AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Reine Régente - Lannister
Missives : 1173
MessageSujet: Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister Mar 21 Avr - 16:10
Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ?
   feat. Cersei Lannister & Jaime Lannister
Forsaken love
Le regard dans le vague, Port-Réal s'ébrouant sous mes pieds. Je restais assise sur le bord de mon lit, pensive. Ce matin, je m'étais éveillée d'un rêve où j'étais avec l'homme qui compte le plus pour moi. Jaime était là, avec moi, partout en moi. Mes cheveux d'or formant un cocon autour de lui, ses mains entremêlés aux miennes contre ma poitrine.Nos souffles courts, tandis que je traçais pour la énième fois le contour de son visage, que je connaissais par coeur. Mais, au petit matin, rien ne subsistait de ça, le lit était toujours si froid et vide.Je savais pourtant qu'il était toujours en vie, je devais m'y accrocher car sans lui, je suis un peu perdue, et ma raison ne tient plus qu'à un fil car je sais que l'heure approche. Les prédictions que jadis j'ai entendu, jamais je ne les ai oublié. Et voilà qu'une femme plus jeune et plus belle vint. La suite de la prophétie est claire, je verrai mourir mes enfants. Mais si Jaime est là, il les protégera n'est-ce pas ? Ce sont ses enfants aussi après tout mais Myrcella est déjà si loin de nous. Seule. Seule comme je le suis et elle n'a pas de frère à qui se confier.

Un nom sur mes lèvres charnues, le seul que je veux voir et qui n'est pas là. Le seul qui ne complote pas contre moi et qui me soutient. Indélicate torture, pendant qu'il est enchainé loin de moi. Connaissant la faim, la soif et l'insalubrité.Pense-t-il à moi, comme je pense à lui,  lorsque le froid et le désespoir le submerge ? Ces pensées, durcissent mon regard, les loups sont morts désormais. Il faut se concentrer sur le présent à venir, sur les roses qui ont des épines comme les lions ont des griffes.

Quand tout à coup, la porte de ma chambre s'ouvre dans un bruit sourd. Le bois toquant contre le mur. Je sursaute, mon coeur se serrant dans une étreinte de glace. Je me retourne alors lentement, dignement telle une reine. Mes cheveux encadrant mon visage comme une auréole, ma robe de brocart rouge dévoilant légèrement la naissance de mes seins. Mes yeux s'écarquillent alors de surprise, quand je reconnais Jaime. Je ne dis rien, ne bouge pas, ayant peur que cela soit une ruse du destin, un énième rêve qui se prolonge. Je promène mon regard sur son corps, il est toujours aussi beau. Quand je m'arrête alors sur sa main droite. Elle n'est plus là, il n'y a plus qu'un moignon sanguinolent à la place. Mon envie violente s'atténue alors, tandis que je prend conscience de la situation. Mon frère me revient diminue. J'ai soudainement envie de tuer quelqu'un. Mon frère est manchot. Je reste bloquée quelques instant sur son moignon, avant de revenir sur son visage et d'y apercevoir une once de douleur.
© Gasmask    
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister Mer 22 Avr - 16:29
Entends-tu le lion qui se meurt d’amour ?

Port-Réal, j’avais presque oublié à quoi cela ressemblait.  J’ai même cru ne jamais ne revoir cet endroit. Mais je n’ai qu’une hâte, revoir Cersei. J’appréhende quand même sa réaction. Je ne suis plus du tout le même homme que lorsque je suis parti. Cette captivité ma changé mentalement mais aussi physiquement. Durant tout ce temps, j’ai énormément pensé à elle et à comment aller se dérouler nos retrouvailles. Mais je ne m’attendais pas à ne plus avoir de main droite. Mes sentiments pour elles n’ont pas changé et ne changerons jamais.  Je m’y rendis donc le plus rapidement possible. Je ne pensais qu’à Cersei. C’est elle qui fait battre mon cœur, elle est ma raison de vivre, je pourrai tuer pour elle. J’ai connu le froid, la faim et la douleur… Se faire trancher un membre et bien plus douloureux que ce qu’on pourrait croire. Sur ce coup là, j’ai eu beaucoup de chances car j’aurai pu y rester. Je n’aurai pas pu supporter d’être loin de Cersei et elle n’aurait pas supporté non plus. Mais il ne faut pas que j y pense car je suis en vie et c’est le plus important. Il va quand même falloir que je réapprenne à me battre à l’épée car j’étais droitier et on m’a bien évidemment coupé la main droite. Ça ne va pas être une chose facile, mais nous allons procéder par ordre. Il faut quand même que je puisse me rendre présentable un minimum. Je ne peux pas me présenter devant ma sœur comme ça. Il faut que je retire toute cette crasse et que je me rase. Mais avec la main gauche, ça ne va pas être facile. L’apparence est très importante pour moi. Mais je vais devoir être discret car je veux lui faire la surprise de ma présence et non pas que tout le monde l’alerte en avance.

Je finis par arriver devant le château. Ce dernier n’a pas changé. Il est toujours aussi imposant. J’entre et me dirige dans un appartement que j’espère vide. Il est bien vide ce qui est absolument parfait mais je finis par y renoncer. J’ai bien trop envie de revoir Cersei. Je ne suis pas à un jour de toilette prêt après tout ce que j'ai traversé. Je décide donc de me diriger vers ses appartements. Les dernières minutes qui me séparent d’elle me semble encore plus longue que notre séparation. Elle dort peut être ou peut être pas mais qu’importe. Elle m’a trop manqué et je ne tiens plus. Me voilà enfin arrivé devant la porte. J’ai attendu ce moment depuis le début de ma captivité. J’en ai même rêvé. J’ouvre la porte mais je suis très loin d’être aussi discret que j’aurai voulu. Je me décide à entrer.

Me voilà enfin devant elle. J’ai tellement de choses à lui dire. J’ai envie de la prendre dans mes bras et de l’embrasser, mais je reste devant elle et je me contente uniquement de sourire. Je me sens revivre. J’ai retrouvé ma sœur. Cette dernière ne s’attendait pas à me voir et encore moins dans cet état. Je suis son regard, elle regarde ma main manquante et je vois de la colère dans ses yeux. Mais ce n’est pas de la colère contre moi, mais contre ceux qui m’ont fait ça. Je la regarde aussi de mon côté. Elle est toujours aussi belle. Ses cheveux sont magnifiques et elle porte sa robe de brocart que j’aime tant. Nous nous contentons donc de nous observer en silence. Je me décide à faire un pas vers elle. Elle me regarde avancer vers elle mais reste sans rien dire. Je sens le parfum de sa peau qui vient envahir mes narines. Comme elle m’a manqué. Mais il va bien falloir que l’un de nous brise le silence. Je décide donc de prendre la parole.

-Bonjour Cersei.

 


made by pandora.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Reine Régente - Lannister
Missives : 1173
MessageSujet: Re: Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister Ven 24 Avr - 0:14
Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ?
   feat. Cersei Lannister & Jaime Lannister
Forsaken love
Je n'arrive pas à briser le silence qui règne dans la chambre. Ce silence étouffant et imprégné de fantômes et de souvenirs. Pourtant, il y a tant de choses à dire, après tout  nous voilà réunis après de longs mois d'absence. Mais, c'est comme si, on redevenait des enfants et qu'on était incapable de s'exprimer autrement que par de simples regards même si ces regards signifient tout. Comme s'il manquait des mots ou que ceux-ci n'ont pas un sens assez fort pour confier tout ce qu'il y a à confier. Et pourtant nos regards, tous deux unis, signifiez une seule chose : conte moi cette histoire et oublie là, car je suis là, avec toi.Il fit alors un pas vers moi, je le regardai, droit dans les yeux. Mes yeux verts brillant alors comme le feu d'une lanterne. Je pris une petite inspiration, son odeur musquée envahissant mes narines, tandis que j'entendais sa voix. Sa voix grave mais enrobée de velours. Jamais, je n'ai trouvé plus belle voix que la sienne. Je me rendis alors compte, combien il m'avait manqué en faisant attention aux plus petits détails, aux détails si insignifiants d'habitude. Aux détails que me transmettent, mes sens limités d'humaine.Ses cheveux par exemple avaient beaucoup poussé, d'habitude si lisses, ils formaient une masse sombre et ébouriffé sur son crâne. Il était venu immédiatement me voir, sans attendre. Cela ne faisait pas plusieurs heures qu'il était revenu, non cela faisait quelques secondes et il me les consacrait à moi. D'une voix inégale, je répondis à sa salutation par un même "Bonjour Jaime" avant de me lever d'un bond et d'effleurer son visage de ma main gauche, m'attardant sur sa joue. Et de prendre la sienne pour qu'il la pose sur ma joue.

<< - Nous sommes nés ensemble et nous vivons ensemble. Ne me quitte plus jamais >> dis-je d'une voix ferme et tremblante à la fois. Nous extorquant ainsi cette promesse.

C'était un aveu féroce, Jaime m'avait tant manqué. Il est le rocher inébranlable auquel je me raccroche. Il est moi, tout simplement. Une seule âme, dispersée en deux corps. Il est mien comme je suis sienne. Si nous étions des vrais lions, il porterait les marques de mes griffes comme un étendard et moi, les marques de ses morsures comme une couronne.

<< - Mien. Tu m'as manqué. >> lui murmurai-je alors

Je l'embrassai alors avec douceur, posant mes lèvres sur les siennes. Partageant ainsi nos souffles en un court instant. Avant de m'éloigner à nouveau, et de le regarder. Oui, j'avais soif de le contempler, pour ne jamais l'oublier et pour graver ses traits dans ma mémoire à nouveau. Et je ne me faisais pas confiance, pour me retenir si jamais je sombre dans ses bras. Or, il a besoin d'attention et non pas que je l'utilise pour satisfaire mes désirs. Je lui souriais alors, tandis que je restai, debout face à lui. Immobile à nouveau, comme lorsqu'il a poussé la porte de ma chambre.



© Gasmask    
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister Lun 25 Mai - 13:25
Entends-tu le lion qui se meurt d’amour ?

Comme j’en avais rêvé de nos retrouvailles. Mais dans mes rêves, elles n’étaient pas comme ça. Je revenais en vainqueur comme toujours. Après tout, j’étais le meilleur. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu… Non seulement je ne me sens plus moi-même, mais il me manque une  main. Ma plus grande frayeur était le regard qu’elle allait poser sur moi. Mais pour mon plus grand soulagement, elle ne me lança pas un regard de pitié, mais plutôt un regard de réconfort. Elle était heureuse de me retrouver tout comme j’étais heureux de la retrouver. Ce qu’il y a de fabuleux entre nous, c’est que nous ne sommes pas obligé de parler pour nous comprendre. Nos regards suffisent.  Je ne la quittais pas des yeux une seul seconde. Elle n’avait pas changé depuis tous ces jours où nous avions été séparés. Elle était toujours aussi belle, aussi désirable.  La seul chose qui l’a trahissait était les cernes qu’elle avait sous ses yeux. Elle avait dû s’inquiéter et beaucoup pleuré. Mais à présent j’étais là, et plus rien ni personne ne pourrait à nouveau nous séparé. Elle ouvrit la bouche et me salua à son tour. Qu’il était bon d’entendre le son de sa voix. Elle vint vers moi et posa sa main sur ma joue. Je fermais les yeux afin de profiter de ce moment. Sa main était douce et chaude. Mais j’ouvris les yeux rapidement de peur que ce moment tant attendu ne soit en réalité qu’un rêve. Je mis donc ma main sur la sienne.

-Je ne te quitterai plus jamais Cersei.

Je plongeais  mon regard dans le sien. Non, je ne la quitterai plus jamais. Je n’étais rien sans elle. Nous ne formons qu’une seul personne et quand nous sommes séparés, j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose. Le souci est que maintenant, ce n’est hélas plus une impression.  On a osé me couper la main… Mais je suis toujours Jaime Lannister, et le fait ne de plus avoir ma main m’a rendu encore bien plus féroce que je ne l’étais avant. Je vais devoir m’entraîner afin de retrouver ma rapidité et ma souplesse. Je ne veux pas être un fardeau. Je dois  pouvoir protéger ma famille comme je l’ai toujours fait jusque-là. Je caressais les cheveux de Cersei avec la main qu’il me restait.

-Tu m’as manqué aussi.

Je senti ses lèvres douces venir se poser sur les miennes. J’avais envie de la coucher sur le lit et de lui faire l’amour comme jamais. Mais pas tout de suite. Je n’étais pas n état. Pourtant, j’en avais terriblement envie. C’est drôle, les mots ne voulaient pas sortir de ma bouche pour une raison que j’ignorais totalement. Maintenant que je l’avais retrouvée et qu’elle savait que j’étais là, une toilette serait vraiment la bienvenue ainsi qu’un bon repas. Mais je ne voulais pas rester seul et surtout rester sans elle. Je l’avais enfin retrouvée. Je caressais ses cheveux et lui sourit à mon tour.

-Si je vais me faire une toilette, viendrais-tu avec moi ? Je ne veux pas passer la moindre seconde loin de toi.

Je ne dis plus rien et attendais qu’elle me réponde. J’avais tellement de choses à lui raconter, et je suis certains qu’elle avait tout un tas de questions à me poser.
made by pandora.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Reine Régente - Lannister
Missives : 1173
MessageSujet: Re: Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister Dim 14 Juin - 14:09
Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ?
   feat. Jaime Lannister
Eagle song


Sa main chaude posée sur la mienne, gravait à jamais ce souvenir dans ma mémoire. Nos retrouvailles se passaient comme dans mes rêves, rien ne les altérait hormis l'absence de sa main. Mais, je sais au plus profond de moi-même que Jaime n'en ai en rien diminué. A vrai dire, je ne souhaitais pas penser à ce moignon, un autre problème pour un autre jour. Mon envie de lui était comme un grondement grandissant dans mes tripes mais je ne pouvais pas le faire. Non, Jaime a besoin de soin et de repos. Dans l'ordre évidemment un brin de toilette. Ainsi, lorsqu'il me demanda si je voulais venir avec lui pour un brin de toilette, j'acquiesçai immédiatement, comme si le fait de ne pas répondre assez rapidement pouvait le faire s'évanouir, comme s'il n'avait jamais existé.

<< - Oui, Jaime, je viendrai avec toi. >>

J'appelai alors une de mes servantes pour lui demander de faire couler un bain. Elle m'était fidèle, elle ne raconterait rien de ce qu'elle a vu. Cela ne serait pas bon pour Jaime,  il doit annoncer son retour lui-même et d'autres diverses choses également. Nul ne doit le devancer, les questions qui se posent sur toutes les lèvres et la pitié dans leurs yeux sera un moment dur à passer, rien ne sert à donner de l'avance à ces mauvaises langues en les laissant préparer leur coup. Quand le bain fut prêt, j'intimai à ma servante de nous laisser. Et Jaime, fit glisser ses haillons.  Il avait considérablement maigri, on voyait ses os sous sa peau blanche. Il entra dans alors dans le bain semblant s'en délecter. Le bain, c'est un plaisir dont je ne pourrai me passer. Il permet de détendre le corps et de calmer l'esprit après une journée bien agitée. C'est un remède que les mestres devraient prescrire plus souvent au lieu de ces immondes potions qui vous font dormir d'un sommeil de plomb pour vous assaillir de nouveau de souvenirs au réveil et qui vous rendent dépendantes d'elles très rapidement. Il faut affronter ses cauchemars et non pas les endormir car quand ils vous rattrapent, ça fait tout drôle.

Je me plaçai alors derrière la baignoire en fonte, près de sa tête et de cette masse hirsute. Je pris le savon dans mes mains et commençait à lui laver les cheveux. La saleté se détachait de ses cheveux par peloton. Ses cheveux se firent de plus en plus souple sous mes mains tandis que je massais son cuir chevelu. J'avais déjà vu les servantes me le faire, cela faisait un bien fou. Mais j'étais bien plus maladroite qu'elles.
© Gasmask    
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister Mer 8 Juil - 13:50
Entends-tu le lion qui se meurt d’amour ?

Comme Cerseil lui avait manqué. Elle était sa raison de vivre, son oxygène, son envie de se lever tous les matins. Il espérait qu’il ne rêvait pas. Car ça lui était arrivé un nombre incalculable de fois. Ces rêves lui avait pourtant été si réel… Mais il voulait vivre le moment présent et resté persuadé qu’il s’agissait, cette fois, de la réalité. Cersei appela une de ses servantes pour qu’elle aille faire couler un bain. Jaime en rêvait depuis sa captivité. Ne pas pouvoir se laver quand on en a l’habitude, et se faire traiter plus bas que terre, est vraiment quelque chose de dégradant et d’humiliant. La servante regarda Jaime avec étonnement, comme si elle ne le reconnaissait pas et qu’elle se demandait de qui il pouvait bien s’agir. Connaissant Cersei, elle avait demandé la tâche à quelqu’un de confiance mais ce regard de pitié… Jaime allait devoir s’y habiter. Mais il ne devait pas se laisser abattre. Car si le simple regard d’une servante le perturbait, qu’allait-il advenir du regard des autres personnes ? Mais pour l’heure, Jaime n’avait pas envie de se poser des questions. Tout ce qu’il voulait, c’était rester avec Cersei et se laver.

Une fois entrer dans le bain, un soupir de soulagement et de bien être sorti de la bouche de Jaime. Il ferma les yeux. Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu’il sentit que Cersei était en train de lui laver les cheveux. Il trouva cette attention vraiment adorable. Il posa sa main encore présente sur le poignet de sa sœur et y déposa un baiser.

-Merci Cersei.

Il la relâcha ensuite.Plus la crasse tombait, plus Jaime refaisait surface. Mais ce n’était qu’une apparence. Car intérieurement, il était un peu brisé. Il n’était plus le même homme, et il ne le serait probablement plus jamais. Le massage de son cuir chevelu lui faisait un bien fou. Une fois entièrement lavé, Jaime sorti de sa baignoire et se regarda dans un miroir. Il avait vraiment perdu beaucoup de poids, et ses cheveux étaient devenu si long qu’ils lui tombaient presque sur les yeux.

-Il faudrait que je me coupe les cheveux. Tu veux le faire ?

Il aimait bien que Cersei s’occupe de lui. Il était debout devant elle et il plongea son regard brûlant dans le sien. Il avait envie d’elle comme jamais. Mais avant toute chose, il fallait qu’il se nourrisse car il ne pourrait pas continuer de rester debout aussi longtemps. Sa tête commençait à lui tourner. Le délicieux parfum de Cersei vint lui chatouiller les narines.

-J’ai confiance en toi tu le sais.
made by pandora.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Cristarium:
Mariage:
Vos relations:
Voir le profil de l'utilisateur

Maison/Rang : Reine Régente - Lannister
Missives : 1173
MessageSujet: Re: Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister Mar 20 Oct - 16:32
Entends-tu le lion qui se meurt d'amour
Jaime Lannister & Cersei Lannister
Come on skinny love

Sa main se posa alors sur mon poignet, l'étreignant comme pour prouver que j'étais bien là, que je n'étais point un fantôme crée de toute pièce par une conscience psychotique. Combien de fois, m'étais-je réveillée en sentant le corps chaud de Jaime pour n'étreindre que des draps froids. Une sensation aussi douloureuse que celle d'un membre fantôme, je peux vous l'assurer. Ainsi lorsqu'il me remercia de prendre soin de lui, ma gorge se serra un peu plus. Il termina de se laver consciencieusement, son corps devenant rougeoyant tant il frottait, encore et encore comme si la crasse était ancrée en lui et déterminée à ne jamais en partir. La force faisait éclabousser l'eau autour de nous, mouillant ma robe tandis que je me tenais derrière lui. Cette robe de brocart rouge que je porte si souvent est sa préférée. Elle ravive tant de souvenirs de nous deux, et des souvenirs où celle-ci est retroussée sur mes hanches, le corset délacé, presque arraché de ma poitrine. Je ferme les yeux un instant, l'envie prenant le dessus sur la rationalité. Les amants sont toujours gouvernés par la passion et je découvre à quel point c'est vrai. J'entends au loin, l'eau bruisser, il se lève dans sa grandeur d'Apollon. J'ai le visage baissé comme lorsqu'on s'étreigne. Il parle mais je ne l'entends pas et ne réponds pas. Je suis ailleurs, prise dans une délicieuse déferlante. Puis une deuxième fois, il se répète et témoigne de sa confiance pour moi. J'ai envie de dire que je le sais mais je n'esquisse qu'un hochement de tête. C'est trop dur de parler, à nouveau le présent se mélangeant au passé tantôt agréable et tantôt terrifiant.

Il se tourne alors vers la causeuse, où il s'assoit. Je m'empare du couteau, ma main tremblante s'approchant du cuir chevelu de mon amant. Je coupai la 1ère mèche, ses cheveux étaient vraiment longs puis une autre et encore une autre. Les cheveux s'éparpillaient au sol, ses longues mèches blondes recouvrant le plancher au fur et à mesure que je coupais. Ma main tremblait de plus en plus fort, je lâchai alors le couteau qui heurta le sol en un bruit sourd. Je ne pouvais pas faire ça.

<< - Je suis désolée >> lui chuchotais-je

Passant ma main dans mes cheveux, j'essayai de retrouver une contenance quand je le vis légèrement chanceler. Comme s'il allait tomber au sol, s'écrasant comme les cheveux que je venais de couper. Une peur vive m'étrangla, se reflétant dans mes yeux, tandis que je lui demandai d'une voix aiguë et paniquée :

<< - Est-ce que tu vas bien ? Dis moi ce qui se passe ! Je vais faire mander Ian auprès de toi >>

Ce vieux fou intempérant saurait sans doute ce qu'il lui arrive et trouverait sans doute un moyen de lui restituer un peu de son autonomie perdue. J'avais dernièrement vu son repère, et cela m'avait sans aucun doute légèrement impressionné contrairement à la petite pharmacopée de ce pédant de Grand-Mestre, notre cher Pycelle qui a certainement connu plus de rois que de femmes. C'est bien triste à dire à la vérité.
Je faisais déjà volte-face vers la porte de ma chambre pour donner mes ordres et faire mander Ian au plus vite. Mais, je n'en eus pas vraiment le temps ni la possibilité ...



© Gasmask


PS : Désolé de ce big big retard

_________________
Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister
Revenir en haut Aller en bas
Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Entends-tu le lion qui se meurt d'amour ? ▲ Jaime Lannister
» comprends-tu le chant d'espoir du loup qui meurt d'amour ? ❖ KOCOUM
» John ▬ entends-tu le chant d'espoir du loup qui meurt d'amour?
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» [vente] R armure lion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Winter of Blood :: 
 :: 
Archive du Forum
 :: Rp Terminés
-
Sauter vers: