AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
Invité
Invité
MessageSujet: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Mer 17 Juin - 19:05
Kisha ∞ Ayden
Àforce de bras et de jambes, Ayden fut repoussé hors de la grande salle où se déroulait le banquet en l’honneur du mariage du Roi. S’il avait su que tout cela finirait dans un bain de sang … Par la mort du Roi, il aurait abandonné l’idée de quérir l’aide de ce dernier.

Rien n’avait fonctionné depuis son arrivée à Port- Réal. En fait, Ayden commençait à penser qu’il portait la poisse. Ses pas le menèrent jusqu’à l’extérieur où la nuit avait finalement daignée tomber. Elle était aussi tombée pour le Roi et … À jamais. Une fois encore en si peu d’année un Roi des Sept Couronnes mourrait de manière brusque, accidentelle … Non. « Depuis la mort de Arryn, il n’y en a eu que pour les cadavres » songea-il subitement exténué par tant de haine, de guerre, de complot même. Qui avait pu vouloir tuer le Roi ?

Tout le monde !

Tous le détestaient comme cela était avec la Reine. Il manquait à son devoir. Il aurait dû protéger le Roi en tant que chevalier. Il était un chevalier au service des Kayce après tout. Et là … Là, le Roi l’aurait écouté. Comment Illine le verrait maintenant ? « Je suis un incapable » maugréa-il pour lui-même lorsque ses pas le conduisirent jusqu’aux haut des murailles du Donjon Rouge. Personne n’était présent. Tous étaient trop occupés à l’intérieur. La cacophonie avait été telle qu’Ayden n’avait pas réellement voulue y rester. Brusquement, il appuya ses paumes contre la pierre du mur. Il soupira laissant, ainsi, sortir sa frustration.

- Plus rien ne va sur Westeros.

Murmura-il dans sa barbe. Non, il était clair que plus rien n’allait comme il se devait sur le continent. Tant de morts et lorsqu’on ne parlait pas d’eux, il y avait la faim. Les gens restaient affamés.

Le vent salin de l’océan vint soudainement chatouiller ses narines. Ayden releva la tête et s’aperçut du magnifique point de vue qu’il avait de l’océan. Ceci le ramena des années en arrière à Port Lannis dans le corps d’un petit garçon ne rêvant que d’une chose : retrouver son père, devenir un grand explorateur courageux. Mais cette fois, il portait son regard vers l’Est.

Comme si tout était lié dans ce bas monde, Ayden aperçut du mouvement à quelques mètres de sa position la belle à la robe blanche et aux cheveux tout aussi immaculés. Il sourit bêtement comme Joffrey précédemment devant ses cadeaux de mariage. Elle était magnifique telle une apparition. Cela ne pouvait pas être réel non ? Passant une main dans ses longs cheveux blonds, le chevalier se rendit compte que … Peut-être était-elle triste, effrayée par ce qu’il venait de se passer. Elle ne pouvait pas ne pas l’être. Non ?

- Vous … Ma dame ? … Euh, est-ce que tout va pour le mieux ?

Bégaya-il un peu après avoir diminué les mètres qui le séparaient de la belle. Aussitôt, son poing droit se serra. Idiot ! Le Roi venait de mourir, c’était la catastrophe et il lui demandait si tout allait bien. Idiot oui ! Apparemment, Ayden était tellement abasourdie par la beauté de la dame – croyant qu’elle était une noble de surcroît – qu’il en lâchait des âneries.

- Je veux dire on vient tous de vivre quelque chose de terrible. On ne devrait pas rester seuls.

Tenta-il de se reprendre, mais bon, Ayden ne se sentait pas aussi courageux que contre l’armée Stark actuellement. Sa voix manquait d’assurance, son cœur battait à tout rompre. Il se sentait la gorge sèche. La belle dame allait certainement l’envoyer paître. Il tourna timidement son regard vers l’océan. Ses cheveux se soulevèrent alors légèrement chatouillant un peu ses joues. Étrangement et cela malgré tout, Ayden ne voudrait pas partir de ces remparts pour rien au monde.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Jeu 18 Juin - 1:41

the serenity in this chaos.
IL Y A DES FLEURS PARTOUT POUR QUI VEUT BIEN LES VOIR



Les portes de Port-Réal étaient fermées, la reine mère avait donné l'ordre que personne n'entre ou ne sorte. Lors de la mort du roi, je n'avais pas souris comme je l'aurais fais. Il n'était pas mort de mes mains, j'avais échoué... Puisse Mhysa me pardonner... Les alliés de Daenerys Targaryen n'étaient donc pas seuls à vouloir la mort de l'usurpateur. Westeros... Plus je restais ici, plus je haïssais son peuple. Des complots, de la manipulation, des titres de noblesses... La vie était plus simple en Essos... Pas à Meeren, mais dans ma ville natale, Yin dans la région de Yi-Ti non loin d'Ashaï. Nous avions un empereur et aucuns complot pour déjouer le détenteur du trône d'or. Je commençais a perdre le masque d'indifférence que j'avais longtemps porté pour rester impassible. Mais... Neenath, elle avait vécue et grandie avec moi à Meeren. En esclavage, que faisait-elle ici ? Si loin d'Essos ? J'étais troublée. Pour la première fois de ma vie, j'avais peur. Peur pour des gens. Peur pour la sécurité de Neenath ou celle de Daenerys...

Dans ma tête, tout explosait. Mes idées reçues, mes jugements. Laissant mes émotions apparaître, chose que l'on voit jamais chez moi. Je pris une bouffée d'air puis expira afin de dissiper mes angoisses. Toujours vêtue de cette robe blanche, étrangement je passais inaperçue. Comme si les gens pensaient voir un fantôme, une apparition ou un mirage. Avoir les cheveux blancs n'étaient pas communs, encore moins les yeux bridés sur une peau dorée. Une brise me fit fermer les yeux, j'avais toujours aimé le vent... Il était libre. Libre de s'enfuir. Bien que je n'étais plus esclave, je ressentais toujours ce sentiment dans ma tête. Je ferma les yeux, pensant à mon future passage à Yin pour rencontrer mes parents. Du moins mon père. J'entendis une voix non loin de moi.

"Vous … Ma dame ? … Euh, est-ce que tout va pour le mieux ? Je veux dire on vient tous de vivre quelque chose de terrible. On ne devrait pas rester seuls."

C'était lui... L'homme que j'avais pus voir de loin au banquet. Les cheveux d'un blond si clair que je me demandais s'il n'était pas du sang du dragon. Je tourna mon regard émeraude vers lui puis un sourire serein se dessina sur mes lèvres. C'était comme si sa présence avait rétablie la paix dans ma tête. Cela me troublais. Il y eut un petit silence, je regardais à nouveau le paysage. Mon Arc et mes flèches posées contre le mur du rempart trahissais mes origines. Puis qu'un arc aussi étrange ne pouvait venir que d'Essos.

<< - Vous n'êtes pas obligé d'utiliser un titre pour moi, je ne suis pas une noble de Westeros. >>

Dis je d'une voix douce.

<< - Je pense que justement, vous avez évité cette chose terrible qu'était le roi... C'était une mauvaise personne. >>

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Jeu 18 Juin - 4:20
Kisha ∞ Ayden
Un silence ce fit alors que seul les bruissements du vent s’amusaient en toute quiétude. Les brises provenant de l’océan se frayèrent un chemin sous sa tunique, ses pantalons pour venir chatouiller son torse et dériver sur ses nombreuses cicatrices gravées là depuis son enfance. Le vent semblait avoir plus d’emprise sur elle. La belle dame pourrait être la jouvencelle descendue sur Westeros pour lui, pour le réconforter des batailles perdues. Tel le fut Robb Stark, Ayden se croyait plus malin avec une épée – ou un arc – qu’avec une plume et une langue. La jouvencelle venait lui prouver qu’il y avait encore du beau en ce monde …

Il n’avait jamais vraiment été très religieux. Sa mère ne l’était pas et chacune des chutes qu’il vécut lui apprirent de ne pas faire confiance aux dieux. Mais, actuellement, c’était différent. Il était bercé par cette belle dame à la chevelure immaculée et aux yeux perçants telles deux émeraudes qui trancheraient son cœur : et elles l’avaient certainement fait.

- Vous provenez d’Essos ?

Réagit-il, sortant de sa torpeur, lorsque les mots portés par un souffle si doux telle une caresse vinrent se jeter sur son corps pour vouloir le noyer. Ayden détestait manquer de respect et il eut cette impression ici présente en la traitant de noble de Westeros. Maintenant réveillé, ses yeux noisette aperçurent un arc étrange non loin de la belle dame. Il n’eut que le temps de froncer les sourcils, connaisseur de tout type d’arc à Westeros, pour ne pas comprendre la rétorque de la belle dame.

- Ce n’est pas le Roi qui est terrible, mais bien ce qui lui est arrivé … Il est vrai qu’il est … était immature, mais on n’a aucun droit de juger ses actions seulement de le servir.

Rétorqua-il plus sérieusement et durement, son entraînement de soldat revenait à la charge, alors que la colère comprimait son cœur quant à ces paroles allant dans le sens opposé de sa grande loyauté, son ventre se fit nerveux. Pourquoi il avait l’impression que des sentiments contraires se battaient en lui ? Pourquoi serrait-il les lèvres à ce point ? Pourquoi était-il si tendu ? Serait-elle réellement l’assassin du Roi ? Cette belle dame provenant d’Essos, à toute évidence, et semblant si innocente. Non ! Ce n’était pas possible. Il eut un air horrifié reculant d’un pas puis, d’un autre. Ayden sortit finalement son épée la pointant vers la belle dame, droit sur son cœur … Il trembla. Il serait incapable de la tuer. Incapable ! Il serait incapable de la capturer … Mais il le devait n’est-ce pas ? Peu importe les valeurs que véhiculaient la couronne, il leur devait loyauté.

- Ces mots vous condamnent. Vous pensiez certainement que cette innocence peinte sur vos traits passerait inaperçue. La Reine voudra me donner une deuxième audience si je lui rapporte l’assassin de son fils. Au moins, aurais-je réussit à capturer l’assassin du Roi ce soir !

Rugit-il tel le lion que l’on voyait sur plusieurs des bannières du Donjon Rouge. Ayden se maudit pour ses mots, mais il se détestait aussi pour trembler autant. Pourquoi son cœur se déchirait-il en morceaux ? Son visage n’échappa pas à la colère, mais c’était comme si le désespoir pouvait s’y lire aussi. Faisait-il le bon choix, avait-il la bonne personne ? Il était un chevalier avant tout. Non ? Il devait protéger son seigneur et son Roi et … Il avait failli.

Il ne devait plus faillir. Jamais !

Pour se donner un peu plus de courage, l’ayant voulu que ce soit une menace, Ayden appuya la pointe de son épée contre la poitrine de la belle dame.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Jeu 18 Juin - 7:40

the serenity in this chaos.
IL Y A DES FLEURS PARTOUT POUR QUI VEUT BIEN LES VOIR



Evidemment, à mes dires, le jeune homme semblait prit de colère. Pensant que parce que j'étais étrangère, j'avais forcément le profil d'une tueuse de roi. Non, malheureusement je ne l'avais pas tué. Le poison était une arme de laches. Le chevalier reculait en sortant son épée. Je restais sereine, comme si il n'y avait jamais eut d'épée ou de meurtres. Je ramena mes jambes puis descendis du rempart. J'étais debout, face à cet homme qui étrangement restaurait la paix en moi.

"Vous provenez d’Essos ?"

Je ne fis qu'acquiescer un hochement de tête. Le vent faisait virevolter nos cheveux dans une étrange symphonie. Mon visage restait doux, serein. Je le fixais de mon regard apaisé.

"Ce n’est pas le Roi qui est terrible, mais bien ce qui lui est arrivé … Il est vrai qu’il est … était immature, mais on n’a aucun droit de juger ses actions seulement de le servir."

Je restais silencieuse, son épée pointée sur moi, j'aurais pus agir en violence. Mais je ne voulais pas. J'aurais pus lui jeter la dague que je cachait mais il n'en était rien. Je restais silencieuse.

"Ces mots vous condamnent. Vous pensiez certainement que cette innocence peinte sur vos traits passerait inaperçue. La Reine voudra me donner une deuxième audience si je lui rapporte l’assassin de son fils. Au moins, aurais-je réussit à capturer l’assassin du Roi ce soir !"

Le chevalier appuyait contre mon sternum. D'une manière douce, je saisie la lame de l'épée dans mes deux mains. La serrant entre mes doigts. Du sang coulait le long de mes poignets pour tomber sur le sol. Combien de fois j'avais voulut mourir ? De nombreuses fois... Mais aujourd'hui, je savais au plus profond de moi que ce monde avait besoin de douceur et non de meurtres.

<< - Le peuple de Westeros meurt de faim... L'hiver vient... Les Hommes violent les femmes sans titres, pillent leurs maisons et tuent les enfants... Du complot, de la manipulation... Les gardiens du nord ont étés tués par les lions... Qui ferra barrage lorsque les faucheurs d'ombres franchiront le mur ? >>

Dis je en ouvrant les yeux et en le regardant. Je me mis a marcher doucement vers lui, l'épée perçant la peau de mon sternum dans une entaille peu profonde. Pourtant mon visage ne grimaçait pas.

<< - Vous avez le coeur humble, chevalier. Mais vos yeux ont étés voilés par la luxure de Westeros... >>

Je continuais de marcher vers lui.

<< - Seul le feu peut faire fondre la glace... Seul l'acier Valyrien peut contrer une épée de l'ombre... Mais vous n'avez rien de tout cela, ou en petite quantité. Des innocents mourrons... >>

Je m'arrêta puis montait avec agilité sur les remparts, entre une épée et le vide. Mais j'étais agile, je marchais sur le rebord, tenant toujours la lame de l'épée entre mes mains ensanglantés. Je finis par m'asseoir sur le rempart face à lui, l'entaille de sa lame dans mes mains et contre mon sternum continuant de me blesser.

<< - Ce n'est pas un lion, un cerf ou une fleurs qui pourras sauver Westeros... Mais un dragon... Daenerys Targaryen est la véritable reine qui restaureras la paix et qui repoussera l'hiver du feu de ses enfants... >>

Je lacha la lame puis plongea mon regard dans celui du chevalier.

<< - Livrez-moi à votre reine, poussez-moi de ce rempart pour me faire taire ou bien laissez-moi retirer ce voile de vos yeux... >>

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Ven 19 Juin - 2:10
Kisha ∞ Ayden
Il se surprit qu’elle ne réagit pas plus à sa lame se faisant menaçante sur ses devants. Il pourrait pousser légèrement sur son épée et il en déchirerait les entrailles de la belle dame, en retirerait le cœur et deviendrait un héros aux yeux de la Reine mère et de la jeune Reine. Elles l’écouteraient alors et le peuple serait protégé. Il ne deviendrait pas chevalier de la garde royale toutefois préférant retourner auprès d’Illine. Alors pourquoi hésitait-il ? Pourquoi faisait-il tout pour empêcher sa lame d’entrer plus dans le corps de la belle dame ?

Du sang en coulait lorsqu’elle s’empara de son épée à mains nues. Il ne bougea pas. Il ne pouvait pas tuer comme cela. Il n’était pas sadique. Elle l’était toutefois. Elle le faisait souffrir ce sang tombant contre le sol dallé d’ombre. Ayden contenait le plus possible ses émotions, car un geste de trop et elle mourrait.

- Je sais très bien que le peuple se meure ! Je suis ici pour cela …

Renchérit-il une fois l'interrompant abruptement, mais s’arrêtant bien vite observant l’horreur qu’il venait de commettre. Qu’elle lâche cette épée ! Bon sens ! Elle était stupide. Voulait-elle réellement mourir ? Non ! Il ne le lui permettrait pas. Oh ! Et puis, tout ceci était absurde ! Ayden fit fi des « faucheurs d’ombres » comme elle les appelait n’étant rien de plus que des histoires pour les enfants.

- Arrêtez …

Lâcha-il dans un souffle de douleur le mot, mais elle continuait à avancer se blessant et le traitant d’humble au cœur taché par la luxure. Comment pouvait-elle savoir ? Elle ne le connaissait pas et lui ne la connaissait pas. Ayden ne connaissait rien à l’acier valyrien non plus tentant de se rappeler les belles épées vues, parfois, à Castral Roc. Elles étaient si rares. Observant la jeune femme du sol, de la terre des mortels laissant tomber la pointe de son épée vers le sol, ses force semblèrent l’avoir abandonné, Ayden voyait là la jouvencelle dans toute sa splendeur. Grande, fière … Cette entaille. « Elle est folle » songea-il blasé par cette jeune femme têtue lorsque cette dernière révéla ses véritables loyautés. Il soupira désespérément s’armant de courage pour baisser le regard.

- Vous êtes complètement folle. Une véritable folle. J’aurais pu vous tuer !

Lui rugit-il comme si ce ne fut pas sa volonté première. Il avait presque envie de pleurer tant ses sentiments n’avaient aucun sens et ce que la belle dame lui apprit chamboulait tout en plus. En fait, elle cherchait aussi à aider le peuple tout comme lui. Son regard cherchant ailleurs un point solide pour se percher, il n’en trouva pas d’autre malheureusement que le sol en pierre des remparts.

Dans un élan rageur, Ayden rangea son épée.

- Vos mots vous condamnent toujours. Vous avouez être loyale à Daenerys Targaryen. N’importe quelle reine voudrait faire tuer un roi usurpateur, mais …

Ses mots étaient plus doux tout à coup, il soupira et un sourire naquit sur ses lèvres. Peut-être fut-il nerveux, peut-être fut-il moqueur voir un peu des deux.

- … Mais je n’ai jamais vu un assassin se rentrer une épée adverse dans le cœur et … Enfin, vous êtes aussi la plus belle assassin que j’ai rencontré. Non que j’ai rencontré beaucoup d’assassins dans ma vie …

Rougit-il tout en bégayant les derniers mots dans sa barbe. La toute fin ne fut dite que dans un murmure emplie de gêne, de honte. Elle n’a dut rien comprendre. Certes, Ayden ne pouvait pas la tuer. Plutôt, il lui proposa sa main pour l’aider à descendre de ce rempart qui, un mouvement de trop, finirait réellement par l’achever.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Ven 19 Juin - 5:37

the serenity in this chaos.
IL Y A DES FLEURS PARTOUT POUR QUI VEUT BIEN LES VOIR



Je n'agissais pas ainsi auparavant, bien au contraire... Je lui aurait tranché la gorge depuis longtemps pour ses affronts. Mais je me sentais comme apaisée, ce sentiment que je n'avais jamais ressentie. La lune était presque pleine, nous éclairant de sa lueur argentée. Nous donnant l'air de deux fantômes. Le chevalier semblait troublé, peut-être autant que moi bien que je ne le montrais pas. Debout sur ces remparts, j'avais vraiment l'air d'une apparition. Un filet de sang coula le long de mon sternum jusque dans mon décolleté. Il me pensait folle... J'étais une femme étrange en effet, mais folle je ne l'était pas.

"Je sais très bien que le peuple se meure ! Je suis ici pour cela … Arrêtez …"
<< - Vous pensez peut-être rétablir l'équilibre seul ? Votre roi se moquait du peuple. La reine-mère s'en fiche également... Qui reste-t-il ? La rose qui souhaite se faire bien voir par le peuple mais qui ne s'en préoccupe pas... Mais vous ne voyez que ce qu'ils vous laisse regarder... >>

Dis je en le regardant, le fixant presque. Tout le monde était si... Manipulé... Enfermés dans un monde où les grandes familles ne cessaient de comploter pour tel ou tel choses, mais qui ne faisait pas attention au bas peuple. Comme Westeros avait put tomber aussi bas ? On ne pouvait faire confiance à personne ici. J'avais rencontré un certain Ramsay. J'avais vu l'horreur dont les gens de l'Ouest étaient capables. J'étais allée voir le mur. J'avais visité les diverses régions avant de venir assister au banquet. J'avais vu le mendiant, des mouches dans les yeux, les os sortants de partout et les gens passer devant lui sans jeter un seul coup d'œil. J'avais ressentie le froid et la forme de magie qu'il habitait.

"Vous êtes complètement folle. Une véritable folle. J’aurais pu vous tuer !"
<< - Mais vous ne l'avez pas fait... Je ne suis pas morte... Chaque jours nous marchons entre une épée et le vide, mais vous l'avez oublié... >>

Si c'était un crime d'aimer la liberté, j'étais coupable. Car Daenerys était la liberté et la paix. Tout comme ce vent, elle se faufilait et prenait ce qu'on lui offrait.

"Vos mots vous condamnent toujours. Vous avouez être loyale à Daenerys Targaryen."

Je serrais les dents soudainement, parler de Mhysa était un sujet extrêmement sensible avec moi.

<< - Suis-je condamnée parce que je dis ce que je pense ? Ou bien parce que je suis loyale à une femme qui traite son peuple en égal ? >>

Un silence s'installait, j'hésitais à saisir la main qu'il me tendait. Un tout petit contacte qui semblait banal pouvait changer bien des choses... Mais je décidais de prendre le risque, je glissa ma main dans la sienne puis descendis du rempart. Sa peau était aussi chaude que la mienne était froide. Je frémis de ce contacte. Prise d'une panique, je retira ma main de la sienne très vite avant de lui tourner le dos. Désemparée. Comme si sa peau m'avait brulée. Je tenais ma main contre moi. Je déglutissais pour essayer de reprendre le contrôle de ma personne. Je tremblais légèrement. Puis je l'entendis murmurer. Je n'entendis qu'un compliment, ce qui me gêna encore plus. Après 20 ans d'esclavage à se faire frapper, à ne plus rien ressentir, à ne plus recevoir de contacte... Cela changeait beaucoup de chose. Cela me faisait peur car je ne connaissais pas. Je tourna légerement la tête vers la droite puis déclarais d'une voix presque suppliante :

<< - Ne dites pas ça... >>

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Lun 22 Juin - 4:42
Kisha ∞ Ayden
Oui. S’il lui faudrait affronter toutes les armées de Westeros réunies pour rétablir l’égalité entre les nobles et son people, il le ferait et seul. Il avait bien été capable de survivre toutes ces années seul. Qu’était-ce un défi de plus ou de moins ? En même temps, pourquoi lorsqu’il plongeait le regard sur le visage de la jeune femme, il en ressentait de l’orgueil, de la rancœur, mais encore elle semblait si douce, gentille … Mais depuis le début, elle le traitait comme un enfant. Il voyait parfaitement ! Merci bien ! Et elle lui faisait bien remarquer, toujours sur ce petit air qu’il commençait à ne plus pouvoir sentir, de ne pas l’avoir tué.

- Je préfère penser qu’on marche vers un avenir que l’on façonne chaque jour.

Avait-il lancé en grommelant rétorquant alors à ses mots d’épée et de vide. Ah ! Cette femme. Pourquoi avait-il tourné la tête eh ? Pourquoi s’était-il entêté à vouloir lui parler ? La Jouvencelle dans toute sa splendeur. Oui, mais … Certes, Ayden ne pouvait pas l’inviter à se tuer, à la blesser. Elle avait ses arguments. Des arguments qu’il détestait se faire passer dessus. Mais elle était belle … Il ne put effectivement pas s’empêcher de le lui dire.

Ah ! Foutus sentiments contradictoires !!!

Le silence se fit donc un moment où elle semblait hésiter à prendre sa main. Ayden fronça les sourcils. « En plus, elle ne veut pas de mon aide » songea-il spontanément dans son orgueil maintenant très bas depuis le début de la rencontre. Ce ne serait certainement pas l’assassinat du Roi le clou de la soirée pour Ayden en tout cas. Elle finit, néanmoins, par prendre sa main là lâchant presque aussitôt.

- Vous vous sentez mal … ?

S’enquit-il presqu’à un ami subitement juste après le murmure dictant les mots de la jeune femme. « Ne faites pas cela ». Elle devait avoir mal quelque part … Oh ! Mais il l’avait blessé ! Cela lui revenait à l’instant.

- Vous êtes blessée, c’est vrai. Si vous n’aviez pas joué les héroïnes en avançant sur ma lame aussi, tout ceci ne serait pas arrivé. Laissez-moi voir cela. Après-tout … C’est aussi un peu de ma faute.

Précipita-il ses paroles finissant en un sourire gêné, un murmure en reconnaissance de cause. Il fit un geste pour arriver à faire face à la jeune femme. Ayden voulait voir cela. Oh. Le problème, c’est qu’il refusait, soudainement, de toucher à cet endroit … Juste au-dessus du sein. Le pauvre homme dut devenir plus rouge qu’une tomate reculant alors d’un petit pas. Il prit quelques respirations, se racla la gorge et regardant partout sauf vers la belle dame. Un mestre s’il vous plaît … Ah bien non, le Roi venait de mourir assassiné, on avait plus important à couvrir.

- Donc … V … Vous dites ne pas avoir assassiné le Roi et être loyal à la Targaryenne. Je croyais … Je croyais sincèrement que les Targaryen était une famille éteinte.

Tenta-il, bégayant bêtement à l’évidence, d’avoir des réponses à ses questions pour l’aider à reprendre ses esprits. La fin de sa phrase fut un peu triste en fait, car Ayden avait toujours préféré les Targaryen ces conquérants et dirigeants puissants. Ils remplissaient d’histoires son enfance. Aujourd’hui, on se demandait même si les Rois verraient un jour leurs noms dans une chanson.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Lun 22 Juin - 17:41
HJ : j'ai adoré ton post XD Pauvre Ayden complètement torturé psychologiquement haha


the serenity in this chaos.
IL Y A DES FLEURS PARTOUT POUR QUI VEUT BIEN LES VOIR



Les émotions, les ressentis... Tout était revenu soudainement. J'avais été élevée dans le but d'être un assassin. Ne ressentant ni peur, ni compassion, ni pitié. J'avais été élevée à ne rien ressentir. Enfermée dans une salle sombre pendant des jours, avec aucun contacte que celui des coups. Aujourd'hui, je portais les séquelles de cette horrible enfance. Ressentir quelque chose me faisait peur. Rien que ce rapide touché m'avait presque... Fais plaisir. Je n'avais pas l'habitude de tout cela. Que l'on s'occupe de moi, que l'on s'inquiète de moi. J'étais complètement bouleversée par ses questions. Évitant son regard, les yeux brillants, essayant d'échapper à ces ressentis. Je n'avais plus le contrôle de la situation. Je n'avais plus cet air sûr sur le visage, au contraire. La vie est un chemin qui se parcourt dans un seul sens... La reprendre à zéro est impossible. On peut choisir sa destination, réfléchir quand on arrive à une intersection, ralentir, accélérer, décider de ne plus refaire les mêmes erreurs, mais on ne revient jamais en arrière. Mais cela n'empêchait nullement le passé de me rattraper.

<< - J... Je vais bien. Je n'ai pas mal. Ce n'est pas ça. >>

Je baissais les yeux vers mes blessures. Rien de bien méchant. Mes mains avaient arrêtées de saigner, près de mon arc et de mon carquois se trouvait un sac en toile blanc. J'en sortis une petite boite contenant une sorte de pâte verte. Je sortie deux tissus après avoir appliqué le baume au creux de mes mains pour enfin les enrouler dans ces derniers.

"Donc … V … Vous dites ne pas avoir assassiné le Roi et être loyal à la Targaryenne. Je croyais … Je croyais sincèrement que les Targaryen était une famille éteinte."

Alors que j'appliquais une nouvelle fois le baume mais contre mon sternum, je rangea la boite dans le sac en toile. Mon regard se perdait dans le silence de l'obscurité.

<< - Je le croyais également... >>

Je déglutie.

<< - J'étais a Meeren quand elle est arrivée... Faisant face à la grande cité, avec une grande armée... Trois dragons à ses côtés, elle s'est adressée non pas aux seigneurs, non pas aux maîtres de grandes familles... Mais à nous, les esclaves... Elle nous a libérée, nous a délivrées de nos chaînes puis elle nous a proposer la liberté. Pour une fois, dans nos misérables vies, nous avions le choix. Certains sont partis, d'autres sont restés pour la servir... >>

Dis je. Une larme coula le long de ma joue.

<< Une femme qui se soucie de son peuple, qui ne laisse pas mourir de faim les mendiants, qui instaure la justice et qui est à l'écoute... Une vraie reine qui ne se cache pas derrière un masque de mensonges. Daenerys Targaryen n'est pas qu'une simple héritière, elle n'est pas qu'une puissante dame... Elle est devenue notre "Mhysa", notre mère. >>

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Mer 8 Juil - 3:25
Kisha ∞ Ayden
Comme dans une transe, il l’observait prendre la pâte et s’en mettre sur la blessure, sur ses mains … Elles étaient aussi blessées ? La belle dame semblait si fragile tout à coup. Il aurait eu envie de la prendre dans ses bras, de l’emmener dans sa chambre et prendre soin d’elle. Il avait eu envie de la toucher, d’effleurer sa peau, ses cheveux pour voir quelle texture avait la perfection. Peut-être que cela ressemblait à de douces vagues venant lécher nos pieds tout en apportant des soupçons de brise du vent. Ayden baissa les yeux ayant un peu oublié le pourquoi ils se battaient précédemment.

Une question d’assassinat … ? « C’était absurde » se disait-il. L’assassin ne serait pas resté sur place après son crime.

Puis, son esprit était tout mou actuellement. Il ne pensait plus. Ses yeux se laissaient éblouir par ce spectacle, son cœur dansait de bonheur, mais lui ne bougeait pas. Pantois, timide, il ne savait pas comment réagir. C’était alors qu’elle lui parla de Daenerys Targaryen libérant tous les esclaves, dont la belle dame sur ses devants, d’une ville appelée Meereen et leur proposant la liberté ou de la suivre.

- Des dragons … Comme dans les chansons ?

Fronça-il le nez réagissant sur la surprise interloqué d’entendre ce mot. N’étaient-ils pas morts ? Apparemment, les Targaryen se faisaient toujours accompagner de dragons même après la disparition de ces derniers. C’était effrayant et beau à la fois. Ayden s’imaginait voir apparaître des dragons ici et maintenant au-dessus du Donjon Rouge … Levant la tête vers le ciel par réflexe, il n’y avait pourtant rien que les étoiles sur un ciel nocturne.

- Mhysa … Cela veut dire mère j’imagine.

Répétait-il les mots de la belle dame comme un enfant qui apprenait à parler. Ayden devait avoir l’air du parfait idiot planté là les yeux ronds devant la jeune femme. Cette jeune femme qui était une esclave. Sur ce, il s’éclaircit la gorge, car cet esclavage lui fut nostalgique. Il avait vécu quelque chose de semblable aussi mais …

- Il n’y a pas d’esclavage sur Westeros. C’est illégal … Enfin, en quelques sorte soupira-il fuyant un moment le regard de la jeune femme. Au fait, je m’appelle Ayden chevalier de … Chevalier solitaire de Westeros.

Lança-il de manière plus affirmative. Il avait voulu dire chevalier de la maison Kayce, mais ce fut étrangement plus pertinent de ce voir dire « solitaire » maintenant. Oui, il était solitaire. Il voulait aider tout le peuple de Westeros. Il était un chevalier de Westeros tout entier et non seulement d’une famille. Cette affirmation lui fit redresser la tête et s’asseoir contre le mur de pierre. Il observa de sa position la jeune femme.

- Et vous ?

Lui retourna-il la question.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Mer 8 Juil - 15:56

the serenity in this chaos.
IL Y A DES FLEURS PARTOUT POUR QUI VEUT BIEN LES VOIR



Je revivais l'instant magique de l'arrivée de Daenerys Targaryen aux murs de Meeren. Un sentiment d'admiration, de fascination, d'émerveillement mais une seule chose. la plus importante. la liberté... pour certains ce n'était rien, car ils ne connaissaient pas ce mot, ils étaient déjà libres. Neenath avait eut la chance d'avoir une bonne maîtresse lui disant de s'enfuir avant l'arrivée de la Targaryenne. Je me souvenais de chaque détails, jusqu'à la couleur de ses dragons...

"Des dragons … Comme dans les chansons ?"
<< - Même les chansons semblent fades à côté de ces trois dragons. >>

Je me sentais fragile à cet instant, fragile mais également stupide. il y avait bien longtemps que je n'avais pas entamer une simple conversation. et ce chevalier me rendait... nerveuse mais également calme... Etait-ce ses cheveux d'un blond clair qui me donnaient l'impression de m'adresser à un Targaryen ou un Velaryon ? Etait-ce ses yeux perçants qui se posaient sur moi ? Ou sa voix à la fois réconfortante et attirante, j'aurais aimé le savoir.

"Il n’y a pas d’esclavage sur Westeros. C’est illégal … Enfin, en quelques sorte..."
<< - Il n'y a pas que cet esclavage là... Mais je pense que vous le savez... >>

Quelque chose dans son regard montrait qu'il s'était déjà senti prisonnier. J'avais tant l'habitude d'observer les gens, son regard était devenu fuyant face à cette phrase.

"Au fait, je m’appelle Ayden chevalier de … Chevalier solitaire de Westeros. Et vous ?"

Je leva le regard vers lui, un regard bien moins dur, une regard naturel. j'avais laissé tomber le masque. chose que je n'avais jamais réussie à faire. J'esquissais même un sourire naturel.

<< - Je m'appelle Kisha... >>

Dis je simplement. Je n'avais aucun titre à ajouter, bien que j'aurais aimé pouvoir dire "épée et bouclier de Mhysa". Mais je ne l'était pas encore officiellement. Je me permis de lui demander :

<< - Solitaire ? Cela veut dire que vous... faite votre devoir de chevalier mais... seul ? >>

Je me mordis légèrement la lèvre inférieure. Je n'arrêtais pas d'hésiter à demander quelque chose. Prenant une inspiration et ouvrant la bouche mais ne laissant aucuns sons sortir. Je tressais nerveusement mes long cheveux en une natte sur le coté.

<< - Est ce que je... >>

Je me tourna un instant, gênée, presque tremblante, puis pivota une nouvelle fois mais vers Ayden. Cette explosion d'émotions que j'avais ressentie tout à l'heure me troublait, mais je voulais ressentir cela une nouvelle fois.

<< - Est ce que je peux vous toucher ? >>

Demandais-je en désignant sa main du regard.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Ven 10 Juil - 3:15
Kisha ∞ Ayden
Avouons qu’il faillit révéler cette époque difficile de sa vie à la belle dame se trouvant sur ses devants. Un instant, il savait qu’elle avait tout deviné. Ayden n’avait pas besoin de trouver les mots avec elle. C’était une jeune femme perspicace et franche et terriblement belle … Elle était intelligente alors ses lèvres faillirent se démouler. Encore, actuellement, Ayden se demandait si Kisha voudrait entendre, écouter. En plus, elle se sentirait peut-être moins seule d’avoir été esclave. Ayden avait l’impression de pouvoir tout dire à cette personne connue que depuis … Depuis quelques minutes, mais plusieurs jours. Cela faisait plusieurs jours qu’il tâchait de l’apercevoir, ne serait-ce qu’un court instant, dans un recoin du Donjon Rouge.

« Kisha » songea-il souriant bêtement ne sachant pas quoi répondre comme compliment envers un prénom. C’était beau oui, mais il aimerait dire plus. Pour lui, le respect et la politesse équivalait à ne pas rester silencieux, à ne pas ignorer bêtement. Certes, il le fut. Il se sentait très peu à son aise au sol finalement. Pour peu que de bouger lui éviterait de porter un regard sur Kisha, il se leva s’adossant contre la muraille dure, rêche comme l’était la guerre. La guerre laissée loin de son cœur un moment. L’assassinat du Roi tout aussi loin sinon plus. Devenait-il naïf ? Peut-être.

Mais les dragons … Un frisson lui traversa l’échine par une soudaine petite brise nocturne. Il avait peur de voir des dragons foulez le sol – le ciel plutôt – de Westeros, mais en même temps, de voir des bêtes aussi majestueuses ce devait être grandiose. Solitaire ? Une fois de plus, Ayden sortit brusquement de sa transe.

- Bien, je … Je ne suis pas vraiment solitaire. C’est juste que … J’ai envie d’aider le peuple en entier comme … Comme vous l’aviez dit plutôt même.

Réussit-il à articuler haussant les épaules, car troublé par la question de Kisha. Ayden, si fier de son surnom de prime abord, eut une difficulté monstre à l’expliquer. Il sourit franchement et vraiment à Kisha toutefois heureux d’avoir peut-être trouvé un point commun entre eux deux : la protection du peuple. Ce fut alors qu’elle lui demanda de le toucher. Fronçant les sourcils, Ayden fut vraiment troublé et interloqué par cette question qui n’en était pas une en fait. On pouvait toucher tout le monde, non ? Enfin, hormis le Roi. Quoiqu’une personne semblait l’avoir fait ce soir fut que ce dernier est mort.

- Oui. Je ne vois pas pourquoi me toucher serait devenu un affront. Pourquoi subitement, Kisha, vous semblez si … Si timide et maladroite ? Vous étiez forte et sans peur précédemment …

Lança-il toujours interrogé par cette étrange demande. Il en perdit même ses bonnes manières en déblatérant ces mots. Soupirant, Ayden s’en rendit compte juste après. Il baissa le regard puis, serra son poing droit.

- … Je suis désolé, je n’aurais pas du dire cela. Ce n’était pas digne. Kisha, si vous voulez me touchez, vous pouvez le faire maintenant.

Tendit-il son poing droit le dépliant devant la jeune femme. Il souriait tâchant de … De ne pas la faire fuir. Étrangement, si ce serait le cas, Ayden n’en dormirait probablement pas de la nuit pensant à cette belle dame qu’il aurait maltraitée.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Ven 10 Juil - 8:25

the serenity in this chaos.
IL Y A DES FLEURS PARTOUT POUR QUI VEUT BIEN LES VOIR



j'avais longtemps crû que les dragons s'étaient éteints avec la famille targaryen, aujourd'hui, j'étais bien contente de les voir survoler meeren. de leurs couleurs dorées, vertes et noires. je les avais longtemps contemplé après la libération de la ville par les immaculés. un ancien esclave arrivait même à les approcher. il était un prêtre-dragon de ce que j'en savais. si les dragons lui faisaient confiance, il avait bien sa place au conseil de daenerys. moi je devais encore prouver ma valeur envers elle. ce qui était normal, je ne pouvais pas me nommer "protectrice" et participer au conseil si je ne montrais pas ma valeur à ma nouvelle mère. le seul dragon que j'avais pu approché, ou plus exactement qui s'était intéressé à moi était celui aux écailles dorées. cela me rappelait la dynastie dorée d'où je venais avant d'avoir été vendue. la relation que nous avions avec la targaryenne et ses trois dragons était étrange. nous étions devenus ses enfants et donc les frères et soeur des dragons. la vérité est que seule une mère peut donner ce que nous avons reçus. mais dans ma tête, les chaînes étaient toujours présentes... le plus dur, c'est d'essayer d'oublier ce que justement, on n'aurait jamais voulu oublier. ces moments, ces instants où l'on s'était inconsciemment dit « je me souviendrais toujours de ça ». on tente de passer à autre chose, mais quoi qu'il arrive, nos souvenirs reviendront toujours, referont toujours surface, bien qu'on veuille le contraire, bien qu'on regrette, parfois. et puis à force d'essayer, on se rend compte que la meilleure chose à faire pour oublier c'est de ne plus y penser, de laisser couler, et de se réveiller un jour en ne ressentant plus ce manque qui nous gâchait la vie. mais pour cela, du moins, pour moi, il m'avait fallut l'aide d'un parfait inconnu... la vie était si ironique quelque fois. c'était un inconnu qui m'avait mit en cage... un inconnu qui m'avait brisé pour me reforger plus forte... pour être délivrée par une inconnue et être calmée par un inconnu... je me pinçais les lèvres, je ne laissais pas souvent laisser tomber le masque. ce masque qui me faisait croire mieux que les autres... même mhysa ne connaissait pas le vrai sourire que j'exprimais à cet homme... le vrai regard, la vraie voix, plus douce et bien moins agressive.

"bien, je … Je ne suis pas vraiment solitaire. c’est juste que … j’ai envie d’aider le peuple en entier comme … comme vous l’aviez dit plutôt même."

me dit-il. Je baissais un instant les yeux pour fixer le sol, oui cela semblait logique... Je ne répondis pas. J'eus un instant envie de dire "c'est triste" mais je ravala mes paroles. c'était triste d'aider des gens qui se seraient pas a aider si la bonne personne était sur le trône de fer. je releva les yeux vers ayden.

"oui. je ne vois pas pourquoi me toucher serait devenu un affront. pourquoi subitement, kisha, vous semblez si … si timide et maladroite ? vous étiez forte et sans peur précédemment …"

je baissa le menton, comme une jeune fille venant de se faire disputer.

"je suis désolé, je n’aurais pas du dire cela. ce n’était pas digne. kisha, si vous voulez me touchez, vous pouvez le faire maintenant."

il tendit la main, je déglutis. cela devait lui paraître tellement étrange. je ressemblais à un loup vers qui il tendait la main pour approcher. c'était exactement cette image qui me traversa l'esprit. je n'arrêtais pas d'hésiter de nouveau pour le toucher. comme si j'avais peur, comme si soudainement, ayden devenait un prédateur et moi une proie. j'avais peur de ce que j'allais ressentir. puis je fini par m'approcher doucement de lui, saisissant sa main des miennes. une vague de chaleur m'envahie, une angoisse me faisait trembler comme une feuille. sa peau était chaude, je m'approchais un peu plus. essayant de dépasser cette peur panique.

- je n'ai connue les mains des hommes que lorsqu'ils me frappaient.

j'entremêlais mes doigts entre les siens, tout en ayant le regard baissé. une explosion d'émotions fit son apparition dans ma tête. de la peur, de la joie, de l'envie, de la tristesse. je redressais mon visage vers le sien, levant mon regard vers le sien. c'était bien étrange, mes yeux brillaient à la lumière de la lune et des torches sur les remparts.

- je suis fatiguée d'être forte...

avais-je dis dans un léger sanglot, dans une voix tremblante et frêle. une larme argentée au reflet de l'astre lunaire coula le long de ma joue, en emportant d'autre avec elle. une louve blessée, voilà ce que j'étais réellement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha] Dim 19 Juil - 0:09
Kisha ∞ Ayden
Kisha semblait si craintive actuellement. Où était la jeune femme, la jouvencelle, se laissant entrer la pointe d’une lame dans le corps sans nullement ciller ? Où était cette jeune femme si forte, si belle, si courageuse ? En même temps, cette faiblesse et cette timidité enhardissait le jeune homme à vouloir protéger Kisha. Un seul regard, un seul mouvement brusque dans la direction de cette derrière de quiconque et Ayden se tournerait vers l’impertinent. Lorsqu’elle lui toucha la peau, il en eut des frissons. Il eut envie de continuer, d’amener cette fois sa propre main vers les joues, les oreilles, la chevelure soyeuse de Kisha. Il ne le put. Il se retenait de s’élancer dans une danse sexuelle sur les remparts. Ce ne serait pas convenable et … Il n’oubliait pas sa princesse à lui. Non …

- Moi, c’était ma mère qui me frappait.

Rétorqua-il aussi doucement qu’elle le fit à son égard. Il ne voulait pas lui faire peur, mais souhaitait lui redonner son courage. Elle n’était pas seule. D’autres personnes se sont faites frappé en ce monde : que ce soit à Essos ou à Westeros. Ayden n’avait jamais dit ce secret à personne pour tout dire, mais pour une fois, ce dernier était une force pour lui. Il n’avait aucune nervosité à en faire part à Kisha ou presque. Peut-être avait-il bégayé un peu … Il voulait la rassurer. Il ne savait pas trop ce qui l’emportait depuis un moment au final. Mais ses doigts entremêlés avec les siens étaient si délicats. Comment des doigts aussi délicats et doux pouvaient être forts et rudes en même temps ?

Ayden avait peur. Venait-il de commettre une erreur ? Quelle erreur ? Celle de réconforter une jeune femme ? C’était un assassin. Elle semblait alors sur le point de tout laisser tomber par ses dernières paroles, par … Ce sanglot.

- Ne pleurez pas …

Murmura-il commençant à approcher son index d’où les larmes allaient s’échapper. Ayden s’arrêta pourtant brusquement. Il baissa la tête à son tour et entendit du bruit. Des bottes toquant contre la pierre. Lentement, il se tourna pour voir un soldat. Ce dernier semblait simplement penser à deux personnes passant un beau moment ensemble et heureusement.

- Il serait plus prudent de vous en retournez à vos chambres. Je tenais aussi à vous informer que les portes de la ville sont dorénavant fermées.

Affirma-il tels tous les soldats le feraient. Ayden en avait connu des tas et parlait de cette manière … Avant. Il hocha la tête et le soldat partit. Ce dernier semblait même être gêné d’avoir, sans doute, brusqué un si beau moment. Ayden soupira désespérément ne sachant réellement que dire suite à ces nouvelles. Pendant un moment, il resta silencieux préférant targuer son regard dans celui de la belle : l’empêchant de voir couler des larmes peut-être.

- Je crois que vous ne pourrez plus partir. Ainsi, il se pencha vers Kisha et lui murmura à l’oreille, - car Varys était connu dans tout Westeros : - vous êtes liée à la Targaryenne. Je sais que vous n’avez pas tué le Roi, mais au moment où on saura où se trouve votre loyauté vous serez amenez au cachot pour être exécuté.

Termina-il sur un ton qui révélait sa tristesse, sa négation quant à cette destinée attendant Kisha à Port-Réal. Il ne voulait pas la voir mourir. Pas après ce qu’elle lui avait révélé. Maintenant, elle devait vivre. Libre. Son cœur se serrait imaginant qu’on pourrait couper la tête à la belle dame.

- Je pourrais vous aider.

Murmura-il si bas qu’on eut pu penser pour lui-même. Pourquoi faisait-il cela ? Pour aider une innocente. Pour aider cette Reine s’occupant du peuple ? Il n’en savait rien. Ayden voulait simplement voir Kisha hors de danger pour le moment. Pour le reste, on verra après.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha]
Revenir en haut Aller en bas
Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une sérénité dans tout ce chaos [Kisha]
» Et les Hobbits, dans tout ça
» [PM] Lorsque je débarque ... tout s'effrondre ♣ libre
» Parce tout le monde a une histoire - Haley
» Et à la VBM dans tout celà !!!! à Wellen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
-
Sauter vers: