenta une ultime proposition osée pour conclure un arrangement à l'amiable, ce à quoi la Fer-née répondit avec douceur, en lui tapotant la joue comme elle l'aurait fait à un enfant un peu arriéré (xD) :

- Ta naïveté te perdra, pauvre Moineau... Mais tu as de la chance, tu m'es sympathique. Je ne voudrais pas gâcher notre amitié naissante pour des broutilles : je ramène la durée de ton gage à un mois si tu choisis de servir sur le Typhon... Ce sera une peine suffisante : tu seras sous mes ordres et tu vivras comme un Fer-né pendant cette toute période. En revanche, toutes les tavernes et les bordels du coin te seront grands ouverts !... Qu'en dis-tu, Kazan le joueur ?

Le tutoiement s'était imposé spontanément, à présent que Noleen retrouvait sa véritable identité ; mais il ne fallait pas y voir une marque de mépris, plutôt de familiarité. Elle appréciait réellement l'extravagance du Continental et elle espérait qu'il accepterait son offre : elle se voyait déjà boire à la santé du dreadeux pour son premier voyage en mer. Il ferait sans nul doute un excellent compagnon de beuverie !



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: If only... ~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Moineau
Allégeance : Lannister
Missives : 1560
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Mar 10 Mai - 17:34



« Une sublime créature pour le moins farouche  »



C'est dans une position de zenitude totale que le Moineau faisait face au rapace qui lui avait récemment collé le bec dans les herbes rèches. Légèrement entaillé du renifleur, quelques mini gouttelettes sanguines perlaient d'ailleurs sur l'arrête de son nez. Les sourcils froncés, l'index sur les lèvres, il affichait surtout un air d'étrange -et exagérée- concentration.
La farouche femelle lui tapota la joue, geste auquel il répondit par une brève tortillade. tu m'es sympathique Moment de statufication. Yeux lubriques et rond. Respiration saccadée. Elle... Elle me trouve gentil !!! Perturbé par cet extrême accès de tendresse, le métisse renifla, et secoua vivement la tête, refoulant les larmes salées qu'il sentait monter.
"Tu seras sous mes ordres et tu vivras comme un Fer-né pendant cette toute période. En revanche, toutes les tavernes et les bordels du coin te seront grands ouverts " Décidément. Kazan ne savait pas trop ce qu'il avait fait pour mériter cela, mais il s'avérait qu'il était en train de vivre l'un des plus beaux jours de sa vie.

Alors que la brunette attendait visiblement une réponse, le dreadeux défoncé se jeta sur elle, les bras écartés pour une ultime étreinte débordante d'affection. Au dernier moment cependant, l'une de ses jambes foira. Le Moineau se retrouva donc au sol, la tête enfoncée dans le sable, dans une parfaite illustration du blason de la maison Bolton. S'évertuant à vouloir parler, il ingéra une quantité de sable raisonnable, pendant qu'un crustacé quelconque déambulait dans sa crinière capillaire. Réalisant que quelque chose clochait, Kazan se redressa finalement, l'air le plus naturel du monde. Il écarquilla un instant les yeux, puis crachota quelques pesants de sable.

• Très chère amie, je crois que nous allons bien nous amuser !

Il esquissa un sourire gredin, puis se remit paisiblement sur ses guibolles. Après quelques gesticulations aériennes, il fut de nouveau maître de son corps. Il trottina jusqu'à son sabre, qu'il glissa à sa ceinture -sans manquer de se le planter dans la cuisse, ou ailleurs...- et se couvrit de son fidèle chapeau de cuir. Enfiiin~Me voilà en entieeer ! L'un de ses yeux palpita follement, puis il se retourna vers sa nouvelle amie, qu'il salua d'une courtoise révérence mal exécutée.

• Bien ! Vous pouvez être fière de me compter comme votre propriété pendant un mois, désormais !

Bien sûr, il s'agissait d'une ruse. Tout l'honneur lui revenait... Mais de cette façon, la méfiance de la dame retomberait, et Kazan aurait tout le loisir de se glisser dans ses couchages, telle une anguille furieuse, lors de la tombée de la nuit...


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________

Je suis complètement fan °-° Merci ma Mouette ♥ 2.0:
 

I AM THE TRUE KING:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Age : 21 ans
Maison/Rang : Suz. d'Harloi Ϟ Capitaine
Allégeance : Moi-même
Missives : 1041
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Sam 14 Mai - 19:26

Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer...

Kazan & Noleen
Le triomphe des femmes est de nous faire adorer leurs défauts et jusqu'à leurs vices.
Le Continental sembla submergé par une vague d'émotion en entendant Noleen ; mais cette dernière, interloquée, n'aurait su dire s'il s'agissait d'un pur ravissement ou d'un désespoir abyssal... Elle allait pencher pour le désespoir abyssal - ne venait-il pas de tenter de se jeter sur elle, au bord des larmes...?! -, quand l'étrange métisse se redressa aussi soudainement qu'il était tombé, avec force moulinets de bras typiquement kazanesques et un sourire qui respirait les magouilles en tous genres.

Retrouvant sa nonchalance coutumière - laquelle n'était pas dénuée d'élégance si on aimait le style de coiffure en serpillère -, l'homme au teint hâlé leur présagea d'excellents moments à venir, un sourire de canaille aux lèvres.

- Je n'en doute pas !... répliqua Noleen, jouant le jeu.

En réalité, Kazan paraissait très enthousiaste de son statut de "nouvelle recrue temporaire" Insulaire, et son explosion de joie désordonnée provoqua l'hilarité joyeuse de Noleen qui assistait à la scène, amusée. Comme le dreadeux reprenait possession de ses attributs (en l'occurrence son sabre et un vieux tricorne) avec une satisfaction non dissimulée, il lança à la jeune brune une petite tirade de son cru, accompagnée d'une révérence qui éparpilla des grains de sable tout autour de lui :

- Bien ! Vous pouvez être fière de me compter comme votre propriété pendant un mois, désormais !

La Fer-née inclina le front pour acquiescer, sans se départir de son sourire taquin.

- Demain, tu feras connaissance avec tes nouveaux compagnons de galère... Tu n'as plus qu'à croiser les doigts pour que ta tête du piaf leur revienne ! Par ailleurs, gare à toi si tu joues aux cartes avec eux... Un Moineau plumé, ce serait du plus triste effet, non ?

Elle s'esclaffa et donna une vigoureuse tape sur l'épaule de Kazan, histoire de le rassurer un peu. Il était sous sa protection après tout, et Noleen ne permettrait pas que ses hommes aillent trop loin ; il ferait certes les frais d'un bizutage en règle, et sa condition de Continental lui vaudrait sans nul doute divers surnoms tous plus sympathiques les uns que les autres et d'incessantes railleries. Mais la capitaine veillerait à ce que son équipage ne dépasse pas certaines limites ; de toutes façons, elle connaissait suffisamment les siens pour savoir qu'ils finiraient par apprécier son drôle de caractère... Cette expérience de cohabitation serait certainement bénéfique aux uns comme aux autres, en définitive !

- Allez, suis-moi, le Moineau, on va visiter les environs... et vider une chope ou deux. Ta vie de Fer-né commence maintenant ; crois-moi, ça se fête !

Sur ce, tous deux s'éloignèrent d'un pas allègre - voire très allègre -, en direction de la taverne la plus proche, Noleen prenant même la peine d'ôter un bernard l'hermite qui semblait décidé à élire domicile dans la crinière crasseuse du métisse...



fiche codée par shirosaki

_________________




Life of an Ironborn

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage: If only... ~
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Moineau
Allégeance : Lannister
Missives : 1560
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback Jeu 19 Mai - 9:07



« Une sublime créature pour le moins farouche  »



Affublé d'une tape solide sur l'épaule, le métisse se contenta d'afficher un large sourire sur sa face basanée. Il allait rencontrer des nouveaux copains ! Franchement, Kazan pensait limite qu'il aurait dû laisser gagner la brune bien avant... Mais bon, avec ses yeux perçants, elle aurait peut être senti venir la supercherie. Et, inévitablement, elle se serait vexée.
C'est qu'il fallait savoir s'y prendre avec les femmes... Et le Moineau était -c'est entendu- l'un de ces Dom-Juan invétéré. Noleen le taquina à propos de son titre volatile, et le métisse ne saisi pas. Il se contenta donc de se taper la cuisse en esquissant un rire gras. Peut-être qu'elle possédait un sens de l'humour bien à elle, après tout, c'était même pas si grave.

Et puis, comme si la journée n'avait pas été assez merveilleuse, le délicat mot "Choppe" arriva aux oreilles de l'orphelin. Si une ou deux, ça allait faire juste, il était cependant littéralement en joie, aussi sauta-t-il en l'air en levant bien haut les bras. Suite à quoi, les deux acolytes se mirent en route. Kazan fut débarrassé d'un crustacé locataire de sa crinière hétéroclite, et l'aventure pouvait commencer !
Le pas léger -aérien en fait, si on considérait que ses genoux s'élevaient au niveau de son bassin à chaque foulée- le Moineau s'imaginait déjà, naviguant au gré des flots, sur un navire craquant mais résistant à l'assaut des vagues ! Sur la proue, fièrement dressé, il fixerait l'horizon de façon mystérieuse, guidant l'équipage entier à l'aide d'un compas ! Plus tard, derrière le gouvernail, il renverrait des clins d'oeils complices aux oeillades langoureuses de Noleen, et ses hommes seraient très jaloux, mais en même temps très admiratifs !

Décidément, la vie réservait bien des surprises, y compris pour un Moineau à demi-ivre gigotant sur la plage devant une Capitaine désabusée.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________

Je suis complètement fan °-° Merci ma Mouette ♥ 2.0:
 

I AM THE TRUE KING:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback
Revenir en haut Aller en bas
Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand le Moineau fait face à la dureté des Iles de Fer... [Ft: Noleen ♥] ~Flashback
» Quand la mémoire vous fait défaut [Isabeau]
» On ne réfléchit à sa vie que quand on fait des erreurs.
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
-
Sauter vers: